Précisions sur les critères d’exclusion des donneurs de sang ou d'organe vaccinés contre la covid 19

- Date de publication : 15 février 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 533 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Dans un avis du 2 février 2021 mis en ligne le 14 février 2021, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) complète son avis du 15 janvier 2021 (voir la nouvelle du 28 janvier 2021) relatif aux critères d’exclusion des donneurs de produits issus du corps humain (produits sanguins labiles, organes, tissus et cellules) ayant fait l’objet d’une vaccination contre la covid 19. Cette mise à jour, qui tient compte du type de vaccin et du pays où il a été administré, illustre l’importance de la traçabilité vaccinale.

Pour les vaccins à ARN messager et à vecteurs viraux non réplicatifs disponibles dès maintenant ou dans un avenir proche dans l’espace européen, aucune exclusion même très provisoire n'est recommandée, que ce soit pour un don de sang, d’organes, de tissus ou de cellules provenant de personnes récemment immunisées par de tels vaccins.

Les personnes ayant reçu ce type de vaccins en France ou dans l’espace européen peuvent donc continuer à se porter volontaires au don de sang ou de tout autre produit du corps humain.

Pour les donneurs de produits du corps humain originaires de pays tiers à l’espace européen (incluant maintenant le Royaume-Uni), le HCSP recommande :

  • de respecter, au nom du principe de précaution, une exclusion temporaire du don de 4 semaines, du fait du faible nombre de personnes concernées et de la difficulté à déterminer précisément quel vaccin a été reçu par ces donneurs,
  • de respecter le principe de la balance bénéfice/risque pour le patient receveur avec une indication de greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) urgente et donc ne pas exclure les donneurs de CSH originaires de pays où la vaccination peut ne pas être précisément tracée.

Pour les plateformes vaccinales autres que l’ARN messager et les vecteurs viraux non réplicatifs, le HCSP recommande, pour les vaccins à base de sous-unités protéiques ou de pseudo-particules virales, sous réserve qu’ils soient autorisés dans l’espace européen, de n’imposer aucune exclusion du don pour les donneurs vaccinés. Les autres vaccins (vaccins à ADN, vaccins à vecteurs réplicatifs, vaccins atténués) feront l'objet de recommandations spécifiques en cas de mise sur le marché européen.

Référence :

  1. Haut Conseil de la santé publique. 2 février 2021. Avis relatif aux critères d’exclusion des donneurs de produits issus du corps humain (produits sanguins labiles, organes, tissus et cellules) ayant fait l’objet d’une vaccination contre le SARS-CoV-2.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster