La vaccination contre la grippe est-elle efficace ?

Par ELISABETH NICAND - Date de publication : 10 juin 2014
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 68 lecteurs
Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

La vaccination des personnes âgées contre la grippe saisonnière est elle efficace ? Quel est l'intérêt de la vaccination des professionnels de santé contre cette infection ? Ces deux interrogations sont régulièrement soulevées par les professionnels de santé eux mêmes mais également par le public, suite à la publication d'articles scientifiques portant sur la place de la vaccination de ces groupes de personnes dans la stratégie de prévention de la grippe saisonnière.

A la demande du Directeur Général de la santé, le Haut Conseil de santé publique (HCSP) a analysé les données scientifiques et a présenté ses recommandations sous la forme d'un avis à la date du 28 mars 2014, et d'un rapport ; ces deux documents ont été diffusés le 06 juin 2014 (1,2).

1. Données de la littérature

1.1. Efficacité de la vaccination chez les personnes âgées

Les premières difficultés relatives à l'étude de l'impact de la vaccination chez les personnes âgées sont la qualité des études disponibles. Les études de cohorte ont été destinées à justifier a posteriori la vaccination des personnes âgées, car la vaccination des personnes âgées de plus de 65 ans a été recommandée au début des années 1960 aux Etats-Unis en l'absence de données robustes d'efficacité de la vaccination dans ce groupe de population. Les secondes difficultés sont des biais d'analyse, compte tenu des méthodes de diagnostic de la grippe, dont les performances variables se sont améliorées au fil de temps (la détection du génome par une technique appelée PCR est actuellement la technique la plus sensible pour identifier les virus de la grippe). Toutefois, les méta-analyses les plus récentes par la réanalyse des études antérieures ont permis de déterminer une efficacité vaccinale de 30 % pour la prévention des complications létales et non létales de la grippe, à 60 pour la prévention de l'infection grippale biologique. Ainsi, en France, bien que la couverture vaccinale ne soit pas optimale, la vaccination des personnes âgées de 65 ans et plus permet d'éviter environ 2.000 décès chaque année.

1.2. Efficacité de la vaccination des personnels de santé

Les études d'efficacité de la vaccination des soignants sont peu nombreuses, avec un faible niveau de preuve. Cependant, la majorité des résultats sont en faveur d'un effet protecteur. Par ailleurs, les personnels soignants ont un risque majoré de contracter la grippe avec des taux d'attaque de 13 % à 23 % selon les études. Bien que mal connu, le risque de grippe nosocomiale liée aux soignants chez des patients hospitalisés au cours d'une épidémie de grippe a été évalué de 4,3 % chez des adultes à 9,3 % chez les enfants âgés de moins de 15 ans. Il apparaît ainsi qu'il est éthiquement discutable de ne pas mettre en œuvre tous les moyens susceptibles d'éviter ces grippes nosocomiales.

2. Les recommandations du Haut Conseil de la santé publique

  • En prenant en compte l'immunosénescence, qui correspond à une réponse immunologique adaptative diminuée, les données d'efficacité vaccinale, la bonne tolérance des vaccins grippaux trivalents, la balance bénéfice-risque de la vaccination des personnes âgées reste positive. Le HCSP recommande donc la poursuite des campagnes annuelles de vaccination contre la grippe des personnes âgées de 65 ans et plus.
  • S'agissant de la vaccination des personnels de santé, elle doit être poursuivie en s'intégrant dans un programme global de prévention de l'infection nosocomiale, en complément des mesures barrières dont le port de masque en période de circulation virale, chez les personnels non vaccinés. La combinaison d'actions d'information et de facilitation de la vaccination sur le lieu de travail doit être développée afin de répondre aux interrogations des soignants et afin de lever les freins à la vaccination.

3. Stratégie de vaccination contre la grippe : quelles perspectives ?

Le HCSP souligne le fait que la recherche académique sur des vaccins plus efficaces contre la grippe, quelle que soit la tranche d'âge des personnes vaccinées, doit être largement encouragée et soutenue en France. La question d'une stratégie complémentaire par la vaccination des enfants pour la protection indirecte des sujets les plus à risque de complications peut être envisagée. Or le vaccin grippal nasal, plus efficace chez les enfants que le vaccin injectable inactivé, n'est toujours pas disponible en France en médecine de ville. Une étude d'acceptabilité de cette stratégie complémentaire auprès des professionnels de santé et du grand public serait à réaliser.

Références 

  1. Avis relatif à l'efficacité de la vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes âgées et les professionnels de santé ;
  2. Rapport relatif à l'efficacité de la vaccination contre la grippe saisonnière chez les personnes âgées et les professionnels de santé.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster