Vaccination rougeole, rubéole, oreillons, varicelle : une nouvelle revue systématique de la littérature

- Date de publication : 26 avril 2020
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 121 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

La Cochrane Library vient de publier une nouvelle revue syst?matique de la litt?rature relative ? l’efficacit? et la s?curit? de la vaccination contre la rougeole, la rub?ole et les oreillons (par le vaccin trivalent ROR) ainsi que contre la varicelle (V) soit en co-administration avec le vaccin ROR, soit par l’utilisation du vaccin combin? ROR-V [1]. Il s’agit d’une mise ? jour de la revue publi?e en 2005, d?j? actualis?e en 2012 et qui inclut 74 nouvelles ?tudes.

Les ?tudes incluses ont ?t? s?lectionn?es selon les crit?res habituels de rigueur de la Cochrane et comportent les ?tudes de m?thodologies diverses (randomis?es contr?l?es, cas-t?moins, ?cologiques…) comparant l’administration d’au moins une dose de vaccin ROR, ROR+V ou ROR-V ? un placebo ou une absence de vaccination chez des enfants en bonne sant? ?g?s de 15 ans au maximum. Le risque de biais et le niveau de preuve ont ?t? ?valu?s par le syst?me GRADE.

Au total, 138 ?tudes correspondant ? 23 480 668 participants ont ?t? incluses dans l’analyse. Cinquante et une ?tudes (10 248 159 enfants) portent sur l’efficacit? et 87 (13 232 509 enfants) portent sur les effets ind?sirables.

1. Efficacit? vaccinale

Rougeole

  • L’efficacit? vaccine (EV) pour la pr?vention de la rougeole apr?s une dose est de 95% (RR 0,05 IC 95% 0,02 ? 0,13), niveau de preuve mod?r?. Apr?s deux doses, l’EV est de 96 % (RR 0,04 IC95% 0,01 ? 0,28), niveau de preuve mod?r?.
  • L’EV pour la pr?vention autour d’un cas en milieu familial ou chez les enfants contact est de 81 % apr?s une dose, 85 % apr?s deux doses et de 96 % apr?s trois doses (niveau de preuve faible).
  • L’EV de la prophylaxie post-exposition est de 74 % (RR 0,26 IC95% 0,14 ? 0,50), niveau de preuve faible.

Oreillons?

  • L’EV pour le vaccin ROR comportant la souche J?ryl Lynn est de 72 % apr?s une dose (RR 0,24 IC95% 0,08 ? 0,76), niveau de preuve mod?r?, 86 % apr?s deux doses (RR 0,12 IC95% 0,04- 0,34), niveau de preuve mod?r?.
  • L’EV pour la pr?vention autour d’un cas en milieu familial est de 74 % (RR 0,26 IC95% 0,13 ? 0,49), niveau de preuve mod?r?.

Rub?ole

  • L’EV pour la rub?ole est de 89 % (RR 0,11 IC95% 0,03 ? 0,42), niveau de preuve mod?r?.

Varicelle

  • L’EV de la vaccination ? deux doses administr?es chez les enfants de 11 ? 22 mois pour la pr?vention de la varicelle (toutes formes) est de 95 % avec un recul de 10 ans (RR 0,05 IC95% 0,03 ? 0,08), niveau de preuve ?lev?.

2. S?curit? vaccinale

  • M?ningite aseptique :?association significative entre la survenue d'une m?ningite aseptique et la vaccination par ROR contenant les souches oreillons Urabe et Leningrad-Zagreb mais pas la souche Jeryl Lynn (souche contenue dans les vaccins ROR actuellement disponibles en France) RR 1,30 IC95% 0,66 ? 2,56. Niveau de preuve faible.
  • Convulsions f?briles :?association significative entre vaccination ROR, ROR+V ou ROR-V (souche Jeryl Lynn) et survenue de convulsions f?briles. Risque attribuable ? la vaccination : 1 cas pour 1700 ? 1135 doses administr?es.
  • Purpura thrombop?nique idiopathique :?association significative entre vaccination ROR et PTI. Cependant, le risque attribuable ? la vaccination (1 cas pour 40 000 doses) est inf?rieur au risque g?n?r? par la rougeole ou la rub?ole. Le risque de PTI g?n?r? par l’infection naturelle est de 1 cas pour 20 000 et par an.

Pas d’association entre vaccination ROR et

  • Enc?phalite/enc?phalopathie :?RR 0,90 IC95% 0,50 ? 1,61, bas niveau de preuve.
  • Troubles du spectre autistique : RR ? 0,93IC95% 0,85 ? 1,01 niveau de preuve mod?r?.
  • Retard du d?veloppement, diab?te de type 1, asthme, dermatite/ecz?ma, rhume des foins, leuc?mies, scl?rose en plaques, troubles de la marche, infections bact?riennes ou virales.

Les donn?es ne sont pas suffisantes pour ?valuer l’association entre la vaccination ROR et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Cette revue syst?matique de la litt?rature confirme l’excellent niveau d’efficacit? des vaccins contre la rougeole, la rub?ole et la varicelle, ainsi que l’efficacit? moindre mais restant importante de la vaccination contre les oreillons. Elle confirme surtout la bonne tol?rance de ces vaccins. Les EI sont rares et d?j? bien connus (convulsions f?briles, PTI). L’exclusion du lien vaccination-enc?phalite est importante dans la mesure o? on utilise des vaccins vivants att?nu?s et que les maladies naturelles peuvent g?n?rer ce type de complication. Cette ?tude apporte une preuve suppl?mentaire d’absence de lien entre la vaccination ROR et l'autisme.

Toutefois, dans un contexte de r?surgence de la rougeole, cette revue n’apporte pas d’?l?ments de r?ponse quant ? une ?ventuelle perte de l’immunit? au cours des ann?es ou ? un lien entre efficacit? vaccinale et ?ge lors de la vaccination [2]. Ce sera sans-doute pour la prochaine mise ? jour…

R?f?rences

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster