Situation hebdomadaire de la pandémie de COVID-19 - N°15 - 26 avril 2021 (Partie 2) - Situation dans les régions Méditerranée orientale, Amériques et Afrique de l'OMS

- Date de publication : 26 avril 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 71 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Région OMS de la Méditerranée orientale

Tous les pays de cette région sont touchés par la pandémie (Figure 3).

Huit pays le 4 avril 2021 (huit le 28février, six le 17 janvier) l'Iran, l'Irak, le Pakistan, le Maroc, les Emirats Arabes Unis, la Jordanie, l'Arabie saoudite et le Liban ont déclarés plus de 300 000 cas de Covid-19. Dans cette région OMS l'augmentation des cas est importante avec un total des cas en semaine 13-2021 est supérieur à celui de la semaine 47-2020 (Figure 42).

L'Iran est toujours le plus touché dans cette région avec 1 920 394 cas et 62 999 décès cumulés le 4 avril 2021. On observe dans les deux dernières semaines un rebond du nombre de cas d'allure exponentielle (Figure 43). Le nombre de décès par million d'habitants est égal à 750, dépassé maintenant par celui du Liban égal à 935.

En Irak, on observe toujours le 4 avril 2021 une augmentation exponentielle des cas (Figure 44). La létalité cumulée est égale à 2,7 % (14 430 décès / 868 200 cas déclarés). Les autorités ont mis en place un couvre-feu chaque fin de semaine.

Au Pakistan, la tendance est identique à celle de l'Irak (Figure 45). La létalité cumulée déclarée est égale à 2,1 % (14 697 décès / 682 888 cas déclarés). La mortalité par million d'habitants (67 décès par million) est comparable à celle de l'Afghanistan (64) mais 5 fois moins élevée qu'en Irak (359).

Au Maroc, le nombre de cas est toujours à la baisse depuis le 15 novembre. La létalité cumulée est toujours égale à 1,8 %(8 842 décès / 497 832 cas déclarés) (Figure 69 dans le paragraphe consacré à l'Afrique et le Sud de l'Océan Indien).

En Jordanie, le nombre de cas est actuellement en baisse depuis mi-mars 2021 sans doute en lien avec les mesures de freinage mises en place par les autorités (Figure 46). La létalité cumulée est égale à 1,1 % (7 130 décès / 626 875 cas déclarés).

En Arabie saoudite, l'épidémie est toujours sous contrôle depuis novembre. On observe cependant une augmentation modérée mais régulière depuis mi-mars 2021. La létalité cumulée est égale à 1,7 % (6 690 décès / 392 009 cas déclarés) (Figure 47).

Dans cette région de l'OMS le nombre de cas déclarés est le 4 avril 2021 globalement en forte hausse dans les principaux pays, sauf en Arabie saoudite.

Figure 42: Évolution hebdomadaire des cas et des décès de Covid-19 déclarés dans la région OMS de Méditerranée orientale entre le 21 janvier 2020 et le 4 avril (semaine 13) 2021 (OMS, Google Covid)

Figure 43 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par l'Iran entre le 20 février 2020 et 4 avril 2021 (OMS)

Figure 44 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par l'Irak entre le 24 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 45 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par le Pakistan entre le 27 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Google Covid)

Figure 46 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par la Jordanie entre le 2 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 47 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par l'Arabie Saoudite entre le 3 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Région OMS des Amériques

Tous les pays de cette région sont touchés par la pandémie (Figures 3 et 62).

Dans cette région de l'OMS on observait après la  baisse importante des cas depuis janvier et des décès depuis février, la tendance s'est inversée en mars (Figure 48).

Les 8 pays ayant déclaré le plus de cas de Covid sont présentés par ordre croissant de la date d'apparition du 1er cas.

Les États-Unis d'Amérique sont toujours, le 4 avril 2021, le pays du monde qui a déclaré le plus de cas et de décès depuis le début de la pandémie avec 30 492 334 cas déclarés (23,0 % du total mondial) et 553 681 décès déclarés (19,5 % du total mondial) (Figures 3, 6 et 49). La létalité cumulée du pays est égale à 1,8 %.

Les États-Unis (331 000 000 habitants) sont 5 fois plus peuplés que la France (65 273 000 habitants). Si l'on compare les deux pays le bilan le 4 avril 2021 est différent en termes de nombre de cas pour 100 000 habitants (9 212 aux États-Unis vs 7 368 en France) (Figures 50 et 51) :

  • en France : la courbe d'incidence des cas présente trois recrudescences épidémiques dont la troisième a sans doute atteint son « pic épidémique » début avril ; la courbe des décès présente deux pics supérieurs à ceux des États-Unis et est supérieure à celle des États-Unis début avril ;
  • aux États-Unis : la courbe des cas évolue avec trois recrudescences épidémiques « en escalier » dont le pic de la première est supérieure à la première recrudescence de la France ; la troisième recrudescence est supérieure en durée à celle de la France et continue d'évoluer à la baisse depuis mi-janvier ; en ce qui concerne la courbe des décès si le pic des décès en France est supérieur à celui des États-Unis lors de la première vague, on observe une situation inverse avec un pic des décès mi-janvier supérieur aux États-Unis, un volume de décès plus important mais une mortalité en population inférieure le 4 avril (Figure 51).

Au total on observe une situation assez comparable en termes de mortalité entre les deux pays et différente pour l'incidence pour 100 000 en lien avec une stratégie de dépistage aux États-Unis forte et précoce, avec près de 396 millions de tests réalisés le 4 avril 2021 contre 352 millions en France (nombre estimé pour une population équivalente à celle des États-Unis).

Au Canada on observe en mars une augmentation des cas en mars d'allure exponentielle (Figure 52). La létalité cumulée est égale à 2,3 % (23 060 décès / 1 008 808 cas déclarés).

Le Brésil, pays le plus peuplé d'Amérique du sud (212 millions d'habitants), est toujours le 4 avril 2021, celui qui a déclaré le plus de cas et de décès déclarés depuis le début de la pandémie dans cette partie des Amériques avec 12 910 082 cas (9,9 % du total mondial) et 328 206 décès (11,5 % du total mondial) (Figures 3, 6 et 53). Avec les États-Unis, ces deux pays représentent un tiers du poids de la pandémie dans le monde (33 % des cas et 31 % des décès). Le nombre de cas a de nouveau fortement augmenté en mars 2021 (Figure 53). La létalité cumulée est égale à 2,6 %. La mortalité Covid-19 spécifique par million d'habitants est égale à 1 544 pour une population où les 65 ans et plus représentent 9,6 % de la population, se situant entre celle des États-Unis égale à 1 673 avec 16,6 % de 65 ans et plus et celle de la France égale à 1 481 avec 20,8 % de 65 ans et plus. Les états les plus touchés sont situés sur la côte atlantique avec le plus grand nombre de cas dans l'état de São Paulo (Figure 54). La carte de la mortalité des Etats est « monochrome », tous ont un nombre de décès par million d'habitants supérieure à 600 (Figure 54). Six états ont une mortalité Covid-19 spécifique supérieure à 2 000 décès par million d'habitants : Amazonas (2 958), Rondônia (2 434), Roraima (2 345), Mato Grosso (2 284), Rio de Janeiro (2 196) et District fédéral (2 114).

Au Mexique, depuis mi-janvier le nombre de cas continue de diminuer (Figure 55). La létalité est égale à 9,1 % (203 854 décès / 2 247 357 cas déclarés), deuxième la plus élevée du monde après celle du Yémen (19,7 %), pays en conflit avec un système de santé complètement inopérant (Figure 8). Le nombre de décès par million d'habitants égal à 1 581, est maintenant supérieur à celui de la France égal à 1 481, mais avec une proportion de la population âgée de 65 ans et plus trois fois moins élevée égale à 7,7 % (Figure 55). La cité de Mexico et l'état de Mexico sont les plus touchés avec 38 % du nombre de cas. La carte de la mortalité est pratiquement monochrome avec une mortalité spécifique Covid-19 supérieure à 600 décès par million d'habitants excepté dans l'état de Chiapas (Figure 56). Le bilan de la pandémie au Mexique en termes de décès est un des plus catastrophiques des Amériques.

En Argentine, le nombre de cas déclarés est en augmentation d'allure exponentielle depuis la mi-mars (Figure 57). La létalité cumulée est égale à 2,3 % (56 023 décès / 2 373 153 cas déclarés). Le nombre de décès par million d'habitants est un des plus élevés de l'Amérique du Sud égal à 1 240. La ville de Buenos Aires et l'état de Buenos Aires sont les plus touchés par la pandémie avec 61 % des cas déclarés du pays (Figure 58). La mortalité spécifique Covid-19 par million d'habitants est la plus élevée dans la ville de Buenos Aires (2 967), dans l'état de la terre -de-Feu-Antarctique (2 613) et l'état de Santa Cruz (2 114), tous deux au sud du pays (Figure 58).

Au Chili, le nombre de cas augmente fortement à nouveau depuis fin février (Figure 59). La létalité cumulée est égale à 2,3 % (23 421 décès / 1 019 478 cas déclarés) et le nombre de décès par million d'habitants atteint 1 223.

En Colombie, comme en Argentine, au Brésil et au Chili le nombre de cas déclarés augmente à nouveau fortement  depuis début mars 2021 (Figure 60). La létalité cumulée est égale à 2,6 % (63 777 décès / 2 428 048 cas déclarés) et le nombre de décès par million d'habitants est égal à 1 253.

Au Pérou, le fort rebond des cas déclarés amorçé fin décembre 2020 se poursuit début avril après un ralentissement mi-février (Figure 61). La létalité cumulée est égale à 3,5 % (52 331 décès / 1 568 345 cas déclarés). Le Pérou présente une mortalité par million d'habitants la plus élevée d'Amérique du sud égale à 1 587 (Figure 7), supérieure à celle de la France (1481), avec un système de santé particulièrement précaire et de nombreux décès qui ont lieu à domicile.

Le nombre de cas cumulés le 17 janvier 2021 dans l'ensemble des territoires français de l'arc caraïbe atteint 22 650 et celui des décès 245 (Figures 27 et 62-63). On observe depuis mi-janvier 2021 des flambées de cas et décès dans quelques îles de la région Caraïbe (Figure 62-63).

Au total la pandémie a diffusé dès janvier 2020 en Amérique du nord puis de fin février à début mars dans les pays d'Amérique centrale et du sud. Cette région reste le 4 avril 2021 très touchée par la pandémie avec à nouveau une hausse des cas dans la plupart des pays et de fortes mortalités (Figures 7 et 63).

Figure 48 : Évolution hebdomadaire des cas et des décès de Covid-19 déclarés dans la région OMS des Amériques entre le 21 janvier 2020 et le 4 avril (semaine 13) 2021 (OMS, Google Covid)

Figure 49 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par les États-Unis entre le 21 janvier 2020 et le 4 avril 2021 (CDC)

Figure 50 : Incidence des cas de Covid-19 déclarés pour 100 000 habitants aux États-Unis et en France entre le 27 janvier 2020 et le 4 avril 2021 (CDC ; Santé publique France)

Figure 51 : Décès de Covid-19 déclarés par million d'habitants aux États-Unis et en France entre le 27 janvier 2020 et le 4 avril 2021 (CDC ; Santé publique France)

Figure 52 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par le Canada entre le 26 janvier 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 53: Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par le Brésil entre le 27 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 54 : Cas cumulés et décès cumulés par million d'habitants de Covid-19 déclarés dans les États fédéraux du Brésil le 4 avril 2021 (OMS, Google Covid) [Sont indiqués sur la figure les États avec plus de 600 000 cas et avec décès par million supérieurs à 2 000] Errata : Correction de la carte de mortalité des États du Brésil sur la figure 52 du point de situation de la pandémie n°13 du 17 janvier 2021

Figure 55 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par le Mexique entre le 1er mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 56 : Cas cumulés et décès cumulés par million d'habitants de Covid-19 déclarés dans les États fédéraux du Mexique le 4 avril 2021 (OMS, Google Covid, Ministère de la santé) [Sont indiqués sur la figure les États avec les décès par million supérieurs à 2 000]

Figure 57 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés par l'Argentique entre le 3 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 58 : Cas cumulés et décès cumulés par million d'habitants de Covid-19 déclarés dans les provinces d'Argentine le 4 avril 2021 (OMS, Google Covid, Ministère de la santé) [Sont indiqués sur la figure les provinces avec le nombre de cas supérieur à 600 000 et avec les décès par million supérieurs à 2 000]

Figure 59 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés au Chili entre le 4 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Google Covid)

Figure 60 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés au Chili entre le 6 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Google Covid)

Figure 61 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés au Pérou entre le 8 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 62 : Cas cumulés de Covid-19 déclarés dans les pays et territoires de la mer des Caraïbes le 4 avril 2021 (OMS, Santé Publique France, CDC, Université John Hopkins,Covid-19 Google)

Figure 63 : Décès cumulés de Covid-19 déclarés par million d'habitants dans les pays et territoires de la mer des Caraïbes le 4 avril 2021 (OMS, Santé Publique France, CDC, Université John Hopkins, Covid-19 Google)

Afrique et sud de l'Océan indien

Dans ce document cette zone est formée de l'ensemble des pays du continent africain, englobant les pays de la région OMS Afrique et ceux de la région OMS Méditerranée orientale d'Afrique (Annexe 1), les pays et territoires du sud de l'Océan indien et les territoires espagnoles des Canaries et des enclaves de Ceuta et Melilla au Maroc, et l'archipel britannique de Sainte Hélène, Ascension et Tristan da Cunha.

Tous les pays ont déclaré des cas de Covid-19 dans cette zone, excepté les îles britanniques de Sainte Hélène et de Tristan da Cunha en Atlantique au large du continent (Figure 3). On observe dans cette zone une légère remontée des cas et des décès depuis début mars 2021 (Figure 64). Le bilan global de cette zone le 4 avril 2021 est de 4 193 496 cas et 114 644 décès (+6 % des cas et +10 % des décès depuis le 28 février 2021). Les pays et territoires les plus touchés en nombre de cas (Figure 65) et de décès déclarés le 4 avril 2021 sont par principale région géographique :

  • au sud du continent : toujours l'Afrique du sud qui est le pays le plus touché du continent (1 551 501 cas, 52 954 décès) et la Zambie (88 800 cas, 1 215 décès), le Mozambique (68 005 cas et 782 décès) (OMS) ;
  • au nord : le Maroc (497 832 cas, 8 842 décès), la Tunisie (258 335 cas, 8 931 décès), l'Égypte (204 256 cas, 12 123 décès), la Lybie (161 088 cas, 2 684 décès), l'Algérie (117 524 cas, 3 102 décès) (OMS) et les îles Canaries (Es) (47 422 cas, 682 décès) (Ministère santé Espagne) ;
  • en Afrique intertropicale [pays avec plus de 60 000 cas confirmés] : l'Éthiopie (213 311 cas, 2 936 décès), le Nigéria (163 113 cas, 2 058 décès), le Kenya (138 077 cas, 1 854 décès), le Ghana (90 674 cas, 7444 décès) (OMS) ;
  • dans le sud de l'Océan indien [pays avec plus de 5 000 cas confirmés] : Madagascar (19 831 cas, 297 décès), Mayotte (Fr) (16 861 cas, 102 décès) et La Réunion (Fr) (12 416 cas, 52 décès) (OMS). Dans le Sud de l'Océan indien l'île Maurice est le territoire le moins touché (610 cas et 10 décès).

La Tanzanie n'a toujours pas déclaré de cas et de décès depuis le 8 mai (Figures 65 et 66).

Près de la moitié des cas et des décès Afrique du Sud et le Maroc (49 %). La létalité cumulée globale (2,5 %) de la zone est la plus élevée des régions OMS mais toujours proche des régions des Amériques (2,4 %), de l'Europe (2,1 %) et de la Méditerranée orientale (2,1 %) (Figure 1). La mortalité par million d'habitants est inférieure à celle du reste du monde (428) dans 54 pays ou territoires de la zone, notamment dans la majorité des pays de l'Afrique sub-saharienne (Figure 66). La jeunesse des populations de ces pays explique sans doute en grande partie ce constat (Annexe 8). La mortalité réelle sera réévaluée en fin de pandémie en tenant compte des inévitables décès survenus à domicile, fréquents dans cette région du monde.

L'Égypte est le premier pays touché par la pandémie sur la zone le 4 avril 2021. Depuis le début janvier le nombre de nouveaux cas évolue en « plateau » légèrement ascendant (Figure 67). La létalité cumulée reste une des plus élevée en Afrique après le Soudan, égale à 5,9 % (12 123 décès / 204 256 cas déclarés) (Figure 8).

En Algérie, la baisse des cas déclarés se poursuit en mars 2021 avec moins de 100 cas quotidiens début avril. La létalité cumulée est égal à 2,6 % (3 102 décès / 117 524 cas déclarés) (Figure 68).

Au Maroc, le nombre de cas déclarés s'est stabilisé autour de 500 cas quotidiens depuis février 2021 (Figure 69). La létalité cumulée est égale à 1,7 % stable depuis le 18 octobre (8 842 décès / 497 832 cas déclarés).

En Afrique du Sud, le nombre de cas est maintenant stable avec 500 à 1 000 cas quotidiens déclarés depuis un mois (Figure 70). La létalité cumulée est égale à 3,4 % (52 954 décès / 1 551 501cas déclarés).

En Côte d'Ivoire, un rebond a été observé en mars qui semble en voie de résolution le 4 avril 2021 (Figure 71). La létalité cumulée reste toujours peu élevée égale à 0,6 % (247 décès / 44 326 cas déclarés), proche de celle observée dans certains pays d'Asie.

En Guinée la recrudescence des cas semble amorcée mi-février semble en cours de résolution le 4 avril 2021 (Figure 72). Comme en Côte d'Ivoire, la létalité cumulée reste peu importante égale à 0,6 % (130 décès/ 20 510 cas déclarés) depuis octobre 2020.

En Éthiopie, depuis mi-janvier on observe toujours un rebond du nombre de cas déclarés, avec une augmentation d'allure exponentielle le 4 avril 2021 (Figure 73). La létalité cumulée est toujours stable égale à 1,4 % (2 936 décès / 213 311 cas déclarés). L'augmentation du nombre de cas déclarés est de 35 % par rapport au 28 février 2021.

Au total les pays de l'Afrique intertropicale sont toujours moins touchés par la pandémie. La « deuxième vague » observée depuis le 17 janvier notamment en en Afrique du nord et en Afrique du sud est en voie de résolution, sauf en Éthiopie.

Figure 64 : Évolution hebdomadaire des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Afrique (tous pays et territoires) et dans le sud de l'Océan indien entre le 2 février 2020 et le 4 avril (semaine 13) 2021 (OMS, Google Covid)

Figure 65 : Cas cumulés de Covid-19 déclarés en Afrique et dans le sud de l'Océan indien entre le 15 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS, Google Covid)

Figure 66 : Décès cumulés de Covid-19 déclarés par million d'habitants en Afrique et dans le sud de l'Océan indien entre le 15 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS, Google Covid)

Figure 67 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Égypte entre le 15 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Google Covid)

Figure 68 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Algérie entre le 26 février 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 69 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés au Maroc entre le 2 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 70 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Afrique du sud entre le 6 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Google Covid)

Figure 71 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Côte d'Ivoire entre le 11 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Google Covid ; Ministère santé Côte d'Ivoire)

Figure 72 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Guinée entre le 12 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS ; Ministère de la Santé de Guinée)

Figure 73 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Éthiopie entre le 13 mars 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Page précédente (Partie 1) Page suivante (Partie 3)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster