SERECOR (hydroquinidine) : reprise de la distribution

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
vu par 1083 lecteurs


L'approvisionnement du médicament anti-arythmique SERECOR 300 mg gélule à libération prolongée (hydroquinidine) a repris normalement.

Les restrictions d'utilisation aux situations pour lesquels aucune alternative thérapeutique n'est disponible (syndrome de Brugada, autres canalopathies) sont levées.
Le diagnostic de syndrome de Brugada repose sur l'association d'anomalies à l'ECG (sus-décalage du segment ST) et d'événements de type syncope ou mort subite.

Le diagnostic de syndrome de Brugada repose sur l'association d'anomalies à l'ECG (sus-décalage du segment ST) et d'événements de type syncope ou mort subite.


Reprise de la distribution
La distribution du médicament anti-arythmique SERECOR (hydroquinidine) a repris normalement à compter du 7 juillet.
Les perturbations d'approvisionnement annoncées fin juin pour une durée indéterminée (notre article du 28 juin) ont finalement été brèves.

Levée des restrictions d'utilisation 
La remise à disposition normale de SERECOR permet de lever les restrictions d'utilisation décidées par le laboratoire Sanofi-aventis afin de préserver les stocks.

Durant la période d'indisponibilité, SERECOR devait en effet être réservé aux patients porteurs d'un syndrome de Brugada ou d'autres canalopathies pouvant conduire à des arythmies ventriculaires malignes, pour lesquels aucune alternative thérapeutique n'est disponible.

Pour aller plus loin
SERECOR 300 mg, gélule à libération prolongée - Remise à disposition (ANSM, 3 juillet 2017)


Sur VIDAL.fr
SERECOR (hydroquinidine) : tensions d'approvisionnement et restrictions d'utilisation (28 juin 2017)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News