eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Asthme sévère à éosinophiles : FASENRA (benralizumab), nouvel anticorps monoclonal inhibiteur du récepteur de l’IL-5

- Date de publication : 06 février 2019
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 114 lecteurs
FASENRA 30 mg solution injectable (SC) en seringue préremplie est une nouvelle spécialité indiquée chez l'adulte dans le traitement de fond de l'asthme à éosinophiles sévère et réfractaire. Il s’agit d’un traitement additionnel en cas de contrôle insuffisant par les corticoïdes inhalés à forte dose associés à des ß-agonistes de longue durée d'action.

Le principe actif de FASENRA est le benralizumab, un anticorps monoclonal qui se lie au récepteur humain de l’interleukine 5.

FASENRA se présente en seringue préremplie prête à l'emploi et est disponible en boîte unitaire.
Il doit être administré par voie sous-cutanée par un professionnel de santé.
 
Le schéma posologique se décompose en 2 temps : 
  • 30 mg administrés 1 fois toutes les 4 semaines pour les 3 premières doses,
  • puis 30 mg administrés 1 fois toutes les 8 semaines.

Ce médicament d’exception obéit à des règles de prescription particulière précisées dans la Fiche d’Information Thérapeutique (FIT).
FASENRA est soumis à prescription initiale hospitalière annuelle.
Sa prescription initiale et son renouvellement sont réservés aux spécialistes en pneumologie.
 
Il est remboursable à 65 % et agrée aux collectivités uniquement dans le traitement additionnel de l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles chez les adultes répondant à des critères précis (décrits dans l’article ci-dessous).

 
Le benralizumab est un nouvel anticorps monoclonal indiqué chez l’adulte en traitement additionnel dans l'asthme sévère réfractaire à éosinophiles (illustration).

Le benralizumab est un nouvel anticorps monoclonal indiqué chez l’adulte en traitement additionnel dans l'asthme sévère réfractaire à éosinophiles (illustration).


FASENRA 30 mg solution injectable SC en seringue préremplie est indiqué chez l'adulte en traitement de fond additionnel de l'asthme sévère à éosinophiles non contrôlé malgré une corticothérapie inhalée à forte dose associée à des ß-agonistes de longue durée d'action (Cf. VIDAL Reco "Asthme de l'adulte").

Le benralizumab : nouvel anticorps monoclonal au mécansime d'action différent du mépolizumab et du reslizumab
Le benralizumab est un anticorps monoclonal humanisé (IgG1, kappa), afucosylé, anti-éosinophiles. Il se lie à la sous-unité alpha du récepteur humain de l'interleukine 5 (IL-5R
alpha) avec une affinité et une spécificité élevées. Le récepteur de l'IL-5 est spécifiquement exprimé à la surface des éosinophiles et des basophiles. La réduction de l'inflammation éosinophilique est obtenue par l'apoptose des éosinophiles et des basophiles. 

Ce mécanisme d'action le différencie des 2 autres anticorps monoclonaux indiqués dans l'asthme sévère à éosinophiles, les antagonistes de l' IL-5 mépolizumab (NUCALA) et reslizumab (CINQAERO) qui ciblent l'IL-5 elle même.

FASENRA fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

Place du benralizumab dans la stratégie thérapeutique de l'asthme à éosinophiles sévère et réfractaire
Le benralizumab est une nouvelle alternative thérapeutique chez les patients atteints d'un asthme sévère non contrôlé à éosinophiles.


Dans son avis du 5 septembre 2018, la Commission de la Transparence définit les patients susceptibles de bénéficier du benralizumab comme suit :
  • des patients ayant un taux d'éosinophiles sanguins > ou = 300 cellules/µL à l'instauration du traitement ;
ET
  • ayant eu au moins deux épisodes d'exacerbations asthmatiques ayant nécessité un traitement par corticostéroïde oral (> ou = 3 jours chacun) dans les 12 mois précédents malgré un traitement de fond associant des corticostéroïdes inhalés à dose élevée et un bronchodilatateur d'action longue (stade 4/5 GINA) ;
  • OU traités par corticothérapie orale pendant au moins 6 mois au cours des 12 mois précédents.

Dans ces situations, la Commission de la Transparence considère que le service médical rendu (SMR) par FASENRA est important.
Les patients dont l'asthme n'est pas contrôlé en raison d'un traitement de fond inadapté, de problèmes d'observance, de comorbidités ou de facteurs de risque aggravants non pris en charge, n'entrent pas dans ce périmètre.
Dans les autres situations, le SMR de FASENRA est jugé insuffisant.

L'amélioration du SMR apportée par FASENRA est jugée mineure (ASMR IV), comme celles de NUCALA et CINQAERO, dans la prise en charge de l'asthme sévère à éosinophiles insuffisamment contrôlé par les corticostéroïdes inhalés à dose élevée associés à un autre médicament destiné au traitement continu de fond.

 
Evaluation de l'efficacité de FASENRA : versus placebo uniquement
L'avis de la HAS s'appuie sur les résultats de 3 études de phase III, d'efficacité et de tolérance :
  • 2 études versus placebo (SIROCCO et CALIMA) ayant évalué l'efficacité du benralizumab 30 mg SC sur la réduction des exacerbations d'asthme chez des patients atteints d'asthme sévère (âgés de 12 à 75 ans), non contrôlés par CSI+LABA (corticostéroïdes inhalés + bêta-agonistes de longue durée d'action), et ayant une éosinophilie sanguine > ou = 300/µL à l'inclusion. Sur une durée de 48 semaines (étude SIROCCO) et de 56 semaines (étude CALIMA), une réduction des exacerbations sous benralizumab comparativement au placebo a été démontrée pour les patients non contrôlés par de fortes doses de CSI+LABA.
  • 1 étude versus placebo (ZONDA) d'évaluation de l'efficacité du benralizumab 30 mg SC sur l'épargne en corticoïdes oraux chez des patients adultes asthmatiques sévères (âgés de 18 à 75 ans), non contrôlés par de fortes doses de CSI+LABA, dépendants d'une corticothérapie orale chronique (dose quotidienne comprise entre 7,5 mg et 40 mg d'équivalent prednisone) et ayant une éosinophilie sanguine > ou = 150/µL sur une durée de 28 semaines. Le benralizumab a démontré une réduction significative des doses quotidiennes de corticostéroïdes oraux comparativement au placebo chez ces patients atteints d'asthme sévère nécessitant une corticothérapie orale en continu.

Par ailleurs, une comparaison indirecte n'a pas montré de différence d'efficacité sur la réduction des exacerbations entre le benralizumab et les biothérapies mépolizumab et omalizumab. Compte-tenu des limites de la comparaison indirecte et en l'absence de comparaison directe, la place du benralizumab parmi les autres biothérapies disponibles dans l'asthme sévère reste à préciser.

Profil de sécurité de FASENRA
Les effets indésirables les plus fréquents sont les céphalées, la fièvre, la fatigue, les pharyngites, les éruptions cutanées allergiques et les réactions au site d'injection.

Compte-tenu de son mécanisme d'action, les risques importants potentiels de FASENRA sont le risque infectieux (notamment infections respiratoires), les infections helminthiques, les réactions d'hypersensibilité et les cancers qui seront surveillés dans le cadre du Plan de Gestion des Risques.

FASENRA en pratique
FASENRA doit être prescrit par des médecins expérimentés dans le diagnostic et la prise en charge de l'asthme sévère.
L'injection est réalisée par un professionnel de la santé.

 
  • Schéma posologique : 2 phases de traitement
La dose recommandée de benralizumab est de 30 mg par injection sous-cutanée (soit le contenu d'une seringue préremplie de FASENRA) :
- 1 fois toutes les 4 semaines pour les 3 premières doses, 
- puis 1 fois toutes les 8 semaines par la suite. 
FASENRA est destiné à un traitement au long cours. Une réévaluation du traitement doit être réalisée au moins 1 fois par an en fonction de la sévérité de la maladie, du niveau de contrôle des exacerbations et de la numération des éosinophiles sanguins.
 
  • Injection SC, par un professionnel de santé
FASENRA doit être conservé au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C), dans l'emballage d'origine, à l'abri de la lumière.
Avant d'injecter le produit, la solution injectable doit être ramenée à température ambiante, pendant environ 30 minutes.
Une fois la seringue préremplie sortie du frigo, l'administration doit être réalisée dans les 24 heures.

La seringue préremplie est prête à l'emploi et à usage unique.
FASENRA est injecté par voie sous-cutanée, dans la partie supérieure du bras, dans la cuisse ou dans l'abdomen. Le produit ne doit pas être injecté dans les zones où la peau est sensible, contusionnée, érythémateuse ou durcie.

Identité administrative
  • Liste I
  • Prescription initiale hospitalière annuelle
  • Prescription initiale et renouvellement réservés aux spécialistes en pneumologie
  • Boîte de 1 seringue préremplie, CIP 3400930132944
  • Remboursable à 65 % selon la procédure des médicaments d'exception - Prescription en conformité avec la fiche d'information thérapeutique - Cf. Encadré 1 : périmètre de prise en charge (Journal officiel du 23 janvier 2019, texte 14)
  • Prix public TTC = 1 998,31 euros
  • Agrément aux collectivités - Cf. Encadré 1 : périmètre de prise en charge (Journal officiel du 23 janvier 2019, texte 16)
  • Laboratoire AstraZeneca

Encadré 1 - Périmètre de prise en charge de FASENRA (remboursement et agrément aux collectivités)
Traitement de fond additionnel de l'asthme sévère à éosinophiles non contrôlé malgré une corticothérapie inhalée à forte dose associée à des ß2-agonistes de longue durée d'action, uniquement chez les patients répondant aux critères suivants :
  • un taux d'éosinophiles sanguins > ou =  300 cellules/µL à l'instauration du traitement ;
ET :
  • au moins deux épisodes d'exacerbations asthmatiques ayant nécessité un traitement par corticostéroïde oral (> ou =  3 jours chacun) dans les 12 mois précédents malgré un traitement de fond associant des corticostéroïdes inhalés à dose élevée et un bronchodilatateur d'action longue (stade 4/5 GINA) ;
  • OU un traitement par corticothérapie orale pendant au moins 6 mois au cours des 12 mois précédents.


Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - FASENRA (HAS, 5 septembre 2018)

Les études d'évaluation de l'efficacité et de la tolérance du benralizumab :
Etude SIROCCO : Bleecker et al. Efficacy and safety of benralizumab for patients with severe asthma uncontrolled with high-dosage inhaled corticosteroids and long-acting 2-agonists (SIROCCO): a randomised, multicentre, placebo-controlled phase 3 trial. Lancet

Etude CALIMA : FitzGerald et al. Benralizumab, an anti-interleukin-5 receptor alpha monoclonal antibody, as add-on treatment for patients with severe, uncontrolled, eosinophilic asthma (CALIMA): a randomised, double-blind, placebo-controlled phase 3 trial. Lancet 

Etude ZONDA : Nair P1 et al. Oral Glucocorticoid-Sparing Effect of Benralizumab in Severe Asthma. N Engl J Med. 2017 Jun


 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , EMA (European Medicines Agency) , HAS (Haute Autorité de Santé) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster