IMOGAM RAGE : rupture de stock prévue pour 3 mois et mise à disposition d'unités importées

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.0
(1 note)
vu par 1315 lecteurs


Le médicament IMOGAM RAGE 150 UI/ml solution injectable (immunoglobulines humaines antirabiques), indiqué en prophylaxie de l'infection par le virus de la rage après une exposition à risque, est en rupture de stock depuis le 31 décembre 2014. 

Cette situation devrait durer jusqu'en mars 2015.

Des unités d'IMOGAM, initialement destinées à d'autres pays européens, sont mises à disposition des centres antirabiques de manière exceptionnelle et transitoire.
La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage.

La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage.


Dans un contexte de tension d'approvisionnement depuis plusieurs années (voir nos articles du 26 mars 2013, 29 novembre 2013, 19 mars 2014), IMOGAM RAGE 150 UI/ml solution injectable (immunoglobulines humaines antirabiques) est de nouveau en rupture de stock depuis le 31 décembre 2014.

Depuis cette date, des unités d'IMOGAM RABIES et d'IMOGAM RABIA, initialement destinés aux marchés d'Europe du Nord, sont mises à disposition en France de manière exceptionnelle et transitoire.

Il n'y a pas de différences entre ces unités importées et la spécialité habituellement distribuée en France, sauf :
  • au niveau de l'étui dont le texte est rédigé en anglais et espagnol,
  • au niveau de la notice dont le texte est rédigé en anglais, espagnol et français.
Le laboratoire Sanofi Pasteur MSD précise par ailleurs que, "conformément à la réglementation française relative aux médicaments dérivés du sang, chaque boîte contiendra 3 étiquettes de traçabilité".

Pour mémoire
IMOGAM RAGE 150 UI/ml solution injectable est indiqué en prophylaxie post-exposition de l'infection par le virus de la rage consécutive à une griffure ou une morsure infligée par un animal soupçonné d'être enragé, ou toute autre blessure, par exemple une contamination de la muqueuse par la salive de cet animal. 

L'immunoglobuline humaine rabique doit toujours être utilisée en association avec un vaccin rabique, selon les recommandations nationales et/ou de l'OMS, à l'unique exception des patients déjà immunisés par un vaccin rabique et pouvant présenter des documents attestant la vaccination par un vaccin produit par culture cellulaire (c'est-à-dire une vaccination pré-exposition complète dans l'année précédente, une injection de rappel consécutive dans les cinq années précédentes ou une prophylaxie post-exposition complète). Ces personnes peuvent recevoir le vaccin seul.

L'administration doit impérativement être effectuée sous contrôle médical dans un centre antirabique spécialisé (voir Liste des Centres de Traitement Antirabique [PDF] et Liste des antennes antirabiques [PDF]).

Pour aller plus loin
IMOGAM RAGE 150 UI/ml, solution injectable (immunoglobuline humaine rabique) - Rupture de stock (ANSM, 9 janvier 2015)
Lettre du laboratoire Sanofi Pasteur MSD aux professionnels de santé des centres antirabiques [PDF] (9 janvier 2015)
Liste des Centres de Traitement Antirabique [PDF], sur le site de l'Institut Pasteur
Liste des antennes antirabiques [PDF], sur le site de l'Institut Pasteur


Sur VIDAL.fr
IMOGAM RAGE : rupture de stock effective et mise à disposition d'une alternative (19 mars 2014)
IMOGAM RAGE : risque de rupture de stock et mise à disposition exceptionnelle de FAVIRAB (29 novembre 2013)
IMOGAM RAGE : à nouveau disponible (26 mars 2013)
 

Sources : Laboratoire Sanofi Pasteur MSD, ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News