VEYVONDI (vonicog alfa) : nouveau facteur von Willebrand recombinant purifié humain

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.5
(2 notes)
vu par 1003 lecteurs


VEYVONDI poudre et solvant pour solution injectable IV est une spécialité hospitalière à base d'un nouveau facteur von Willebrand recombiné purifié humain, le vonicog alfa.

VEYVONDI est indiqué chez l’adulte atteint de la maladie de von Willebrand, lorsque le traitement par la desmopressine seule est inefficace ou n'est pas indiqué, pour le traitement et la prévention des saignements d’origine chirurgicale et le traitement des hémorragies. 

Deux présentations sont disponibles : l'une contenant 650 UI, l'autre 1 300 UI de vonicog alfa

Après reconstitution, la concentration de la solution injectable est environ de 130 UI/mL de vonicog alfa. 
VEYVONDI est un médicament de prescription hospitalière. Il est agréé aux collectivités et rétrocédable.
Le principe actif de VEYVONDI est le vonicog alfa, un facteur von Willebrand recombinant purifié humain (FVWr).

Le principe actif de VEYVONDI est le vonicog alfa, un facteur von Willebrand recombinant purifié humain (FVWr).


Nouveau principe actif dans le traitement de la maladie de von Willebrand
VEYVONDI poudre et solvant pour solution injectable IV (vonicog alfa) est une nouvelle spécialité hospitalière indiquée chez les adultes (âgés de 18 ans et plus) atteints de la maladie de von Willebrand (MvW), lorsque le traitement par la desmopressine (DDAVP) seule est inefficace ou n'est pas indiqué, pour :
  • le traitement des hémorragies ;
  • la prévention et le traitement des saignements d'origine chirurgicale.
VEYVONDI ne doit pas être utilisé dans le traitement de l'hémophilie A.

Le principe actif de VEYVONDI est le vonicog alfa, un facteur von Willebrand recombinant purifié humain (FVWr).
Ce principe actif a bénéficié, à partir de septembre 2018, d'une ATU de cohorte (autorisation temporaire d'utilisation) sous le nom de VONVENDI, dans le cadre des ruptures d'approvisionnement de WILFACTIN. Cette ATU était réservée au traitement à la demande des hémorragies chez les patients atteints de la maladie de von Willebrand, en cas d'inefficacité ou de contre-indication de la desmopressine seule.

VEYVONDI est disponible sous deux présentations : 
  • en flacon de 650 UI (poudre), à reconstituer avec 5 mL de solvant ;
  • en flacon de 1 300 UI, à reconstituer avec 10 mL de solvant.
Après reconstitution avec les 5 mL de solvant (poudre à 650 UI) ou 10 mL de solvant (poudre à 1300 UI) fournis, la concentration de la solution injectable de VEYVONDI est environ de 130 UI/mL de vonicog alfa.

VEYVONDI fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.

Efficacité de VEYVONDI dans les indications de l'AMM
Dans son avis du 12 décembre 2018, la Commission de la Transparence a évalué l'efficacité et la tolérance de VEYVONDI, seul ou associé à un FVIII,
sur la base de deux études de phase III non comparatives conduites chez des adultes atteints d'une forme sévère de la maladie de von Willebrand, dans les situations définies par l'AMM :
  • en traitement à la demande des saignements survenant en dehors d'un contexte chirurgical (étude 071001, Blood 2015) :
    • le critère de jugement principal de cette étude ouverte multicentrique était le taux de succès du traitement, défini comme le contrôle de l'épisode hémorragique et un score d'efficacité moyen inférieur à 2,5 pour le traitement d'un épisode hémorragique, selon une échelle qualitative prédéfinie basée sur le nombre d'injections nécessaire au contrôle du saignement (excellent : 1 ; bonne : 2 ; modérée : 3 ; nulle : 4) ;
    • d'après l'analyse principale réalisée par le CHMP (n = 22), le taux de succès du traitement était de 95% (IC95% : 75,1-99,9) ; s'agissant des 7 épisodes de saignements sévères/majeurs, l'efficacité a été jugée excellente pour 4 d'entre eux (57,1%) et modérée pour les 3 autres (42,9%) qui concernaient des muqueuses ;
  • en traitement et en prévention des saignements dans un contexte de chirurgie programmée (étude 071101, Blood 2015) :
    • cette étude prospective, en ouvert, non contrôlée, non randomisée, multicentrique, repose sur l'évaluation globale de l'efficacité hémostatique réalisée par l'investigateur 24 heure après la dernière injection périopératoire de VEYVONDI ou lors de la visite à J14, au moyen d'une échelle qualitative à 4 points ;
    • L'efficacité hémostatique globale de VEYVONDI, seul ou associé à un rFVIII, a été considérée comme "excellente" ou "bonne" chez les 15 patients inclus dans l'analyse (IC90% : 81,9-100) : efficacité "excellente" chez 11 patients (73,3%) et "bonne" chez 4 patients (26,7%). L'efficacité a notamment été jugée "excellente" chez les patients ayant subi une intervention chirurgicale mineure (n = 4/4), chez 7 des 10 patients ayant subi une intervention chirurgicale majeure et chez 7 des 8 patients ayant une maladie de von Willebrand de type 3. 

En termes de tolérance, les effets indésirables potentiels ou identifiés avec VEYVONDI sont ceux déjà connus pour le FVW ou les autres facteurs de coagulation à savoir une hypersensibilité, des réactions allergiques, des événements thromboemboliques et la formation d'inhibiteurs contre le FVW et contre le FVIII.

Sur la base des données disponibles, la Commission considère que VEYVONDI représente un traitement de 2e intention dans le traitement des hémorragies et dans le traitement et la prévention des saignements d'origine chirurgicale chez les patients adultes atteints de la maladie de von Willebrand, lorsque la desmopressine est inefficace ou n'est pas indiquée.

Dans cette indication, la Commission considère que VEYVONDI apporte un service médical rendu (SMR) important sans amélioration du SMR (ASMR V) compte tenu des faibles effectifs dans les études cliniques ayant démontré l'efficacité de VEYVONDI dans la maladie de von Willebrand et de l'absence d'étude ayant comparé l'efficacité clinique et la tolérance versus les alternatives thérapeutiques disponibles (WILFACTIN, WILSTART, VOCENTO)

La Commission rappelle que VEYVONDI n'a pas été évalué et n'a donc pas l'AMM pour la prophylaxie à long terme des saignements.  



VEYVONDI en pratique
Le traitement de la maladie de von Willebrand doit être supervisé par un médecin expérimenté dans la prise en charge des troubles de l'hémostase.
Afin d'améliorer la traçabilité des produits médicaux biologiques, le nom et le numéro de lot du produit administré doivent être clairement enregistrés.

 
  • Schéma posologique de VEYVONDI
La posologie et la fréquence d'administration de VEYVONDI doivent être adaptées à chaque patient en fonction :
  • de son poids, 
  • du type et de la sévérité des épisodes de saignement/de l'intervention chirurgicale, 
  • sur la base d'une surveillance des paramètres cliniques et biologiques appropriés. 
Dans le traitement des épisodes de saignement (traitement à la demande), la première dose de VEYVONDI doit être comprise entre 40 et 80 UI/kg de poids corporel (en fonction de la sévérité hémorragique - Cf. Tableau I). 
 
Tableau I - Recommandations posologiques pour le traitement des hémorragies mineures et majeures
Hémorragie Dose initiale(a) 
(UI de FVW:RCo/kg de poids corporel)
Doses suivantes
Mineure : 
(épistaxis, saignement buccal, ménorragie p. ex.)
40 à 50 UI/kg 40 à 50 UI/kg toutes les 8 à 24 heures (ou aussi longtemps que l'état clinique le nécessite)
Majeure :(b) 
(épistaxis réfractaire ou sévère, ménorragie, saignement gastro-intestinal, traumatisme du système nerveux central, hémarthrose ou hémorragie traumatique p. ex.)
50 à 80 UI/kg 40 à 60 UI/kg toutes les 8 à 24 heures pendant 2 à 3 jours environ (ou aussi longtemps que l'état clinique le nécessite)
(a)  Si un FVIIIr est administré, consulter la notice du FVIIIr pour connaître les instructions de reconstitution et d'administration.
(b)  Un saignement peut être considéré comme majeur si une transfusion de concentré de globules rouges est requise ou potentiellement indiquée, ou si le saignement survient dans un site anatomique critique (hémorragie intracrânienne ou gastro-intestinale p. ex.).

En prévention des saignements/hémorragies et du traitement dans le cas d'une intervention chirurgicale non urgente, chez les patients dont la concentration de FVIII est inadéquate, une dose de 40 à 60 UI/kg VEYVONDI doit être administrée 12 à 24 heures avant de commencer l'intervention non urgente (dose préopératoire) afin d'assurer une concentration préopératoire endogène de FVIII d'au moins 0,4 UI/mL pour une chirurgie mineure et au moins 0,8 UI/mL pour une chirurgie majeure (Cf. monographie VIDAL - rubrique Posologie et Mode d'administration).
 
  • Administration et surveillance
VEYVONDI est administré par voie intraveineuse (IV). Le débit d'administration doit être suffisamment lent pour être confortable pour le patient, et ne doit pas dépasser 4 mL/min.

Une surveillance doit être mise en place, afin de déceler toute réaction immédiate. En cas de survenue d'une réaction, telle qu'une tachycardie, pouvant être reliée à l'administration du médicament, le débit de perfusion doit être diminué ou l'injection arrêtée, en fonction de l'état clinique du patient.

Identité administrative
  • Liste I
  • Prescription hospitalière
  • Flacon de poudre 650 UI + flacon de 5 mL de solvant + dispositif de reconstitution (Mix2Vial), CIP 3400955057437, UCD 3400894403210
  • Flacon de poudre 1 300 UI + flacon de 10 mL de solvant + dispositif de reconstitution (Mix2Vial), CIP 3400955057444, UCD 3400894403159
  • Agrément aux collectivités (Journal officiel du 21 décembre 2018, texte 33)
  • Inscription sur la liste de rétrocession avec prise en charge à 100 % et sur la liste des spécialités prises en charge en sus des GHS (Journal officiel du 21 décembre 2018, texte 34)
  • Laboratoire Shire France

Pour aller plus loin 
Avis de la Commission de la Transparence - VEYVONDI (HAS, 12 décembre 2018)
Etudes Pivot :
Gill J, Castaman G, Windyga J, et al. Hemostatic efficacy, safety and pharmacokinetics of a recombinant von Willebrand factor in severe von Willebrand disease. 2015. Blood; 126(17):2038-46
Peyvandi F, Mamaev A, Wang JD et al. Etude non publiée. Phase 3 Study of Recombinant von Willebrand Factor in Patients With Severe von Willebrand Disease Who Are Undergoing Elective Surgery. J Thromb Haemost. 2018 Oct 25.

Sources : J.O. (Journal Officiel), HAS (Haute Autorité de Santé)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News