Mutations du virus A(H1N1) : l'OMS fait le point.

Par Stéphane KORSIA-MEFFRE - Date de publication : 01 Décembre 2009
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 209 lecteurs

Dans sept pays, une souche de virus A(H1N1) résistante à l'oseltamivir (Tamiflu) a été identifiée. Mais rien n'indique qu'elle soit responsable de formes plus sévères de la grippe A(H1N1).

mutationgrippe

mutationgrippe

Des souches de virus A(H1N1) résistantes à l'oseltamivir (Tamiflu) ont été identifiées au Brésil, en Chine, aux Etats-Unis, au Japon, au Mexique, en Norvège et en Ukraine. D'autres cas signalés sont en cours de vérification, en particulier au Royaume-Uni. En tout, 75 cas de résistance à l'oseltamivir ont été signalés. La mutation responsable de cette résistance a été retrouvée dans des cas mortels comme dans des cas bénins. Il ne semble donc pas y avoir une sévérité particulière de la grippe A(H1N1) provoquée par ce type de virus même si, en Ukraine, la pandémie est particulièrement sévère avec au moins 400 décès.

Au Pays de Galles (Royaume-Uni), neuf cas de résistance à l'oseltamivir ont été signalés chez des patients traités dans une même salle d'hôpital, ce qui pose la question d'une éventuelle transmission de virus résistant entre ces patients.
Rappelons que les souches de virus A(H1N1) résistantes à l'oseltamivir restent sensibles au zanamivir (Relenza).


source : Bulletin virologique de l'OMS, 27/11/2009

Sources : EurekaSanté Ancien

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster