1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Date de publication : 27 mai 2014

La vaccination est aussi un sujet politique

L'opinion sur la vaccination des personnalités politiques est variée et plus ou moins nuancée. La grande majorité se déclare favorable à la vaccination, tandis que d'autres épousent les méfiances ou les interrogations de certains citoyens (notamment pour les vaccins contre les papillomavirus humains ou les vaccins contenant un adjuvant avec aluminium).

Françoise Grossetête, eurodéputée sortante, est référente pour les questions de santé au sein du Parti Populaire Européen. Rapporteur en 2004 de directives concernant les médicaments, elle souhaite que la Commission européenne se penche sur le sujet de la vaccination, celle-ci étant "trop souvent remise en cause" (1) . Françoise Grossetête estime que les médecins sont demandeurs d'une mise au point et de recommandations précises, tandis qu'on observe dans certains pays le retour de maladies à prévention vaccinale telles que la poliomyélite ou la rougeole. 

A l'opposé, l'eurodéputée Michèle Rivasi (Europe Ecologie) ne cache pas ses réticences envers la vaccination en général et la vaccination contre les papillomavirus en particulier.

La France ne fait pas exception en Europe pour le développement de polémiques et de controverses liées aux vaccins. Très récemment, le 22 mai 2014, une audition de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a porté sur la question des adjuvants dans les vaccins et en particulier du lien prétendu entre l'aluminium contenu dans les vaccins, utilisé comme adjuvant, et la survenue de signes cliniques associés à une lésion anatomopathologique appelée "myofascite à macrophages" (2). Plusieurs spécialistes en vaccinologie et en neuropathologie, mais également des malades et des présidents d'association, ainsi que la ministre de la santé en France, ont pu s'exprimer au cours de cette journée. Chacun a présenté ses arguments et a pu répondre aux interrogations. La ministre de la santé a alerté contre des "raisonnements non scientifiques qui contribuent à des inquiétudes qui n'ont pas lieu d'être", ceux-ci participant à l'entretien de controverses et à un défaut de lisibilité des messages d'information délivrés auprès des professionnels de santé et du public.

Sources

(1) Medscape ;

(2) Audition parlementaire sur les vaccins en France (article sur JIM.fr).

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster