Solutions hydro-alcooliques : attention aux projections dans les yeux des enfants

- Date de publication : 16 février 2021
1
2
3
4
5
1.0
(1 note)
vu par 1546 lecteurs
Plusieurs cas de projections de solutions hydro-alcooliques dans les yeux de petits enfants, pouvant entraîner une brûlure cornéenne, ont été rapportés en France et conduisent à rappeler les règles de prévention, comme le précise une récente publication parue dans JAMA Ophthalmology.
Les distributeurs situés à l'entrée des magasins souvent en cause (illustration).

Les distributeurs situés à l'entrée des magasins souvent en cause (illustration).


À la suite du signalement, par les ophtalmologistes et les centres antipoison français, de plusieurs cas pédiatriques de projection de gel hydro-alcoolique dans les yeux, une alerte a été lancée à la fin de l'été par l'Anses (Agence nationale sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail).
Une étude, récemment publiée dans JAMA Ophthalmology, détaille les données recueillies, du 1er avril au 24 août 2020, par les centres antipoison français et l'Hôpital-Fondation Rothschild à Paris.
« La survenue, en moins d'une semaine, de 3 cas de projection accidentelle de solution hydro-alcoolique (SHA) dans les yeux de jeunes enfants, vus dans notre consultation d'urgences ophtalmologiques, nous a rapidement interpellés », rapporte le Dr Gilles Martin, premier signataire de l'article et ophtalmologiste dans les services du Pr Cochereau et du Dr Caputo à l'Hôpital-Fondation Adolphe de Rothschild.

Des distributeurs à hauteur d'yeux
L'histoire est assez stéréotypée : un petit enfant, de 3,5 ans en moyenne, active avec son pied la pédale d'un distributeur automatique de SHA, généralement à l'entrée d'un magasin ou d'un centre commercial, et reçoit la projection de SHA dans les yeux, qui sont à la hauteur du distributeur.
Selon l'étude précitée, entre le 1er avril et le 24 août 2020, le nombre de cas de projections de SHA chez des enfants a été multiplié par 7 par rapport à 2019 (9,9 % des expositions oculaires pédiatriques en 2020 versus 1,3 % en 2019). Le nombre d'accidents survenus dans les lieux publics est passé de 16,4 % en juin 2020 à 52,4 % en août 2020. Au cours de la même période, le nombre d'admissions à hôpital a concerné 16 enfants, dont 10 garçons, d'un âge moyen de 3,5 ans, contre 1 cas en 2019 chez un bébé de 16 mois.

Des cas de brûlure cornéenne
Les symptômes sont à type de rougeur de l'œil, de douleurs oculaires, d'une inflammation de l'œil ou de la paupière et, dans les cas les plus graves, d'une véritable brûlure cornéenne nécessitant une prise en charge hospitalière. « L'épithélium de la cornée et de la conjonctive peuvent être détruits sous l'effet de l'alcool et ces lésions sont marquées par un retard de démarrage de la cicatrisation », indique le Dr Martin, avant de préciser que tous les enfants de leur série ont cicatrisé, sans conséquence à terme sur la vision.
Toutefois, ceux qui ont dû être opérés ont eu une occlusion oculaire unilatérale de plusieurs jours, ce qui peut, sans mesures de correction adaptées, favoriser une amblyopie.

Des mesures de prévention simples
Prévenir ces projections accidentelles relève du bon sens. Il faut d'abord privilégier, tant que faire se peut, le lavage à l'eau et au savon, le recours à un SHA ne devant se faire que lorsque le lavage des mains n'est pas possible.
Il faut également éviter de laisser les petits enfants manipuler seuls ces distributeurs, qui ont pour eux un côté ludique évident. Le plus prudent est que l'accompagnateur prenne lui-même la solution dans ses mains avant de frotter celles de l'enfant.
En cas de projection accidentelle, il faut rincer l'œil immédiatement avec de l'eau, tout retard au rinçage étant potentiellement préjudiciable. Parfois, cette dernière mesure n'est pas possible en raison de la douleur très vive qui, lorsqu'elle persiste plusieurs heures, doit conduire à consulter aux urgences.

©vidal.fr

Pour en savoir plus

- Martin GC et al. Pediatric Eye Injuries by Hydroalcoholic Gel in the Context of the Coronavirus Disease 2019 Pandemic. JAMA Ophthalmol, January 21, 2021.

- Colby K. Unintended Consequences of Hand Sanitizer Use in the Coronavirus Disease 2019 Pandemic. JAMA Ophthalmol, January 21, 2021.

- Anses (Agence nationale sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). Solutions hydroalcooliques : attention aux projections accidentelles dans les yeux des enfants. 31 août 2020.
 

Sources : JAMA

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster