PROGIRON 25 mg solution injectable SC ou IM (progestérone) : une alternative à la voie vaginale dans l'AMP

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
2.9
(22 notes)
vu par 17979 lecteurs


PROGIRON 25 mg solution injectable est une spécialité de progestérone injectable par voie sous-cutanée ou intra-musculaire.

PROGIRON est indiqué dans la supplémentation de la phase lutéale dans le cadre d'un programme d'assistance médicale à la procréation (AMP)
chez la femme adulte stérile ne pouvant pas utiliser ou tolérer les préparations vaginales. 

Le traitement est instauré
sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience du traitement de la stérilité. L'injection sous-cutanée de PROGIRON pourra ensuite être réalisée par la patiente après avis médical. 

Le schéma posologique consiste en une injection de 25 mg de progestérone par jour, à partir du jour de prélèvement des ovocytes et habituellement jusqu'à 12 semaines d'une grossesse confirmée.

Conditionné en boîtes de 7 flacons en verre (1,119 ml) contenant chacun 25 mg de progestérone (concentration théorique : 22,35 mg/ml), PROGIRON n'est pas remboursable par l'Assurance maladie. Son prix de vente est libre.
L’assistance médicale à la procréation (AMP) consiste à manipuler un ovule et/ou un spermatozoïde pour procéder à une fécondation (illustration).

L’assistance médicale à la procréation (AMP) consiste à manipuler un ovule et/ou un spermatozoïde pour procéder à une fécondation (illustration).

PROGIRON, première forme de progestérone en injection sous-cutanée
PROGIRON 25 mg solution injectable est une spécialité de progestérone injectable par voie sous-cutanée ou intramusculaire

Il s'agit de la première forme de progestérone en injection sous-cutanée.

PROGIRON est indiquée dans le traitement de supplémentation de la phase lutéale dans le cadre d'un programme d'assistance médicale à la procréation (AMP) chez la femme adulte stérile ne pouvant pas utiliser ou tolérer les préparations vaginales (traitement de seconde intention).

Données d'efficacité
L'efficacité de PROGIRON a été évaluée dans une étude de phase III chez 318 patientes ayant bénéficié d'un transfert d'embryon.
Les taux de grossesse en cours après 10 semaines de supplémentation de la phase lutéale avec PROGIRON, à la dose de 25 mg/jour, étaient de 29,25 % (IC 95 % : [24,25 - 34,25]).

En termes de tolérance, les principaux effets indésirables rapportés chez les femmes traitées par PROGIRON dans l'étude clinique pivot ont été (fréquence >= 1/10 : très fréquents) : spasme utérin, hémorragie vaginale, réaction locale au point d'injection (irritation, douleur, prurit et gonflement).

PROGIRON en pratique
Le traitement doit être instauré sous la surveillance d'un médecin ayant l'expérience du traitement de la stérilité.

La posologie est de 1 injection quotidienne de 25 mg à partir du jour de prélèvement des ovocytes, habituellement jusqu'à 12 semaines d'une grossesse confirmée.

L'administration peut être :
  • sous-cutanée, sur le devant de la cuisse ou dans le bas du ventre ;
  • intramusculaire, dans le quadriceps fémoral de la cuisse droite ou gauche.
Le produit doit être injecté lentement pour éviter d'abîmer les tissus.

L'injection par voie sous-cutanée de PROGIRON peut être réalisée par la patiente, après avis de son médecin ou d'un professionnel de santé et après qu'il en aura fait la démonstration. 
Les conseils pour pratiquer les injections sous-cutanées et préparer la solution injectable devront, entre autres, être dispensés à la patiente.

Une surveillance étroite chez certaines patientes 
Le traitement par PROGIRON doit être interrompu en cas d'infarctus du myocarde, de troubles cérébrovasculaires, de thromboembolie artérielle ou veineuse, de thrombophlébite, ou de thrombose rétinienne

Le traitement par PROGIRON doit être associé à une surveillance étroite chez les patientes
  • diabétiques, en raison d'une diminution de la sensibilité à l'insuline et par conséquent de la tolérance au glucose observée chez un petit nombre de patients prenant des associations estroprogestatives. Un ajustement du traitement antidiabétique peut être nécessaire ;
  • épileptiques, migraineux, asthmatiques ou présentant des troubles cardiaques ou rénaux, la progestérone pouvant provoquer un certain degré de rétention d'eau.

Certaines interactions médicamenteuses sont à prendre en compte lors de la prescription, notamment avec les inducteurs ou les inhibiteurs du cytochrome P450-3A4.

Conseils aux patientes
Les flacons de PROGIRON sont à conserver à température ambiante (sans dépasser 25 °C), dans l'emballage extérieur d'origine et à l'abri de la lumière. 
Les flacons ne doivent pas être réfrigérés ni congelés. 

Une fois ouverts, les flacons doivent être utilisés immédiatement. Les flacons ouverts non utilisés doivent être jetés.

Certains produits peuvent interagir avec PROGIRON, ce dont les patientes devront être informées.
Le millepertuis par exemple, qui est délivré sans prescription médicale et existe en médicament ou en complément alimentaire, peut augmenter l'élimination de la progestérone et diminuer sa biodisponibilité. 

Identité administrative
  • Liste I
  • Boîte de 7 flacons de 1,119 mL, CIP 3400927643972
  • Non remboursable
  • Non agréé aux collectivités
  • Laboratoire Genévrier

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News