Le vaccin mRNA-1273 contre la covid 19 du laboratoire Moderna aurait une efficacité de 95 % et semble prévenir les formes graves

- Date de publication : 16 Novembre 2020
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 170 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Quelques jours à peine après les annonces faites par Pfizer-BioNTech puis par l'institut russe Gamaleya sur l'efficacité de leurs vaccins, Moderna vient à son tour de communiquer les résultats intermédiaires de l'essai de phase III en cours (étude "COVE") sur son candidat vaccin, mRNA-1273. L'efficacité calculée alors que 95 des participants à l'essai, dont 15 de plus de 65 ans, ont présenté une infection par le SARS-CoV-2 est de 94,5 %. Les intervalles de confiance des efficacités vaccinales annoncées par les différents laboratoires n'ont pas encore été publiés. L'intervalle de confiance à 95 % est un intervalle de valeurs entre lesquelles la valeur réelle a 95 chances sur 100 de se trouver.

Le vaccin mis au point par Moderna est un vaccin utilisant un ARN messager, comme le vaccin BNT162b2 celui de BioNTech, mais un procédé original permettrait de le rendre plus stable : sa conservation serait possible à -20 °C pendant 6 mois et à 8 °C pendant 30 jours, alors que celui de BioNTech doit être conservé à -70 °C, ce qui constitue un défi logistique pour une large diffusion. Le vaccin est administré en deux doses espacées de 28 jours (2 doses espacées de 21 jours pour le vaccin BNT162b2). L'analyse intermédiaire semble indiquer que le vaccin est particulièrement efficace contre les formes graves de covid 19 : les 11 cas graves de covid 19 recensés à ce jour parmi les participants à l'essai l'ont tous été dans le groupe ayant reçu le placebo. Ces résultats confirment les résultats préliminaires d'un essai antérieur de phase 1.

L'analyse intermédiaire confirme également la bonne tolérance du vaccin mRNA-1273, déjà observée durant les essais de phase I et II. La majorité des événements indésirables post-vaccinaux étaient d'une gravité légère ou modérée et de courte durée. Les événements d'une fréquence supérieure ou égale à 2 % après la première dose comprenaient une douleur au point d'injection (2,7 %), et après la deuxième dose, une fatigue (9,7 %), des myalgies (8,9 %), des arthralgies (5,2 %), des céphalées (4,5 %), une douleur (4,1 %) et une rougeur au point d'injection (2,0 %).

Fort de ces résultats, le laboratoire Moderna prévoit de demander très prochainement à la FDA (U.S. Food and Drug Administration, l'agence du médicament des Etats-Unis) une autorisation d'utilisation en urgence de son vaccin. Cette demande s'appuiera sur une analyse de 151 cas de covid 19 et un suivi médian de 2 mois des participants à l'essai. Une production de 20 millions de doses de vaccins est annoncée avant fin 2020, elle pourrait être destinée aux groupes prioritaires de la population américaine.

L'agence européenne du médicament (EMA : European Medicines Agency) est en charge de l'évaluation du vaccin mRNA-1273 afin de déterminer s'il peut-être autorisé et utilisé dans les Etats membres de l'Union européenne.

Référence

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster