Cas autochtones de dengue à la Réunion

Date de publication : 20 janvier 2016
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 40 lecteurs
Médecine des voyages

Médecine des voyages

A la Réunion, la survenue de 6 cas autochtones de dengue, dont 3 cas confirmés, sur la commune de Saint Joseph, dans le quartier de Vincendo a révélé l'installation d'une chaîne de transmission locale du virus.

Les deux premiers cas avaient été diagnostiqués mi-décembre 2015, tous deux résidant dans le même foyer.

Les six patients sont tous des adultes âgés de 55 à 65 ans. Aucun d'eux n'a présenté de forme sévère de la maladie et aucune hospitalisation n'a été nécessaire. Le sérotype DENV1 a pu être identifié chez l'un de ces patients.

La circulation virale semble pour le moment très modérée, mais elle perdure depuis deux mois malgré les interventions répétées de lutte anti-vectorielle et risque de s'intensifier en cette période particulièrement propice au vecteur.

La dengue, maladie virale transmise par une piqûre de moustique, se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruption cutanée). La dengue peut évoluer en forme grave hémorragique. La prise d'aspirine est formellement déconseillée. Il n'existe pas de traitement médicamenteux préventif disponible contre la dengue.

Il n'existe ni vaccin ni traitement spécifique contre le virus. La prévention de la dengue passe donc par la lutte contre son vecteur Aedes albopictus. Le moyen le plus efficace pour combattre ce moustique est d'éliminer ses lieux de ponte (soucoupes, petits récipients, déchets, réservoirs, vases, pneus, etc.)

Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle :

  • Port de vêtements couvrants.
  • Répulsifs anti-moustiques, contenant du DEET, sur la peau découverte.
  • Vêtements et moustiquaire imprégnés d'insecticide pour la sieste et la nuit.
  • Les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire.

Afin d'éviter au maximum la dissémination du virus de la dengue, devant une fièvre d'apparition brutale et des douleurs articulaires ou musculaires dans les 15 jours qui suivent le retour de voyage à la Réunion, il faut consulter son médecin au plus vite en signalant son voyage.

Source : Institut de veille sanitaire, Point épidémiologique au 15 janvier 2016.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster