Co-vaccination grippe/COVID-19 : les recommandations de la HAS

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 28 septembre 2021
1
2
3
4
5
3.1
(9 notes)
vu par 34999 lecteurs
L'efficacité et l'innocuité de la vaccination concomitante contre la grippe saisonnière et contre la COVID-19 étant établies, la HAS* recommande que, chez les patients éligibles, ces deux vaccins soient administrés le même jour.

*Haute Autorité de Santé
Par souci de simplification, les vaccins contre la grippe saisonnière et contre la COVID-19 peuvent être administrés le même jour, lors d'un même rendez-vous (illustration).

Par souci de simplification, les vaccins contre la grippe saisonnière et contre la COVID-19 peuvent être administrés le même jour, lors d'un même rendez-vous (illustration).

 
Résumé : 
La Haute Autorité de Santé (HAS) a émis un avis complémentaire de l'avis du 23 août 2021, dans lequel elle précise les modalités pratiques pour mener simultanément la campagne de rappel de la vaccination COVID-19 et la campagne 2021/2022 de vaccination contre la grippe saisonnière.

Par souci de simplification, ces deux vaccins (vaccin contre la grippe saisonnière et vaccin contre la COVID-19, qu'il s'agisse de la dose de rappel ou de la première ou seconde dose) 
peuvent être administrés le même jour, lors d'un même rendez-vous. Selon les données analysées par la HAS, cette pratique ne compromet ni l'efficacité vaccinale des vaccins, ni leur profil de tolérance. Le cas échéant, chacune des deux injections doit être réalisée sur un site distinct (muscle deltoïde bras gauche et bras droit). 

Si l'administration simultanée de ces vaccins n'est pas possible, il n'est plus nécessaire de respecter un délai entre ces vaccinations. L'intervalle de 15 jours entre le vaccin contre la COVID-19 et celui contre la grippe saisonnière (ou les autres vaccins du calendrier vaccinal) ne s'applique plus.


La Haute Autorité de Santé (HAS) a complété son avis du 23 août 2021 (cf. notre article du 26 août 2021) par un nouvel avis en date du 23 septembre 2021, dans lequel elle recommande l'administration simultanée de la dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 et du vaccin contre la grippe saisonnière.

Alors que la campagne de vaccination antigrippale va démarrer le 26 octobre 2021, la HAS précise ce nouvel avis précise les modalités pratiques de cette co-vaccination grippe/COVID-19, et annule l'intervalle de 15 jours qui était jusqu'à alors recommandé entre la vaccination contre la COVID-19 et un autre vaccin du calendrier vaccinal

Administration du vaccin COVID et du vaccin antigrippe le même jour : utiliser 2 sites d'injection distincts
Pour simplifier le schéma vaccinal, la HAS recommande la réalisation simultanée des vaccins COVID-19 (dose de rappel, mais également première ou seconde dose) et antigrippe.
En pratique, ces vaccins peuvent être administrés lors du même rendez-vous (cf. Encadré de synthèse). Cette démarche est d'autant plus réalisable que les deux vaccins ARNm recommandés pour la dose de rappel (COMIRNATY et SPIKEVAX) sont désormais disponibles en ville, comme les vaccins contre la grippe saisonnière. 

Seule condition à respecter le cas échéant, le vaccin contre la COVID-19 et le vaccin contre la grippe doivent être injectés sur deux sites distincts, c'est-à-dire un vaccin dans chaque bras (dans le muscle deltoïde).


Efficacité et tolérance de la co-vaccination grippe/COVID-19
Après analyse des données disponibles, la HAS indique qu'il n'existe pas de danger à injecter ces vaccins à un même patient, le même jour.
La HAS s'appuie sur les résultats récents d'un essai rapportés par le Joint Committee on Vaccination and Immunisation (essai
ComFluCOV) ; ces résultats ne montrent pas de diminution de la réponse immunitaire en cas de vaccination concomitante (COVID-19 et grippe saisonnière), ni de dégradation du profil de tolérance de l'un ou l'autre vaccin.

À l'inverse, la HAS insiste sur les avantages de faire coïncider l'injection de ces vaccins, pour optimiser la couverture vaccinale contre l'épidémie de COVID-19 et celle de grippe saisonnière.

Administrations différées : plus de délai à respecter

Dans le cas où les administrations du vaccin contre la COVID-19 et du vaccin contre la grippe saisonnière ne pourraient pas être réalisées lors d'un même rendez-vous, il n'est plus nécessaire de respecter un intervalle minimum entre les injections.

Jusqu'à présent, un intervalle de 15 jours était recommandé entre l'injection d'une dose de vaccin contre la COVID-19 et un autre vaccin. Cette restriction est levée, que ce soit avec le vaccin contre la grippe saisonnière ou un autre vaccin du calendrier vaccinal. 

Encadré de synthèse - Co-vaccination COVID-19 et grippe saisonnière
Public ciblé par la dose de rappel/vaccination contre la COVID-19 :
Public ciblé par la vaccination contre la grippe saisonnière (cf. calendrier vaccinal 2021)
  • personnes de 65 ans et plus, personnes de moins de 65 ans et souffrant de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, personnes obèses. 

Vaccins COVID-19 à utiliser pour la dose de rappel :
  • vaccin à ARNm (COMIRNATY, SPIKEVAX).

Délai à respecter entre la primo-vaccination COVID-19 et la dose de rappel (DGS-Urgent 27 août 2021:
  • 6 mois après l'injection de la seconde dose (pour un schéma à 2 doses),
  • entre 3 et 6 mois pour les personnes immunodéprimées sévèrement (schéma à 3 doses),
  • 4 semaines minimum après vaccination avec le vaccin Janssen (pour toutes les personnes ayant reçu ce vaccin).

Lieux de vaccination en France : 
  • COVID-19 : en ville (cabinet médical/infirmier/sage-femme, officine de pharmacie, etc.) ou en centre de vaccination, 
  • Grippe saisonnière : en ville (cabinet médical/infirmier/sage/femme, officine de pharmacie). La vaccination en centre de vaccination est possible, mais le vaccin doit auparavant être récupéré à la pharmacie. 

Modalités d'injection des vaccins : 
  • administration le même jour, lors d'un même rendez-vous. Les 2 vaccins doivent être injectés dans 2 sites d'injection distincts ;
  • administration différée, sans intervalle minimum entre les 2 injections. 

Pour aller plus loin
Communiqué de presse - Covid-19 et grippe : la HAS précise les conditions d'une co-administration des vaccins (HAS, 27 septembre 2021)

Avis n° 2021.0069/AC/SESPEV du 23 septembre 2021 du collège de la Haute Autorité de santé venant compléter l'avis du 23 août 2021 relatif à la définition des populations à cibler par la campagne de rappel vaccinal chez les personnes ayant eu une primovaccination complète contre la Covid-19 (HAS, 27 septembre 2021)

Tableau de bord - Vaccination COVID (ministère de la Santé, mise à jour régulière)

Avis n° 2021.0061/AC/SEESP du 23 août 2021 du collège de la HAS relatif à la définition des populations à cibler par la campagne de rappel vaccinal chez les personnes ayant eu une primovaccination complète contre la Covid-19 (HAS, 24 août 2021)

 

Sources : HAS (Haute Autorité de Santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
MODAFINIL Il y a 28 jours 0 commentaire associé

Bonjour 

Sur l'argumentation conduisant à recommander , selon certaines modalités , une troisième dose de vaccin antiCovid à ARN messager pour mieux protéger les populations , pas grand chose à dire sinon qu'éthiquement parlant , il vaudrait mieux réserver un certain nombre de ces doses  à des primo vaccinations dans des pays ne disposant pas de suffisamment de vaccins . Et d'ailleurs , en dhors de l'aspect éthique , la protection plus large de la population mondiale par des primovaccinations serait possiblement plus efficace pour géner la propagation du virus  et donc sa capacité à développer des variants plus agressifs, mais passons .
Par contre , comme dans ces avis précédents relayés par la DGS , la HAS recommande l'administration concomitante de la troisième dose de vaccin antiCovid en même temps que celle du vaccin antigrippal ( néanmoins à deux endroits différents et sans les mélanger dans la même seringue, OUF!)en s'appuyant sur des résultats de l'étude Com Flu COV qui n'est pas terminée , dont les résultats ne sont ni connus ni publiés et dont , contrairement à ce que dit votre article , ne figure pas ( et pour cause )dans le rapport du JCVI .
La HAS tire plus vite que son ombre  mais

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+11 -0
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster