#Santé

Fumer nuit gravement au sein.

La cigarette augmente le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées.

1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Publicité
palpation mammaire

palpation mammaire

Une équipe américaine a recherché les liens entre tabagisme (actif ou passif) et cancer du sein invasif chez les femmes ménopausées. Pour ce faire, cette équipe a examiné les données recueillies par la grande étude américaine Women's Health Initiative. Cette étude étudie les causes principales de maladies et de décès chez les femmes ménopausées âgées de 50 à 79 ans aux États-Unis.

Les données analysées par cette étude sont les périodes de consommation de tabac, le nombre de cigarettes fumées par jour, les expositions au tabagisme passif, etc. Sur 79 990 femmes sans antécédents de cancer qui ont été suivies, 3 520 ont déclaré un cancer du sein au cours des dix années de l'étude.

Par rapport aux femmes n'ayant jamais fumé, cette analyse indique que le risque de cancer du sein est augmenté de 9% chez les anciennes fumeuses et de 16% chez celles qui fumaient encore au moment de l'étude. En outre, ce risque serait plus élevé pour les femmes ayant fumé longtemps, de façon intense et qui ont commencé à fumer jeune ; celles ayant fumé pendant plus de 50 ans étaient les plus exposées.

De plus, cette analyse relève que les femmes qui ont commencé à fumer avant leur première grossesse ont un risque jusqu'à 33% plus élevé de souffrir d'un cancer du sein. D'autre part, les femmes qui arrêtent de fumer doivent attendre jusqu'à vingt ans après cet arrêt pour retrouver un niveau de risque comparable à celui des femmes n'ayant jamais fumé.

Le tabagisme passif semble également être un facteur de risque du cancer du sein. Ainsi, les femmes qui n'ont jamais fumé mais qui ont été exposées au tabac pendant une longue période (plus de dix ans pendant l'enfance, plus de vingt ans à la maison ou plus de dix ans au travail) auraient un risque 32% plus élevé de souffrir d'un cancer du sein que celles qui n'y ont jamais été confrontées.

Cependant, les auteurs de l'étude précisent qu'ils ne peuvent pas conclure à une augmentation du risque dans les cas où l'exposition passive à la fumée était faible. Ils indiquent qu'il convient de rester prudent sur les liens entre tabagisme passif et cancer du sein. Ces liens devront être confortés par d'autres études.

 

Source : Luo J, Margolis KL et al : Association of active and passive smoking with risk of breast cancer among postmenopausal women: a prospective cohort study. BMJ 2011; 342:d1016.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster