DEPAKOTE (divalproate de sodium) : tensions d'approvisionnement et contingentement en ville

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 3719 lecteurs


L'approvisionnement du thymorégulateur DEPAKOTE 250 mg et 500 mg comprimés gastrorésistants (divalproate de sodium) est sous tension en ville depuis le début du mois de février 2017. 

Dans ce contexte, un contingentement de la distribution est mis en place, et le recours aux alternatives thérapeutiques indiquées dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire sont à envisager. 

Ces perturbations devraient persister jusqu'en mai pour le dosage à 250 mg, et en juin pour le dosage à 500 mg.
EDIT du 23 mai 2017 : date de remise à disposition reportée. La rupture de stock est prévue pour une durée indéterminée /FIN EDIT 
DEPAKOTE est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (illustration).

DEPAKOTE est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (illustration).


Distribution contingentée jusqu'à mai-juin 2017
Soumis à des tensions depuis début février 2017, l'approvisionnement en DEPAKOTE comprimé gastrorésistant (divalproate de sodium) est très perturbé en ville.
Les 2 dosages, à 250 mg et 500 mg, sont concernés.

Le laboratoire Sanofi-aventis a décidé de contingenter la distribution de ce thymorégulateur en attendant une optimisation de ses capacités de production. 

Un retour à la normale est prévu en 
mai pour DEPAKOTE 250 mg et en juin 2017 pour DEPAKOTE 500 mg.

EDIT du 23 mai 2017 : date de remise à disposition reportée. La rupture de stock est prévue pour une durée indéterminée /FIN EDIT 

Quelles alternatives thérapeutiques ?
DEPAKOTE est indiqué en traitement des épisodes maniaques du trouble bipolaire en cas de contre-indication ou d'intolérance au lithium (Cf. VIDAL Reco "Trouble bipolaire"). La poursuite du traitement après l'épisode maniaque peut être envisagée chez les patients ayant répondu au divalproate de sodium lors de l'épisode aigu.

Dans cette indication, il existe des alternatives thérapeutiques dont :

Pour aller plus loin
DEPAKOTE 250 mg et 500 mg, comprimé gastro-résistant - Tensions d'approvisionnement (ANSM, 24 mars 2017, actualisé le 23 mai 2017)
Lettre d'information du laboratoire aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, 24 mars 2017)

Sur VIDAL.fr
Epilepsie et grossesse : pictogramme d'alerte sur les boîtes de valproate et dérivés (6 mars 2017)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-09-14

Archives des Vidal News