CERVOXAN (vinburnine) : arrêt de commercialisation

- Date de publication : 07 Décembre 2016
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 166 lecteurs
Le vasodilatateur périphérique CERVOXAN 60 mg gélule (vinburnine), utilisé dans les déficits cognitifs et neurosensoriels du sujet âgé, n'est plus commercialisé depuis le 28 novembre 2016.

Selon le laboratoire Almirall, "le volume des ventes est devenu incompatible avec une production industrielle".

CERVOXAN n'était plus remboursable par l'Assurance maladie depuis 2012, suite à la vague de déremboursements ayant concerné plus de cent spécialités dont le service médical rendu (SMR) avait été jugé insuffisant par la Commission de la transparence.
La commercialisation des gélules de CERVOXAN est arrêtée depuis la fin du mois de novembre 2016 (illustration).

La commercialisation des gélules de CERVOXAN est arrêtée depuis la fin du mois de novembre 2016 (illustration).


Le laboratoire Almirall a décidé d'arrêter la commercialisation de CERVOXAN 60 mg gélule (vinburnine), seul vasodilatateur périphérique à base de vinburnine, indiqué dans : 
  • le traitement d'appoint à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences) ;
  • le traitement d'appoint des baisses d'acuité et troubles du champ visuel présumés d'origine vasculaire.

Cette décision est effective depuis le 28 novembre 2016.

"Le volume des ventes est devenu incompatible avec une production industrielle", explique le laboratoire dans un courrier adressé aux professionnels de santé. 

Une vague de déremboursements survenus en 2012
Commercialisé en 1992 en France, CERVOXAN a été déremboursé en mars 2012 (Cf.
Journal officiel du 27 janvier 2012comme plus d'une centaine d'autres spécialités (Cf. notre article du 3 février 2012) dont la Commission de la transparence avait jugé le service médical rendu (SMR) insuffisant (avis du 2 novembre 2011).

L'efficacité de la vinburnine était mal établie dans des indications au concept flou, recouvrant des troubles cliniquement très variés chez le sujet âgé et pouvant nécessiter une prise en charge spécifique.


Sur VIDAL.fr
Déremboursement de plus de 100 spécialités à partir du 1er mars 2012 (3 février 2012)
Avis de la Commission de la transparence (HAS, 2 novembre 2012)
Journal officiel du 27 janvier 2012

Sources : Laboratoire Almirall , HAS (Haute Autorité de Santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster