Papillomavirus humains : tensions d'approvisionnement du vaccin CERVARIX

Par Isabelle COCHOIS -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1866 lecteurs


Le vaccin bivalent contre les papillomavirus CERVARIX 20 µg/20 µg suspension injectable en seringue préremplie (HPV 16 et 18) fait l'objet de tensions d'approvisionnement depuis mi-avril 2019 en lien avec des problèmes techniques de production.

En conséquence, l'approvisionnement est contingenté à l'officine, mais se poursuit normalement à l'hôpital et dans les collectivités.

Dans l'attente de la remise à disposition prévue à partir du mois de juin 2019, il est recommandé de ne pas initier de nouvelles vaccinations avec CERVARIX. 


Les différents vaccins contre les papillomavirus (bivalent CERVARIX, quadrivalent GARDASIL, nonavalent GARDASIL 9) n'étant pas interchangeables, il est recommandé de réserver les doses encore disponibles de CERVARIX à la poursuite des schémas vaccinaux déjà initiés avec ce vaccin.
Représentation en 3D de papillomavirus humains (illustration).

Représentation en 3D de papillomavirus humains (illustration).


Dans une lettre en date du 7 mars 2019, le laboratoire GSK informe les professionnels de santé de tensions d'approvisionnement concernant le vaccin bivalent contre les papillomavirus (HPV 16, 18) CERVARIX suspension injectable en seringue préremplie (Cf. Encadré 1).

Le laboratoire précise que "cette situation n'est pas liée à des problèmes de qualité ou de sécurité du vaccin. Elle fait suite à un retard de libération des lots liés à un problème technique transitoire au niveau de notre site de fabrication".

 
Encadré 1 - Indications de CERVARIX
CERVARIX est un vaccin indiqué, à partir de l'âge de 9 ans, dans la prévention des lésions ano-génitales précancéreuses (du col de l'utérus, de la vulve, du vagin et de l'anus) et des cancers du col de l'utérus et de l'anus dus à certains types oncogènes de Papillomavirus Humains (HPV).

CERVARIX doit être administré selon les recommandations officielles.

Les vaccins contre les papillomavirus (CERVARIX bivalent, GARDASIL quadrivalent, GARDASIL 9 nonavalent) n'étant pas interchangeables entre eux, toute vaccination initiée avec l'un d'eux doit être menée à son terme avec le même vaccin.

A ce titre, ces trois vaccins restent commercialisés à ce jour même si, selon l'édition 2019 du calendrier des vaccinations et des recommandations vaccinales, toute nouvelle vaccination contre les papillomavirus doit être initiée avec le vaccin nonavalent GARDASIL 9 pour les jeunes filles, jeunes femmes et jeunes hommes non antérieurement vaccinés.

Afin de permettre la poursuite des vaccinations déjà initiées avec CERVARIX, il a été décidé :
  • de poursuivre normalement l'approvisionnement des hôpitaux et collectivités,
  • de contingenter l'approvisionnement des pharmacies de ville.

En parallèle, et conformément aux dernières recommandations vaccinales, il est préconisé de ne pas initier de nouvelles vaccinations avec CERVARIX.

La remise à disposition de CERVARIX est prévue à partir du mois de juin 2019.

Pour aller plus loin
VACCIN - CERVARIX, suspension injectable en seringue pré-remplie .Vaccin Papillomavirus Humain [Types 16, 18] (Recombinant, avec adjuvant, adsorbé) – Tensions d'approvisionnement (ANSM, 17 avril 2019)
Lettre d'information aux professionnels de santé du laboratoire GSK FRANCE en date 7 Mars 2019 (sur le site de l'ANSM, le 17 avril 2019)

Sur VIDAL.fr
Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ? (13 Mars 2019)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News