DIPROSALIC lotion et pommade : augmentation du taux de remboursement à 65 %

Par Isabelle COCHOIS -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2165 lecteurs


A compter du 1er mai 2019, la lotion et la pommade DIPROSALIC (bétaméthasoneacide salicylique) seront remboursées au taux de 65 % au lieu de 15 % précédemment.

Cette augmentation fait suite au dernier avis de la Commission de la Transparence (9 janvier 2019) pour lequel le laboratoire MSD France a fourni de nouvelles données de tolérance, en faveur d'un rapport bénéfice/risque important.

Sur la base de ces nouvelles données, le service médical rendu (SMR) de DIPROSALIC est désormais jugé important dans les dermatoses corticosensibles à composante très kératosique ou squameuse.

 
Lichen chronique récidivant sur un tibia (illustration @Eyon, sur Wikimedia).

Lichen chronique récidivant sur un tibia (illustration @Eyon, sur Wikimedia).

 
La lotion et de la pommade DIPROSALIC (bétaméthasone, acide salicylique) seront mieux remboursées par l'Assurance maladie à compter du 1er mai 2019 : à cette date, leur taux de remboursement passera de 15 % à 65 %.
Pour rappel, le prix public de DIPROSALIC (hors honoraires de dispensation) s'élève à 2,71 euros (tube de pommade ou flacon de lotion, 30 g).


Cette décision s'appuie sur le dernier avis de la Commission de la Transparence (9 janvier 2019) dans lequel de nouvelles données de tolérance ont été prises en compte pour évaluer le rapport bénéfice/risque de DIPROSALIC dans ses indications (Cf. Encadré 1).

Encadré 1 - Indications thérapeutiques de DIPROSALIC
Dermatoses corticosensibles à composante kératosique ou squameuse :  DIPROSALIC est présenté sous deux formes :
  • la forme pommade,
  • la forme lotion, plus particulièrement adaptée au traitement des affections du cuir chevelu, des régions pileuses et des plis.

Pas de nouveaux signaux de tolérance
Dans son précédent avis (18 septembre 2013), la Commission de la Transparence (CT) avait conclu à un SMR faible de DIPROSALIC, en particulier au regard du risque de passage du corticoïde dans la circulation générale et de ses conséquences sur le système endocrinien, ainsi que du risque d'une intoxication salicylée (Cf. Encadré 2). 

 
Encadré 2 - Effets secondaires systémiques potentiels de DIPROSALIC
(d'après l'avis de la CT du 18 septembre 2013)
En raison du passage du corticoïde dans la circulation générale, un traitement sur de grandes surfaces ou sous occlusion peut entraîner les effets systémiques d'une corticothérapie générale, particulièrement chez le nourrisson et l'enfant en bas âge.
Ils consistent en un syndrome cushingoïde et un ralentissement de la croissance : ces accidents disparaissent à l'arrêt du traitement, mais un arrêt brutal peut être suivi d'une insuffisance surrénale aiguë.

L'acide salicylique, dans les mêmes conditions, peut être responsable d'une intoxication salicylée. Son utilisation chez les sujets sensibles aux salicylés, en particulier l'enfant, doit être prudente en toute circonstance susceptible de favoriser le passage systémique.

L'importance du passage et des effets systémiques dépend de la surface à traiter, du degré d'altération épidermique et de la durée du traitement.
De même, le passage systémique de l'acide salicylique est lié à ces facteurs.  

Depuis ce dernier avis, le laboratoire a fourni de nouvelles données de tolérance (Safety synthesis to support Health Technology Assessment couvrant la période du 17/09/2012 au 31/12/2017) : celles-ci n'ont pas mis en évidence de nouveau signal concernant le risque de passage systémique de l'acide salicylique et du corticoïde potentialisé par l'effet de l'acide salicylique.

Sur la base de ces nouvelles données, l
a Commission de la Transparence estime que le rapport efficacité/effets indésirables de DIPROSALIC est important dans les seules dermatoses inflammatoires à composante très kératosique ou squameuse.
Dans ces indications, le SMR de DIPROSALIC est désormais jugé important. 

Pour aller plus loin
Avis relatif à la décision de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie portant fixation du taux de participation de l'assuré applicable à DIPROSALIC (Journal officiel du 24 avril 2019 - texte 167)
Avis de la Commission de la Transparence - DIPROSALIC (HAS, 9 janvier 2019)

Sources : J.O. (Journal Officiel), HAS (Haute Autorité de Santé)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-05-23

Archives des Vidal News