Après un épisode de covid 19, une dose unique de vaccin à ARNm provoque une forte production d'anticorps capables de neutraliser le SARS-CoV-2 et son variant sud-africain

- Date de publication : 15 février 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 129 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

L'apparition de variants du SARS-CoV-2, et particuli?rement du variant sud-africain, suscite l'inqui?tude, car on craint que les mutations pr?sent?es permettent aux virus d'?chapper ? l'immunit? d?velopp?e ? l'occasion d'un ?pisode d'infection par le SARS-CoV-2 original, ou induite par un vaccin d?velopp? ? partir de ce m?me virus. Certaines observations alimentent cette inqui?tude : des cas d'infection par un virus variant ont ?t? d?crits chez des personnes d?j? infect?es une premi?re fois par le virus original, l'Afrique du Sud a suspendu la vaccination par le vaccin du laboratoire AstraZeneca, qui ne semble pas offrir de protection suffisante contre le variant tr?s r?pandu localement.

Une ?tude plut?t rassurante vient d'?tre publi?e par une ?quipe am?ricaine. Les chercheurs se sont int?ress?s ? des personnes gu?ries apr?s un ?pisode de covid 19, ayant ensuite re?u ou non une premi?re dose de vaccin ARNm (Comirnaty de Pfizer-BioNTech ou COVID-19 Vaccine Moderna) (1). Ils ont mesur? le pouvoir neutralisant du s?rum et d'anticorps monoclonaux issus de ces personnes contre le SARS-CoV-2 original (souche Wuhan-Hu-1) et contre le variant isol? en Afrique du Sud, B.1.351. Alors que tous les s?rums de convalescents ?taient capables de neutraliser faiblement Wuhan-Hu-1, seule la moiti? ?tait active contre B.1.351. Apr?s vaccination, les titres neutralisants ont ?t? multipli?s par pr?s de 1 000 contre les deux virus, restant toutefois plus ?lev?s contre Wuhan-Hu-1. Le nombre de cellules B m?moires et les concentrations d'anticorps IgA et IgG capables de reconnaitre la prot?ine S des deux virus ont ?galement ?t? tr?s augment?s.

Les tests r?alis?s avec les anticorps monoclonaux ont montr? que l'activit? neutralisante stimul?e par la vaccination ?tait probablement dirig?e contre le domaine RBD (domaine de fixation au r?cepteur) et la r?gion S2 de la prot?ine S du virus, qui sont pourtant concern?es par les mutations apparues sur le variant.

Pour les chercheurs, ces observations sugg?rent que l'effet stimulant d'une dose de vaccin administr?e ? des personnes d?j? immunis?es par l'infection naturelle ("boost") est capable de d?velopper une r?ponse neutralisante contre le virus correspondant au vaccin et contre ses variants. Bien qu'on n'ait pas encore ?tabli de corr?lation rigoureuse entre pouvoir neutralisant du s?rum et protection contre l'infection ou la maladie, les anticorps neutralisants jouent probablement, comme dans d'autres infections, un r?le tr?s important. Des exp?riences d'immunisation et de transfert passif d'immunit? chez l'animal en font la d?monstration.

L'?tude est donc rassurante sur la capacit? des vaccins d?j? autoris?s ? induire une immunit? protectrice contre les variants existants ou susceptibles d'?merger. Elle n'a toutefois port? que sur 10 convalescents et que sur les vaccins ? ARN messager.

R?f?rence

  1. L. Stamatatos, J. Czartoski et coll. Antibodies elicited by SARS-CoV-2 infection and boosted by vaccination neutralize an emerging variant and SARS-CoV-1. medRxiv, 8 f?vrier 2021.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster