Dansez, buvez, soufflez, conduisez… ou pas !

- Date de publication : 05 Décembre 2011
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 8 lecteurs

Depuis le 1er décembre, des éthylotests sont proposés dans tous les établissements de nuit servant de l’alcool.

alcool

alcool

Ceux qui sont sortis danser samedi soir auront certainement vu une affiche les invitant à tester leur alcoolémie (taux d'alcool dans le sang). En effet, depuis le 1er décembre, les établissements de nuit servant de l’alcool (discothèques et bars de nuit) proposent des éthylotests (alcootests) à leur clientèle avant de reprendre le volant. « Soufflez, vous saurez » est le slogan de cette nouvelle mesure, mise en place conjointement par les Ministères de la Santé, du Transport et de l’Intérieur.

Les éthylotests permettent de vérifier que le seuil d’alcoolémie autorisé est respecté, soit 0,5 g d’alcool par litre de sang. Au-delà de cette valeur, il est dangereux de conduire. Avec un éthylotest chimique, le test doit être réalisé vingt minutes après le dernier verre. Le résultat apparaît en deux minutes. L’éthylotest électronique donne un résultat plus rapide, en quelques secondes. Il doit être utilisé trente minutes après le dernier verre.

L’objectif de cette mesure, mise en place quelques semaines avant les fêtes de fin d’année, est de prévenir la conduite en état d’ivresse, première cause de mortalité sur la route. La moitié des accidents mortels survenant la nuit pendant le week-end est liée à l’alcool. En facilitant l’accès aux éthylotests, les autorités veulent promouvoir l’autocontrôle de l’alcoolémie et sensibiliser les conducteurs sur les dangers de prendre le volant après avoir bu de l'alcool.

 

Source : Des éthylotests dans toutes les discothèques avant les fêtes de fin d’année. Ministère de la Santé, 1er décembre 2011.

Sources : EurekaSanté Ancien

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster