Intensification de la campagne de vaccination contre la covid 19

- Date de publication : 04 janvier 2021
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 64 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Une intensification de la campagne de vaccination contre la covid 19 a débuté aujourd'hui, 4 janvier 2021. La montée en charge de la première étape de vaccination concerne notamment les maisons de retraite et les unités de séjour de longue durée. Celles-ci sont approvisionnées à partir d'une centaine d'établissements de santé « pivots », dans lesquels la pharmacie est à la fois le point de stockage à -80 °C et le lieu de décongélation des doses du vaccin Comirnaty (voir ci-dessous).

La Direction générale de la santé (DGS) recommande d'anticiper la vaccination des professionnels de santé à risque d'une forme grave de covid 19 (âgés de plus de 50 ans ou présentant un autre facteur de risque) par rapport au programme antérieur, soit dès le mois de janvier au lieu de février-mars 2021. Les professionnels de santé concernés sont en priorité ceux des établissements pivots, puis ceux des autres établissements de santé et les professionnels de santé libéraux.

Après une approche uniquement centrée sur la médecine libérale, la DGS opte pour une approche mixte, incluant la mise en place de centres de vaccination animés par des équipes composées de professionnels de santé hospitaliers et libéraux.

L'élargissement de l’offre de vaccination sera réalisée dans chaque région sous le pilotage de l'Agence régionale de santé (ARS), dans le cadre de cellules territoriales vaccination associant les préfets, les directeurs de Caisse primaire d'assurance maladie, les Unions régionales de professionnels de santé (URPS), les ordres professionnels et les collectivités territoriales. La DGS précise que "la liberté locale d’organisation sera un élément essentiel".

Traçabilité de la vaccination.

La traçabilité de la vaccination sera réalisée grâce à un système d'information spécifique et obligatoire appelé "Vaccin Covid", accessible en ligne depuis ce matin. Le décret n° 2020-1690 du 25 décembre 2020 autorise la création de ce système de traitement de données à caractère personnel relatif aux vaccinations contre la covid 19. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a publié un document sur les garanties pour les personnes de cet outil de collecte de données.

Pour l'instant, seul le vaccin à ARNm Comirnaty (vaccin de Pfizer-BioNTech parfois désigné sous le nom "COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2") est actuellement disponible. Du fait de son procédé de fabrication chimique, ce vaccin ne comporte qu'un nombre limité de lots. Actuellement, les lots disponibles en France sont les suivants :

  • EL1484
  • EJ6796
  • EJ6797
  • EL1491
  • EJ6795
  • EM0477
  • EJ6134

Intérêt du système d'aide à la décision et du carnet de vaccination électronique de MesVaccins dans le contexte de la campagne de vaccination pandémique.

Les recommandations vaccinales contre la covid 19 sont prises en comptes par le système d'aide à la décision de MesVaccins. Un premier niveau d'expertise est disponible sans créer de carnet de vaccination sur MesVaccins ou sur Vaccination info service (versions grand public ou professionnels de santé). Un second niveau d'expertise, prenant en compte l'historique vaccinal, est accessible depuis le carnet de vaccination électronique (CVE) de MesVaccins.

Le CVE est centré sur la personne : celle-ci conserve la maitrise de ses données et peut décider de partager son CVE avec le ou les professionnels de santé qui concourent à son parcours vaccinal. Tout citoyen peut créer un CVE ici pour bénéficier d'un suivi précis de la campagne de vaccination anti-covid 19 avec une prise en compte optimale de ses caractéristiques individuelles.

Alors que disponibilité des vaccins et recommandations vaccinales évoluent rapidement dans le cadre d'une campagne de vaccination pandémique, le CVE permet d'informer une personne automatiquement et sans délai de tout événement d'intérêt pouvant la concerner. Pour le professionnel de santé, le CVE est également un outil de formation et d'aide à la décision.

Les systèmes de pharmacovigilance passifs actuellement en vigueur sont parfois accusés de ne détecter qu'une faible proportion des effets indésirables réels. Cette accusation est en pratique largement exagérée mais peut être difficile à contrer. Le CVE intègre un outil de pharmacovigilance renforcée qui repose sur la sollicitation active des personnes vaccinées, permettant de collecter des informations sur la survenue mais aussi la non survenue d'événements indésirables post-vaccinaux. Cet outil peut ainsi apporter la preuve de la bonne tolérance des vaccins.

Ainsi, le CVE favorise la juste représentation du rapport bénéfice/risque et donc l'adhésion à la vaccination lorsque ses bénéfices excèdent largement ses risques.

Alors que les couvertures vaccinales contre les autres maladies à prévention vaccinale chutent dans le monde entier, le CVE permet de prendre en compte l'ensemble des vaccins et des recommandations vaccinales.

MesVaccins a mis en place le système d'aide à la décision vaccinale en 2009, lors de la pandémie de grippe A(H1N1)pdm09. Le carnet de vaccination électronique a été autorisé par la CNIL en 2011. Ce système innovant a depuis fait l'objet de manifestations d'intérêt de la part de plusieurs pays étrangers et inspiré des initiatives similaires. A la différence de MesVaccins toutefois, ces initiatives ont fait l'objet d'un soutien massif des Gouvernements concernés (Canada, Suisse) ou sont en cours de développement dans d'autres pays (Allemagne).

Grâce au soutien des professionnels de santé, des organismes les représentant (Unions régionales de professionnels de santé) ou de certaines ARS, MesVaccins a toutefois continué à se développer dans le cadre d'éthique et de gouvernance fixé dès la mise en place du projet : gratuité pour les citoyens, indépendance de l'industrie du vaccin, absence de publicité sur les sites internet (mesvaccins.net, medecinedesvoyages.net et jevoyage.net) et absence de commercialisation des données, celles-ci (après anonymisation) étant réservées aux autorités de santé, à des fins de santé publique. Les données sont hébergées en France par un hébergeur agréé de données de santé.

Source : Direction générale de la santé.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster