Syphilis : nouveau point sur les difficultés d'approvisionnement en pénicilline retard

Par Isabelle COCHOIS -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2544 lecteurs


Le dosage à 1,2 MUI de BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ poudre et solvant pour suspension injectable IM, sera la seule pénicilline retard disponible sur le marché français d'ici la fin de la semaine.

En effet, le dosage à 2,4 MUI de cette spécialité est en rupture de stock depuis le mois de décembre dernier et les stocks de la spécialité importée de République Tchèque depuis le 15 janvier, RETARPEN 2,4 MUI poudre et solvant pour suspension injectable (IM), seront bientôt épuisés.

Dans ce contexte, les mesures de contingentement et les modalités de distribution visant à préserver les unités encore disponible sont maintenues.
La recherche de solutions alternatives est toujours en cours.
Représentation en 3D de la bactérie tréponème pâle, responsable de la syphilis (illustration).

Représentation en 3D de la bactérie tréponème pâle, responsable de la syphilis (illustration).


Un seul dosage de BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ disponible d'ici la fin de la semaine
L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a actualisé le 12 février dernier son point d'information relatif aux tensions d'approvisionnement des spécialités de benzathine benzylpénicilline :

Maintien des modalités de mise à disposition et de contingentement des unités restantes
Les mesures mises en place dès novembre dernier pour préserver les unités de BENZATHINE BENZYLPENICILLINE restantes sont maintenues :
  • distribution uniquement dans les pharmacies à usage intérieur des établissements de santé (hôpitaux et cliniques) qui pourront les rétrocéder aux patients ambulatoires et dans les CeGIDD (Centres Gratuits d'Information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par le VIH, les hépatites virales et les IST) ;
  • utilisation restreinte aux situations sans alternatives thérapeutiques en privilégiant le traitement de la syphilis ;
  • pour les autres cas, le recours aux alternatives est encouragé : les prescripteurs peuvent se référer à un document sur le traitement de la syphilis non neurologique en l'absence du traitement de référence édité par la SPILF (Société de pathologie infectieuse de langue française) le 23 novembre 2017. Dans cette éventualité, les auteurs recommandent d'utiliser de la doxycycline, du ceftriaxone ou de la minocycline :


Plusieurs pays de l'Union européenne subissent ces fortes perturbations d'approvisionnement, faisant suite à des problèmes de production en bezathine benzylpenicilline. 
La recherche d'autres alternatives reste en cours.

Pour aller plus loin
Difficultés d'approvisionnement en benzathine benzylpénicilline - Point d'information (ANSM, 12 février 2018)

Alternatives pour le traitement des syphilis non neurologiques dans un contexte de rupture de stock de benzathine pénicilline. Communiqué de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), 23 novembre 2017

Sur VIDAL.fr
Syphilis : importation d'une spécialité tchèque de BENZATHINE (17 Janvier 2018)

BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ : distribution interrompue à l'officine et contingentée à l'hôpital (27 novembre 2017)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2018-12-13

Archives des Vidal News