Infiltrations en cas de sténose lombaire : faut-il associer un corticoïde à un anesthésique local ?

Par Stéphane Courbois - Date de publication : 08 juillet 2014
1
2
3
4
5
4.0
(3 notes)
vu par 1209 lecteurs
Le rétrécissement du canal lombaire (sténose lombaire) est une cause fréquente de douleur et d'incapacité chez les personnes âgées. Le traitement symptomatique vise à calmer les douleurs et l'inflammation locale. 

Mais selon une étude clinique en double aveugle, multicentrique, publiée le 3 juillet dans le New England Journal of Medicine (NEJM), les infiltrations à but antalgique et anti-inflammatoire, à base de corticoïdes et d'un anesthésique local ne seraient significativement plus efficaces que l'utilisation de la lidocaïne seule. 
Préparation d'une infiltration © Jose Luis Pelaez Inc. Thinkstockphoto

Préparation d'une infiltration © Jose Luis Pelaez Inc. Thinkstockphoto


Sténose lombaire : un pincement douloureux
La sténose lombaire (canal lombaire étroit) correspond à une réduction du diamètre du canal rachidien lombaire (bas de la colonne vertébrale). Cette diminution peut être la conséquence d'une arthrose, d'une hernie discale, de raisons congénitales, etc. C'est dans ce canal que se situent la moelle épinière et les racines nerveuses des jambes, de la vessie et de l'anus. Lors d'un rétrécissement du canal rachidien, les racines nerveuses qui le traversent peuvent se retrouver comprimées. C'est alors que le patient peut ressentir des douleurs dans le bas du dos (lombalgie), une sciatique, parfois accompagnée de picotements, fourmillements, altération de la sensibilité, etc. dans les jambes.

Les traitements non chirurgicaux de la sténose lombaire : des comprimés aux infiltrations
Le médecin prescrit donc au patient, souffrant d'une sténose lombaire, un repos relatif et l'utilisation de médicaments antalgiques et anti-inflammatoires pour lutter contre la douleur. Lorsque ce traitement n'est plus efficace ou insuffisant, il peut alors avoir recours à des infiltrations (injections d"un médicament à l'endroit précis où celui-ci doit agir), voire à une opéraiton chirurgicale.

Les infiltrations à base de lidocaïne seraient aussi efficaces que celles y associant un corticoîde
L'étude publiée dans le NEJM avait pour objectif d'évaluer l'efficacité des infiltrations. Elle été menée dans 16 hôpitaux américains, auprès de 400 patients, âgés de 50 ans et plus et souffrant de sténose lombaire, avec une douleur modérée à sévère dans les jambes et handicapante.

Ces patients ont ainsi reçu 1 ou 2 injections d'un corticoïde associé à un anesthésique local, de la lidocaïne, ou 1 ou 2 injections de lidocaïne seule. Six semaines après ce traitement, leur niveau de handicap physique et l'intensité de la douleur ressentie dans les jambes ont été évalués par questionnaire.

Il en ressort une légère diminution du niveau de handicap et de l'intensité de la douleur chez les patients traités par corticoïde + lidocaïne par rapport à ceux traités par lidocaïne seule, mais cette différence n'était pas significative sur le plan statistique (p = 0,07).

Les auteurs de cette étude, première du genre, en concluent que le traitement de la sténose lombaire par des infiltrations épidurales de corticoïdes + lidocaïne offrirait peu d'avantage à court terme (toujours par rapport aux infiltrations de lidocaïne seule).

"La douleur associée à une sténose lombaire peut être atroce...", a tenu à rappeler Richard Kronick, directeur de l'Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ.gov) à l'origine de cette étude. Ces résultats devraient cependant "aider les patients souffrant de cette maladie et leurs médecins à prendre des décisions éclairées au sujet des options thérapeutiques".

En savoir plus :
A Randomized Trial of Epidural Glucocorticoid Injections for Spinal Stenosis, Janna L. Friedly et coll., The New England Journal of Medicine, 3 juillet 2014
Spinal Stenosis Treatment, ahrq.gov, 2 juillet 2014
 

Sources : The New England Journal of Medicine

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster