Médecine chinoise : quel intérêt contre les AVC ?

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 08 Décembre 2010
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 235 lecteurs

NeuroAID, un médicament chinois vendu sur internet, est actuellement évalué pour définir son intérêt chez les personnes victimes d’AVC.

gélules de plantes

gélules de plantes

En France, l’AVC (accident vasculaire cérébral) est la troisième cause de décès et la première cause de handicap. Cette maladie touche plutôt les personnes âgées de plus de 65 ans. Selon la zone touchée, la destruction des cellules nerveuses dans le cerveau a des conséquences plus ou moins graves (troubles de la vue, du langage ou de la mobilité). La récupération des fonctions perdues repose essentiellement sur une rééducation adaptée, assurée notamment par le kinésithérapeute, l’orthophoniste ou l’ergothérapeute.

Un médicament chinois, disponible sur internet, fait actuellement l’objet de toutes les attentions en France. Dénommé NeuroAID, il est issu de la médecine traditionnelle chinoise et associe des extraits de plantes et des produits d’origine animale. Les autorités sanitaires françaises et les spécialistes de l’AVC cherchent à savoir si ce produit est efficace et sans risque pour la santé des patients. L’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a lancé une procédure pour examiner l'intérêt de ce produit. Bien qu’il soit officiellement autorisé en Chine, ce produit peut-il être mis à disposition des patients français ?

Les études cliniques mises à disposition par le laboratoire fabricant (Moleac, créé par des Français à Singapour) sont-elles fiables et les résultats sont-ils significatifs ? Rien n’est moins sûr à ce jour si l’on en croit un article de l’Agence de presse médicale (APM), relevant des omissions, des imprécisions et des incohérences entre les arguments avancés sur le site et les résultats des études.

Dans l’attente des résultats d’une prochaine étude clinique internationale conçue sur des critères de médecine occidentale, le président de la SNFV (Société française neuro-vasculaire) a précisé que « tous les spécialistes français de l’AVC sont dans une position d’attente et ne parlent pas du produit à leurs patients ». Une décision que l’on pourrait qualifier de sage et que les internautes-consommateurs susceptibles d’être intéressés par NeuroAID devraient prendre en considération. D'autant plus que trois mois de traitement coûte la bagatelle d'un petit millier d'euros... non remboursés !

 

Source : Un site internet proposant un produit de médecin traditionnelle chinoise dans l’AVC sous surveillance de l’Afssaps. APM, 1er décembre 2010.

Sources : EurekaSanté Ancien

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster