RAPAMUNE, surveillance des concentrations sanguines

- Date de publication : 26 février 2010
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 135 lecteurs
RAPAMUNE, informations relatives à la surveillance des concentrations sanguines
Médicaments

Médicaments

Le laboratoire Wyeth Pharmaceuticals France, en accord avec l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) et l'EMA (Agence européenne du médicament), attire l'attention des professionnels de santé sur la variabilité des méthodes d'immuno-analyse utilisées pour surveiller les concentrations sanguines de RAPAMUNE et sur son impact au niveau clinique.
Le laboratoire rappelle notamment les points suivants :
  • les concentrations résiduelles de sirolimus dans le sang total sont mesurées en utilisant, soit la méthode de référence qui est la chromatographie en phase liquide à haute performance (HPLC), soit un kit d'immuno-analyse ;
  • la posologie du médicament doit être ajustée uniquement sur la base d'une connaissance précise de la méthode de dosage utilisée pour mesurer les concentrations résiduelles de sirolimus du patient.
Le laboratoire insiste donc sur le fait que, chez un même patient, le passage d'un kit d'immuno-analyse à un autre, ou d'un kit d'immuno-analyse à une méthode d'HPLC peut entraîner des variations cliniquement significatives des résultats et peut conduire à des ajustements incorrects de la posologie.
Cela peut entraîner des conséquences potentiellement graves comme un rejet du greffon si la dose est insuffisante, ou l'apparition d'effets toxiques si la dose est excessive.
Par conséquent, les prescripteurs doivent contacter régulièrement leur laboratoire d'analyse pour savoir si la méthode de dosage utilisée a récemment changé et s'il y a eu des changements des intervalles de référence utilisés par le laboratoire.
Le RCP (résumé des caractéristiques du produit) est complété dans ce sens.

Pour mémoire :
RAPAMUNE est indiqué en prévention du rejet d'organe chez les patients adultes présentant un risque immunologique faible à modéré recevant une transplantation rénale. Il est recommandé d'initier le traitement par RAPAMUNE en association avec la ciclosporine microémulsion et les corticoïdes pendant 2 à 3 mois.
RAPAMUNE peut être poursuivi en traitement d'entretien avec des corticoïdes seulement si la ciclosporine microémulsion peut être arrêtée progressivement.

Sources : Laboratoire Wyeth Pharmaceuticals France , AFSSAPS , EMA (European Medicines Agency) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster