#Santé

Dépression et oméga-3 : seulement pour certains patients.

Un apport supplémentaire en acides gras oméga-3 a-t-il un effet bénéfique dans certaines formes de dépression ?

David Paitraud 17 Octobre 2010 Image d'une montre2 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Publicité
femme dépressive

femme dépressive

Les acides gras oméga-3 sont des acides gras dits essentiels. Ils nous sont indispensables car notre corps ne sait pas fabriquer ces lipides. Ils doivent donc être apportés par l’alimentation. On les trouve notamment dans les poissons gras (saumon, hareng, maquereau, sardine, thon, etc.) ou dans certaines huiles végétales (en particulier, l'huile de colza). Des études ont déjà montré leur efficacité pour diminuer le taux de triglycérides dans le sang dans le cadre de la prévention des accidents cardiovasculaires. Leur bénéfice dans la dépression a été souvent évoqué et une nouvelle étude canadienne revient sur ce sujet. Que montre-t-elle vraiment ?

Entre 2005 et 2009, une équipe de Montréal a mené une étude sur 432 patients souffrant de dépression sévère. Deux groupes ont été formés, le premier recevant un complément alimentaire à base d'acides gras oméga-3 (EPA et DHA), le second recevant un placebo d'huile de tournesol. Les participants étaient en majorité des femmes, d’un âge moyen de 46 ans. Quarante pour cent de ces personnes ont également continué à recevoir un traitement antidépresseur.

Selon les résultats de cette étude, les acides gras oméga-3 n'apportent aucun bénéfice aux personnes souffrant de dépression sévère. Cependant, chez les personnes dépressives ne souffrant pas d'anxiété (204 personnes sur les 432 de l'étude), les oméga-3 ont significativement diminué les symptômes de dépression. Reste à comprendre maintenant pourquoi seule cette catégorie particulière de patients dépressifs semble être sensible à cette supplémentation.

 

Source : Lesperance F et al. : The efficacy of omega-3 supplementation for major depression : a randomized controlled trial. J Clin Psychiatry, 2010.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster