Igname : des compléments alimentaires sous surveillance !

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 16 Décembre 2010
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 158 lecteurs

Les compléments alimentaires contenant de l’igname (yam) peuvent être toxiques pour le foie.

complement alimentaire

complement alimentaire

L’igname (Dioscorea, également appelé yam ou wild yam) est une plante qui pousse à l’état sauvage en Amérique et en Asie. Il en existe plus de six cents espèces dont certaines sont toxiques. Dans de nombreux pays, certaines espèces sont cultivées afin d’utiliser les tiges souterraines (tubercules) à des fins alimentaires. Ces tubercules entrent également dans la composition de nombreux compléments alimentaires, proposés notamment pour soulager les troubles de la ménopause ou prévenir l’ostéoporose.

Des effets indésirables ont été observés chez des personnes ayant consommé des compléments alimentaires contenant des extraits d’igname. Dans six cas, les patients ont présenté des signes de toxicité sur le foie. L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l'environnement et du travail) a donc décidé de renforcer la surveillance de ces produits et recommande aux fabricants une plus grande vigilance quant au choix des espèces utilisées dans la fabrication des compléments alimentaires.

Données botaniques insuffisantes, procédés d’identification imprécis, il est en effet difficile aujourd’hui de différencier les espèces d’ignames toxiques des espèces non toxiques. De plus, la méthode d’extraction utilisée par les fabricants, différente de la méthode traditionnelle utilisée pour la consommation alimentaire, ne permet pas de garantir l’absence de substances toxiques dans les compléments alimentaires. À ce jour, ces derniers restent commercialisés mais sous haute surveillance.

 

Source : Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, relatif à la sécurité d’emploi d’extraits alcooliques d’igname (Dioscorea) dans les compléments alimentaires. Anses, 22 novembre 2010.

Sources : EurekaSanté Ancien

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster