Situation hebdomadaire de la pandémie de COVID-19 - N°15 - 26 avril 2021 (Partie 3) - Situation : Asie du Sud-Est - Annexes

- Date de publication : 26 avril 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 133 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Région OMS d'Asie du Sud-Est

Depuis début mars la pandémie progresse de façon exponentielle dans cette région de l'OMS, avec 15 212 235 cas et 222 054 décès cumulés déclarés, soit une augmentation égale à +12,5 % pour les cas et à +7 % pour les décès par rapport au 28 février (Figure 74). Trois pays représentent toujours la plus grande part de la pandémie dans cette région : l'Inde, l'Indonésie et le Bangladesh (96 % des cas et 97 % des décès).

La Thaïlande, comme le Vietnam, le Cambodge et le Laos de la région du Pacifique Occidental de l'OMS, est peu touchée par la pandémie (Figures 4, 7, 21 et 22). La flambée observée de mi-décembre au 29 janvier est sous contrôle le 4 avril 2021 en lien avec le renforcement des mesures de contrôle et de prise en charge, avec moins de 90 cas quotidiens en moyenne et 12 décès au total depuis le 1er mars (Figure 75). La létalité cumulée le 4 avril 2021 reste très peu élevée égale à 0,3 % (95 décès / 29 127 cas déclarés).

En Inde on observe une très forte augmentation d'allure exponentielle depuis début mars. Le pays reste le plus touché de cette zone avec 12 485 509 cas et 164 623 décès cumulés déclarés (Figure 76). Relâchement des mesures de freinage par la population, rassemblements dans le cadre de la campagne législative, célébration de la fête des fleurs (« Holi ») malgré l'interdiction des autorités dans certains États et « variants B1.1.1.7 et B.1.167 » du SARS-Cov-2 plus contagieux contribuent à cette recrudescence [Références 3 et 4]. La létalité cumulée le 4 avril 2021 est égale à 1,4 %, stable depuis fin décembre. L'état le plus touché est toujours depuis le début de la pandémie l'État de Maharashtra dont la capitale est Mumbai (ex Bombay) (19 % des cas) (Figure 77).

Au Bangladesh, on observe une évolution similaire à celle de l'Inde avec un nombre de cas le 4 avril 2021 supérieur aux deux pics épidémiques précédents (Figure 78). La létalité cumulée le 4 avril 2021 est égale toujours à 1,5 % (9 213 décès / 630 277 cas).

En Indonésie, on observe toujours depuis le 30 janvier une diminution du nombre de cas (Figure 79). La létalité cumulée est égale à 2,7 % (41 242 décès / 1 527 524 cas déclarés).

La pandémie, après une baisse continue et importante du nombre de cas et de décès déclarés depuis mi-septembre 2020, est en forte recrudescence en mars 2021 notamment en Inde et au Bangladesh, en rapport avec un relâchement des mesures dites « barrière » avec l'émergence d'un variant plus contagieux.

Figure 74 : Évolution hebdomadaire des cas et des décès de Covid-19 déclarés dans la région OMS du Sud-Est Asiatique entre le 15 janvier 2020 et le 4 avril (semaine 13) 2021 (OMS, Google Covid)

Figure 75 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Thaïlande entre le 15 janvier 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 76 : Évolution quotidienne des cas et des décès de Covid-19 déclarés en Inde entre le 30 janvier 2020 et le 4 avril 2021 (OMS)

Figure 77 : Cas cumulés et décès cumulés par million d'habitants de Covid-19 déclarés dans les États et territoires de l'Inde le 4 avril 2021 (OMS, Google Covid) [Sont indiqués sur la figure les États et territoires avec les cas supérieurs à 1 million et les décès par million supérieurs à 400]

Figure 78 : Évolution quotidienne des cas, des décès déclarés de Covid-19 au Bangladesh du 2 mars 2020 au 4 avril 2021 (OMS ; Google-Covid)

Figure 79 : Évolution quotidienne des cas, des décès déclarés de Covid-19 en Indonésie du 2 mars 2020 au 4 avril 2021 (OMS ; Google-Covid)

Références

Bhuyan A. Covid-19: India sees new spike in cases despite vaccine rollout. BMJ 2021;372:n854. https://www.bmj.com/content/372/bmj.n854

Quelques liens intéressants pour suivre la situation de la pandémie et comme sources de données

Autres liens intéressants

Annexes

Annexe 1 : Carte des régions OMS

Annexe 2 : Les différentes sources du système de surveillance du Covid-19 (Source Santé publique France)

Annexe 3 : Modes de transmission du nouveau Coronavirus 2019 (schéma René Migliani version du 25 octobre 2020)

Annexe 4 : Risques de transmission du nouveau Coronavirus 2019 par des personnes asymptomatiques (D'Ortenzo E, Yazdanpanah Y, Lina B. Dossier Inserm du 16 novembre 2020 Coronavirus et Covid-19 | Inserm - La science pour la santé d'après Jones et al. Jones NR. BMJ 2020;370:m3223;doi: 10.1136/bmj.m3223, Two metres or one: what is the evidence for physical distancing in covid-19? (bmj.com))

Risque de transmission du SARS-CoV-2 par des personnes asymptomatiques dans différentes situations.


En vert : risque faible. En orange : risque modéré. En rouge : risque fort.

Annexe 5 : « Modèle de l'Emmental suisse » pour prévenir une pandémie virale respiratoire [version 3.0] (D'Ortenzo E, Yazdanpanah Y, Lina B. Dossier Inserm du 16 novembre 2020 Coronavirus et Covid-19 | Inserm - La science pour la santé d'après MacKay Ian M. adapté de Reason J. BMJ 2000, doi: https://doi.org/10.1136/bmj.320.7237.768)

Modèle de l'Emmental : Se défendre face à une pandémie virale respiratoire

Un seul type d'intervention ne suffit pas

Superposition de couches successives de défenses, de barrières et de sauvegardes

(Traduction : Nathalie Clot, Inserm)

Annexe 6 : Application TousAntiCovid (https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tousanticovid) à Remplace l'application StopCovid

TousAntiCovid est une application qui permet à chacun d'être acteur de la lutte contre l'épidémie. C'est un geste barrière supplémentaire que l'on active dans tous les moments où on doit redoubler de vigilance : au restaurant, à la cantine, quand on va dans une salle de sport, quand on participe à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières.

TousAntiCovid vient compléter l'action des médecins et de l'Assurance maladie, visant à contenir la propagation du virus en stoppant au plus vite les chaînes de contamination.

Le principe est le suivant : prévenir, tout en garantissant l'anonymat, les personnes qui ont été à proximité d'une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible.

Elle permet aussi de rester informé sur l'évolution de l'épidémie et sur la conduite à tenir et ainsi de rester vigilant et d'adopter les bons gestes.

Elle permet d'avoir accès facilement aux autres outils à la disposition des citoyens souhaitant être acteur de la lutte contre l'épidémie : DepistageCovid qui donne la carte des laboratoires à proximité et les temps d'attentes et MesConseilsCovid qui permet d'avoir des conseils personnalisés pour se protéger et protéger les autres.

L'installation de l'application TousAntiCovid se fait sur la base du volontariat. Toute personne est prise en charge même si elle choisit de ne pas utiliser l'application.

 Vous pouvez télécharger l'application sur l'Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

Annexe 7 : Impact de la pandémie. René Migliani

L'impact observé de la pandémie de Covid-19 varie selon les pays et territoires en fonction de plusieurs facteurs d'ordre socioéconomique, démographique, sanitaire et environnemental, qui coexistent, vont interagir et peuvent s'exacerber les uns les autres (niveau de développement, structure de la population, immunité anti-coronavirus préalable (Référence a), degré d'application des gestes de prévention, maladies chroniques, développement sanitaire, type de climat). On parle depuis les années 1990 de syndémie, concept que l'on doit à l'anthropologue américain Merrill Singer (Références b-c).

Les comparaisons internationales sur l'importance de la pandémie s'appuient le plus souvent sur les décès déclarés rapportés à 1 million d'habitants. Les conclusions de ces comparaisons doivent être prudentes en raison selon les pays des différences de structure de populations, des différences de prise en charge des personnes âgées et dépendantes, des différentes définitions des établissements prenant en charge des personnes âgées et dépendantes et des différentes approches d'enregistrement des décès. En France par exemple le système de surveillance des décès comptabilise les décès survenus dans les Établissements sociaux et Médico-Sociaux (ESMS) dont font partie les Établissements d'Hébergement pour Personnes Agées (EHPAD). Les ESMS chez les anglophones sont appelés « Nursing Home » ou « Care Home ».

A ces décès précoces dans les structures sanitaires et médico-sociales, il faut ajouter les décès retardés et les inévitables décès dus à la Covid-19 survenus à domicile, chez les sans domicile fixe et les sans-abri. La part de ces décès hors structures de santé notamment en Afrique sub-saharienne est sans doute importante. Les études rétrospectives en fin de pandémie permettront d'évaluer au plus près les décès directement liés à la Covid-19 (dans les structures de santé et hors structures de santé), auxquels s'ajouteront les décès indirects (suicides, maladies graves non prises en charge durant la pandémie, arrêt partiel ou total des programmes de prévention).

Références

a- Sajar M et al. Recent endemic coronavirus infection is associated with less-severe Covid-19. JCI 2021;131(1):e143380 https://doi.org/10.1172/JCI143380

b- Singer M, Bulled M, Ostrach B, Mendenhall E. Syndemics and the biosocial conception of health. Lancet March 04 2017;389:941-50  https://doi.org/10.1016/S0140-6736(17)30003-X

c- Andermann A. Les éclosions dans l'optique de la syndémie : de nouvelles notions pour améliorer la santé des Autochtones. Relevé des maladies transmissibles au Canada 2017;43:140-8. https://doi.org/10.14745/ccdr.v43i06a02f.

Annexe 8 : Distribution des pays et territoires du monde en fonction de la proportion d'habitants âgés de 65 ans et plus (source Nations-Unies, Division de la population, World Population Prospects - Population Division - United Nations)

Page précédente (Partie 2)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster