Nausées et vomissements chimio-induits : abrogation de l'AMM de VARUBY le 23 janvier 2020 (EDIT)

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1566 lecteurs


EDIT du 10 février 2020 : L'autorisation de mise sur le marché de VARUBY a été abrogée le 23 janvier 2020, à la demande du laboratoire (cfRépertoire des spécialités pharmaceutiques, ANSM, mise à jour du 3 février 2020). Ce médicament ne peut donc plus être prescrit, ni délivré/Fin EDIT

La commercialisation de l'antiémétique VARUBY 90 mg comprimé pelliculé (rolapitant chlorhydrate) sera arrêtée à partir du 6 septembre 2019. 

À compter de cette date, ce médicament ne sera plus disponible sur le marché français, à épuisement des stocks résiduels. 

Dans ce contexte, les prescripteurs sont amenés à envisager les alternatives thérapeutiques existantes indiquées dans la prévention des nausées et des vomissements retardés, associés aux chimiothérapies anticancéreuses hautement et modérément émétisantes chez l'adulte. 
Le plus souvent, les nausées et vomissements « retardés » apparaissent au-delà des 24 heures qui suivent l’administration de la chimiothérapie anticancéreuse émétisante (illustration).

Le plus souvent, les nausées et vomissements « retardés » apparaissent au-delà des 24 heures qui suivent l’administration de la chimiothérapie anticancéreuse émétisante (illustration).


EDIT du 10 février 2020 : L'autorisation de mise sur le marché de VARUBY a été abrogée le 23 janvier 2020, à la demande du laboratoire (cf. Répertoire des spécialités pharmaceutiques, ANSM, mise à jour du 3 février 2020). Ce médicament ne peut donc plus être prescrit, ni délivré/Fin EDIT

Le laboratoire Tesaro a décidé d'arrêter la commercialisation de l'antiémétique à base de rolapitant, VARUBY 90 mg comprimé pelliculé (Cf. Encadré 1) à compter du 6 septembre 2019.
 
Encadré 1 - Indications thérapeutiques de VARUBY
VARUBY est indiqué en prévention des nausées et des vomissements retardés associés à une chimiothérapie anticancéreuse hautement et modérément émétisante chez les adultes (Cf. VIDAL Reco "Cancers : complications des chimiothérapies").
VARUBY est administré dans le cadre d'un traitement d'association. 

Le laboratoire précise que cette décision a été prise pour des considérations internes à l'entreprise, et non pour des motifs liés à la qualité ou à la sécurité de ce médicament. 

En pratique, plus aucun lot de VARUBY ne sera mis à disposition en France ; des stocks résiduels pourront cependant être encore disponibles, ce jusqu'à leur épuisement ou à la péremption du dernier lot distribué : il s'agit du lot ZWDPC qui se périmera fin février 2022.

Quelles alternatives à VARUBY ?
VARUBY est commercialisé en France depuis janvier 2018. 
Son principe actif, le rolapitant, est un antagoniste des récepteurs NK1 (neurokinine 1
). 

Les alternatives thérapeutiques disponibles pour remplacer VARUBY dans son indication sont : 

A noter qu'au sein de la classe des antagonistes des récepteur NK1, VARUBY représente une faible proportion des parts de marché (cf. Tableau I).
 
Tableau I - Parts de marché en France des spécialités de la classe des antagonistes des récepteurs NK1 [source : Groupement pour l'Elaboration et la Réalisation de Statistiques)
Spécialités Parts de marché 2018 Parts de marché fin mai 2019
EMEND 91,24 % 90,33 %
AKYNZEO 5,82 %  5,68 %
VARUBY 2,94 % 3,99 %

Sources : Laboratoire Tesaro

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2020-02-13

Archives des Vidal News