IMUREL injectable (azathioprine) : remise à disposition normale

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1752 lecteurs


Après 6 mois de perturbation, l'approvisionnement de l'immunosuppresseur hospitalier, IMUREL 50 mg injectable (azathioprine), indiqué dans la prévention du rejet du greffon dans le cadre des transplantations d'organe et dans la prise en charge de maladies dysimmunitaires, a repris normalement  depuis le 14 juin 2017.

Parallèlement, l'importation d'IMURAN 50 mg poudre pour solution injectable IV, spécialité comparable initialement destinée à l'Irlande et à la Finlande, a pris fin.
Lorsque la voie orale n'est pas possible, l'azathioprine doit être administrée par voie IV uniquement, de préférence par perfusion intraveineuse et, si possible, sur cathéter central (illustration).

Lorsque la voie orale n'est pas possible, l'azathioprine doit être administrée par voie IV uniquement, de préférence par perfusion intraveineuse et, si possible, sur cathéter central (illustration).


Reprise d'une distribution normale
L'approvisionnement de l'immunosuppresseur hospitalier, IMUREL 50 mg poudre pour solution injectable IV (azathioprine), a repris normalement depuis le 14 juin 2017.

Joint par VIDAL, le laboratoire HAC Pharma a confirmé que cette reprise de la distribution était pérenne

Fin de l'importation de la spécialité irlandaise
IMUREL injectable était en rupture de stock depuis le mois de janvier (notre article du 20 janvier 2017) suite à un retard de production. 

Les formes orales d'IMUREL en comprimé pelliculé n'étaient pas concernées.

Afin d'assurer la continuité des traitements par IMUREL (Cf. Encadré 1), le laboratoire avait entre temps importé et mis à disposition des pharmacies à usage intérieur des établissements de santé français une spécialité comparable initialement destinée à l'Irlande et à la Finlande (IMURAN 50 mg poudre pour solution injectable IV).

La remise à disposition normale d'IMUREL met fin à cette mesure provisoire

 
Encadré 1 - Les indications d'IMUREL
IMUREL est indiqué dans les situations suivantes :
  • transplantation d'organes : prévention du rejet du greffon en association avec des corticostéroïdes ou d'autres agents immunodépresseurs ;
  • maladies dysimmunitaires :
    • traitement du lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde sévère, hépatite auto-immune (à l'exclusion des maladies virales), purpura thrombopénique idiopathiqueanémie hémolytique auto-immune, dermatomyosite, polymyosite, vascularites systémiques (à l'exception des maladies virales), pemphigus. IMUREL est indiqué dans les formes sévères de ces maladies, chez les patients intolérants aux corticoïdes ou corticodépendants ou dont la réponse thérapeutique est insuffisante en dépit de fortes doses de corticoïdes lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser la voie orale ;
    • traitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) modérées à sévères chez les patients chez qui une corticothérapie est nécessaire lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser la voie orale (CfVIDAL Recos "Maladie de Crohn""Rectocolite hémorragique").

Pour aller plus loin
IMUREL 50 mg, poudre pour solution injectable (IV) - Remise à disposition (ANSM, 15 juin 2017)


Sur VIDAL.fr
IMUREL injectable (azathioprine) : approvisionnement perturbé et mise à disposition d'une spécialité comparable (23 janvier 2017)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-12-07

Archives des Vidal News