Paro, le robot "émotionnel" qui aide à lutter contre l’anxiété des personnes âgées

Par Jean-Philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
4.0
(2 notes)
vu par 5433 lecteurs


Le robot Paro est un robot bébé phoque "émotionnel", ou "thérapeutique", utilisé pour stimuler, relaxer, réconforter les personnes âgées dépendantes ou malades.
 
La Villa du Tertre, maison de retraite EHPAD située à St-Parres-aux-Tertres, Aube, est le premier établissement français à avoir fait l’acquisition d’un exemplaire de ce robot, fabriqué au Japon et distribué par la société Inno3med
 
Cathy Mignon, psychologue, nous le présente et décrit son rôle, son utilisation auprès des résidents de l’établissement. 


VIDAL : Pouvez-vous nous présenter l'"animal-robot" que vous tenez dans vos bras ?
Cathy Mignon : C'est Paro, le robot "émotionnel" qui a été accueilli dans notre établissement il y a quelques mois. Accueilli chaleureusement par tout le personnel et les résidents.
 

VIDAL : Quelle est la palette des émotions exprimées, simulées par Paro ?
Cathy Mignon : Paro peut exprimer de nombreuses réactions : il est non seulement capable de faire percevoir les choses qu'il "apprécie" et celles qu'il "n'apprécie pas". Il réagit également à la voix et à la façon dont on le serre : tant qu'il n'a pas trouvé sa place ou "ressenti" des choses positives, il va continuer à bouger. Paro est aussi capable de se blottir contre les personnes quand on le caresse assez longtemps, comme un chat qui va se blottir contre vous. Celui qui porte Paro peut ressentir des vibrations, des mouvements à l'intérieur de lui qui peuvent être associées au ronronnement d'un chat.

Ce côté vibratoire qu'il peut apporter est important, on le sent. Il y a des personnes qui savent que c'est un robot, et pour autant elles adorent le caresser lorsque nous passons les voir avec lui. Nous ne dupons pas forcément les personnes avec ce robot.
 
VIDAL : Comment a-t-il été accueilli par les résidents de la Villa du Tertre ?
Cathy Mignon : Paro, de par sa couleur et ses formes, a immédiatement suscité l'intérêt, la curiosité : tout le monde a envie de s'approcher. Il a des formes, une fourrure, qui donnent envie de le toucher et de le caresser. On a envie de s'intéresser à lui, c'est la première chose. Après, il est équipé de nombreux capteurs qui vont le faire réagir aux stimulations, tant sur le plan auditif que sur le plan du toucher.
 
VIDAL : Au-delà de la curiosité, qu'apporte Paro aux résidents ?
Cathy Mignon : Cette curiosité du contact est toujours renouvelée, mais c'est aussi un formidable outil pour générer de l'échange et des discussions avec les résidents. Paro apporte aussi une base de sécurité : il ne suscite pas de l'amour mais de la tendresse…. On a envie de lui donner de la tendresse, les résidents ont beaucoup de tendresse à apporter… et tout le monde a besoin de tendresse.
 
Paro a une place toute particulière auprès de ces personnes âgées, je dirais même auprès de toutes les personnes qui sont en situation de fragilité parce qu'il permet aussi d'évoquer des souvenirs ou un attachement aux animaux qui est souvent vecteur d'émotions positives. C'est cela qui est très important, de pouvoir toujours éprouver des émotions positives…
 
VIDAL : Paro remplace-t-il les animaux qui pourraient être utilisés dans ce contexte ("zoothérapie") ?
Cathy Mignon : Paro ne remplace pas les animaux qui peuvent venir ici : beaucoup de chiens sont les invités permanents de l'établissement, nous avons aussi des poules qui vont arriver dans le jardin. Nous avons aussi une zoothérapeute qui vient avec de nombreux petits animaux qui peuvent être caressés ou qui bougent, type cochons d'Inde, petits lapins nains, chinchillas, etc. Elle amène même des poules qui courent sur des tables… Paro est vient compléter cette palette.
 
VIDAL : Paro fait-il partie de vos outils thérapeutiques non médicamenteux ?
Cathy Mignon : Paro est un des outils non médicamenteux de l'établissement, avec le snoezelen [NDLR : salle de stimulation multi-sensorielle contrôlée, apaisante], toute l'approche socio-esthétique et de bien-être, le massage, la balnéothérapie et toutes les approches non médicamenteuses d'activités qui permettent aussi de continuer à vivre sa vie. Que ce soit de continuer à cuisiner ou d'autres activités.
 
Paro peut à la fois venir animer des ateliers, passer de chambre en chambre, mais aussi être comme un médicament. C'est-à-dire que Paro va être l'outil que nous allons va essayer lorsque des résidents sont vraiment dans des situations d'anxiété. En particulier lorsque l'on sait qu'ils sont réceptifs à une approche avec des animaux, cela nous est déjà arrivé à plusieurs reprises. Du coup, on n'a pas forcément besoin d'administrer un traitement médicamenteux, qui reste disponible si besoin.
 
Propos recueillis le 21 novembre 2014 à la Villa du Tertre, maison de retraite EHPAD (St-Parres-aux-Tertres, Aube)
 
En savoir plus :
Le site de la Villa du Tertre
Présentation de Paro sur le site d'INNO3MED, société qui le distribue en France
Snoezelen, fiche Wikipedia
 
Sur VIDAL.fr :
Etudes : un robot bébé phoque "thérapeutique" pourrait améliorer la qualité de vie des personnes âgées (août 2013)

Sources : VIDAL

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-05-18