Infection par le VIH : arrêt de commercialisation de CRIXIVAN (indinavir) en juin 2018

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1699 lecteurs


Le laboratoire MSD France a décidé d’arrêter la commercialisation du médicament anti-VIH CRIXIVAN gélule (indinavir) à compter du 30 juin 2018.

Cette décision est motivée par l'évolution des stratégies thérapeutiques et l’arrivée de nouveaux traitements contre le VIH, présentant un meilleur profil d’efficacité et de sécurité d’emploi.
CRIXIVAN a été l’un des premiers médicaments antirétroviraaux (inhibiteur de protéase) mis à disposition dans le traitement du VIH. 

En prévision de cet arrêt de commercialisation et de l’indisponibilité consécutive, les prescripteurs sont invités à ne plus initier de traitement par CRIXIVAN et à envisager le recours à une alternative thérapeutique pour les patients qui suivent ce médicament. 

Le médicament CRIXIVAN restera disponible jusqu’à la date de péremption du dernier lot distribué. 
Représentation en 3D de virus immunodéficience humaine (illustration).

Représentation en 3D de virus immunodéficience humaine (illustration).


Arrêt de commercialisation de l'un des premiers médicaments antirétroviraux
Le laboratoire MSD France arrête la commercialisation du médicament anti-VIH CRIXIVAN gélule (indinavir) à compter du 30 juin 2018

Ce médicament antirétroviral, inhibiteur de protéase, a été commercialisé en 1997 en France (source ANSM), parmi les premiers médicaments de cette classe

Il dispose d'une indication en association avec les antirétroviraux analogues des nucléosides dans le traitement des adultes infectés par le VIH-1.

CRIXIVAN est soumis à prescription initiale hospitalière annuelle.

Une place devenue limitée dans la stratégie thérapeutique actuelle 
Comme l'indique le laboratoire dans un courrier aux prescripteurs en date du 15 février dernier, « la stratégie thérapeutique de référence de prise en charge de l'infection par le VIH a évolué et de nouveaux traitements présentant un meilleur profil d'efficacité et de sécurité d'emploi sont arrivés »
 (CfVIDAL Reco « Infection par le VIH »). 

A ce jour, l'indinavir est peu utilisé et ne fait plus partie des recommandations thérapeutiques. 

Anticiper l'indisponibilité de CRIXIVAN
Suite à l'arrêt de commercialisation de CRIXIVAN, seule spécialité d'indinavir, ce médicament restera dans le circuit de distribution pharmaceutique jusqu'à la date de péremption du dernier lot distribué

Dès lors, il est recommandé aux prescripteurs
  • de ne plus initier de traitement par CRIXIVAN, 
  • d'envisager le recours à des alternatives thérapeutiques pour remplacer les traitements en cours. 

Dans ce contexte, le laboratoire met à la disposition des professionnels de santé son service d'information médicale : 01 80 46 40 40. 

Pour aller plus loin
Avis de la Commission dela transparence du 19 octobre 2005
Avis de la Commission de la transparence du 18 janvier 2012
Avis de la Commission de la transparence du 22 juin 2016

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News