Rappel : indisponibilité totale de TROBALT (rétigabine) à partir du 30 juin 2017

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2050 lecteurs


L'antiépileptique TROBALT comprimé (rétigabinene sera plus disponible à partir du 30 juin 2017 et les stocks restants feront l'objet d'un rappel de lots chez les grossistes et les pharmaciens.

L'arrêt de commercialisation mondial de TROBALT était annoncé depuis 1 an, en raison d'une faible utilisation.

L'arrêt du traitement par retigabine nécessitant une diminution progressive des doses sur une période d'au moins 3 semaines, il est recommandé :
  • de ne plus initier de traitement par TROBALT ;
  • d'anticiper l'arrêt complet du traitement chez les patients encore traités par TROBALT ;
  • d'envisager un autre traitement anti-épileptique pour remplacer TROBALT.
L'électro-encéphalographie (EEG) est l'unique moyen de mettre directement en évidence l'activité épileptique (illustration).

L'électro-encéphalographie (EEG) est l'unique moyen de mettre directement en évidence l'activité épileptique (illustration).


Indisponibilité totale à partir du 30 juin
Annoncée par le laboratoire GlaxoSmithKline en juillet 2016 (notre article du 20 septembre 2016), la commercialisation de l'antiépileptique TROBALT comprimé (rétigabine) sera effectivement arrêtée à partir du 30 juin.


A cette date, TROBALT sera totalement indisponible chez les grossistes et les pharmaciens : il ne pourra plus être délivré, ni commandé.

Un rappel des lots restants est prévu afin qu'aucun stock ne soit plus détenu.

Quinze jours pour arrêter progressivement TROBALT
En pratique, les prescripteurs et les patients encore traités par TROBALT (CfEncadré 1) ne disposent plus que de 15 jours pour anticiper l'arrêt du traitement par le seul médicament à base de rétigabine disponible sur le marché.

 
Encadré 1 - Les indications de TROBALT
TROBALT est indiqué en association dans le traitement des crises d'épilepsie partielle résistantes avec ou sans généralisation secondaire chez les patients épileptiques âgés de 18 ans et plus, lorsque les autres associations médicamenteuses appropriées se sont révélées inadéquates ou n'ont pas été tolérées.

Dès à présent et du fait de son indisponibilité imminente, aucun nouveau traitement par TROBALT ne doit être initié.

Chez les patients sous TROBALT, l'arrêt du traitement doit être progressif, avec une diminution des doses sur une période d'au moins 3 semaines, conformément au résumé des caractéristiques du produit (RCP).

Cette précaution vise à réduire le risque potentiel d'effet rebond sur les crises

Des alternatives thérapeutiques existent dans le traitement de l'épilepsie (Cf. VIDAL Reco "Epilepsie de l'adulte").
 
Pour aller plus loin
TROBALT (rétigabine) : arrêt définitif de commercialisation en juin 2017 (ANSM, 13 juin 2017)
Lettre du laboratoire aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, mai 2017)

Sur VIDAL.fr
Conduite automobile : actualisation de la liste des médicaments à risque de somnolence (23 mars 2017)
TROBALT (rétigabine) : arrêt de commercialisation en juin 2017 (20 septembre 2016)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News