Etude : et si se peser tous les jours aidait les hommes à perdre du poids ?

- Date de publication : 25 juin 2015
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 20 lecteurs
Une petite étude publiée récemment dans le Journal of Obesity vient de montrer que, chez les personnes obèses ou en surpoids, la pesée quotidienne associée à des objectifs raisonnables pouvait permettre d’obtenir une perte de poids modeste, durable et significativement supérieure à celle de ceux qui ne se pèsent pas quotidiennement.

Ces résultats sont plus nets chez les hommes (malheureusement peu nombreux dans l'étude) et ont été obtenus dans un contexte de tentative de perte de poids avec des objectifs de réduction modérés, non drastiques. 

Ces résultats, qui demandent confirmation à plus grande échelle, suggèrent donc de conseiller aux hommes en surpoids modéré qui souhaitent maigrir progressivement, sans régime drastique ou obsessionnel, de se peser très régulièrement, contrairement à ce qui est en général préconisé par les nutritionnistes. 
La perte de poids par pesée quotidienne sans régime restrictif imposé semble surtout efficace chez l'homme (illustration).

La perte de poids par pesée quotidienne sans régime restrictif imposé semble surtout efficace chez l'homme (illustration).


La pesée quotidienne, soutien ou obstacle à la perte de poids durable ?
En France, les médecins nutritionnistes et les diététiciennes ont traditionnellement une attitude méfiante vis-à-vis de la pesée quotidienne. Si certains la recommandent à leurs patients, d'autres craignent que le verdict du pèse-personne soit un facteur de découragement délétère à l'acquisition de nouveaux comportements alimentaires.

Les études sur le sujet ont été nombreuses, en particulier dans les années 70, et contradictoires. Analyser la contribution de la pesée est souvent complexe dans des études qui mettent en place plusieurs mesures de réduction du poids.

Pour y voir plus clair, une équipe de chercheurs de l'Université du Minnesota et de la Cornell University a donc décidé de mettre en place une étude permettant de distinguer clairement l'influence de la pesée quotidienne sur la perte de poids et le maintien de cette perte dans le temps.
 
162 adultes en surpoids ou obèses suivis pendant 2 ans
Dans cette étude, publiée dans le Journal of Obesity, 162 jeunes adultes volontaires, en surpoids ou obèses (IMC > 27, IMC moyen = 33), ont participé à des ateliers sur l'équilibre alimentaire et la perte de poids, avec pour objectif une réduction des apports caloriques quotidiens de 100 kcal.

Ces participants ont ensuite été répartis en 2 groupes :
  • le premier groupe a suivi un programme de perte de poids progressive avec objectifs raisonnables et pesée quotidienne (la "Caloric Titration Method", CTM, voir ci-dessous) pendant un an, puis se sont contentés de se peser tous les jours au cours de la deuxième année.
  • le second groupe a été laissé libre de choisir sa méthode de perte de poids la première année, puis a suivi le programme CTM la deuxième année avec pesée quotidienne.

La "Caloric Titration Method" couple autonomie, objectifs modestes de perte de poids et pesée quotidienne
La méthode CTM repose sur l'hypothèse qu'il est préférable, pour une perte de poids durable, que le patient vise un objectif raisonnable et choisisse sa manière d'y parvenir. Pas de régime ni de programme d'activité physique : la personne doit, par ses propres choix, parvenir à perdre 1 % de son poids.

Après avoir atteint l'objectif et l'avoir maintenu pendant au moins 8 jours, une nouvelle cible (de nouveau, perte de 1 % du poids) est fixée. L'objectif final est une perte de 10 % du poids, si possible en 1 an, puis de maintenir cette perte sur la deuxième année.

La pesée quotidienne est le seul outil qui donne au patient le feed-back nécessaire sur l'efficacité des moyens qu'il ou elle a choisi de mettre en œuvre.
 
Des résultats intéressants en année 1 pour la méthode CTM… chez les hommes !
Dans cette étude, les personnes qui ont suivi la méthode CTM (dans le premier comme dans le second groupe) ont perdu du poids de manière modeste (la plupart n'ont pas atteint l'objectif de 10 % de perte en 1 an) mais significative : 2,6 kg en moyenne ela première année, contre 0,5 dans le groupe contrôle (p = 0.002).

Le groupe contrôle, qui a mis en application la CTM en année 2, a perdu en moyenne 1,9 kg. 

Une analyse par sexe a montré que ce sont les hommes qui ont bénéficié de cette méthode, avec une perte de poids au bout d'1 an de 12 kg en moyenne, l'effet de la CTM n'étant pas significatif chez les femmes :

Ainsi, sans régime spécifique ni programme d'activité physique, en laissant les personnes gérer leur manière de perdre du poids sous le contrôle de la pesée quotidienne, et en fixant des objectifs lentement progressifs, il serait possible d'obtenir un amaigrissement significatif en 1 an, du moins chez les hommes.
 
La pesée quotidienne également efficace dans le maintien de la perte de poids à 1 an
Dans le premier groupe, au cours de la deuxième année, la simple pesée quotidienne a permis aux participants de maintenir leur perte de poids, sans se fixer d'objectifs à atteindre (0,1 kg de variation en moyenne, + / - 4,8 kg)

Plus précisément, après 2 ans, 28,6 % des participants avaient perdu plus de 5 % de leur poids initial, et 8,6 % avait perdu plus de 10 % de leur poids initial.

Les auteurs estiment qu'en sus de son rôle de mesure de l'efficacité des nouvelles habitudes alimentaires, la pesée quotidienne constitute également un moyen de maintenir la motivation des personnes en surpoids.

Des résultats surtout intéressants pour les personnes en surpoids léger à modéré
L'équipe à l'origine de cette étude conclue que, contrairement aux idées reçues, la pesée quotidienne semble contribuer à une perte de poids certes limitée (seuls 6 patients ont atteint l'objectif de 10 % de perte en 1 an) mais durable (maintien de la perte la deuxième année), lorsqu'elle est associée à une méthode progressive qui respecte les préférences des personnes et leur donne des objectifs raisonnables.

Néanmoins, cette méthode semble surtout efficace chez les hommes et paraît intéressante pour les personnes dont le surpoids est relativement léger, ou celles chez qui une perte de 3 à 5 % du poids initial présenterait déjà des bénéfices significatifs en terme de santé. 

D'autres études viendront peut-être confirmer, infirmer ou préciser ces résultats, qui pourraient simplifier le conseil nutritionnel chez une partie des personnes en surpoids modéré. 

En savoir plus : 
Frequent Self-Weighing and Visual Feedback for Weight Loss in Overweight Adults, Carly R. Pacanowski and David A. Levitsky, Journal of Obesity, Volume 2015 (2015), Article ID 763680

Sur VIDAL.fr : 
VIDAL Reco Obésité
Entretien avec Serge Hercberg, Président du PNNS et Professeur de nutrition à Paris XIII (décembre 2014)
Etude (Inserm NutriNet Santé) : le suivi étroit des recommandations nutritionnelles du PNNS diminuerait le risque cardiovasculaire (novembre 2013) 

Sources : Journal of Obesity

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster