INLYTA 1 mg et 5 mg comprimés pelliculés (axitinib) : désormais disponibles en ville

Par David Paitraud - Date de publication : 09 janvier 2014
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 7341 lecteurs
Le médicament anticancéreux INLYTA comprimé pelliculé (axitinib), indiqué en 2e intention dans la prise en charge du cancer du rein avancé, peut désormais être délivré en pharmacie d'officine.
Carcinome rénal (coupe histologique en vue microscopique)

Carcinome rénal (coupe histologique en vue microscopique)


INLYTA 1 mg et INLYTA 5 mg comprimés pelliculés (axitinib) sont désormais disponibles en ville
INLYTA est indiqué dans le traitement des patients adultes atteints de cancer du rein avancé (RCC) après échec d'un traitement antérieur par sunitinib ou cytokine.

Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté.
 
A propos de l'axitinib
L'axitinib est un inhibiteur de tyrosine kinases, enzymes présentes au niveau des récepteurs du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF, vascular endothelial growth factor) à la surface des cellules cancéreuses. Les récepteurs du VEGF interviennent dans la croissance et la propagation des cellules cancéreuses et dans le développement des vaisseaux sanguins qui alimentent les tumeurs. 
En bloquant ces récepteurs, INLYTA contribue à réduire la croissance et la propagation du cancer et coupe l'alimentation sanguine qui permet aux cellules cancéreuses de continuer leur croissance.
 
Posologie et ajustement posologique
Le traitement par INLYTA doit être instauré par un médecin expérimenté dans l'utilisation des traitements anticancéreux.
La dose initiale d'axitinib recommandée est de 5 mg 2 fois par jour.
Le traitement doit être poursuivi tant qu'un bénéfice clinique est observé ou jusqu'à la survenue d'une toxicité inacceptable ne pouvant être prise en charge par des traitements symptomatiques ou des ajustements de doses.
Un ajustement (augmentation ou diminution) de la dose est recommandé selon la tolérance individuelle au traitement.
 
En pratique
L'axitinib doit être pris par voie orale 2 fois par jour, à intervalles d'environ 12 heures, au cours ou en dehors d'un repas. Les comprimés d'axitinib doivent être avalés entiers avec un verre d'eau.
En cas de vomissement ou d'oubli d'une dose, le patient ne doit pas prendre de dose supplémentaire. La dose prescrite suivante doit être prise au moment habituel.
 
Précaution d'emploi
L'axitinib est principalement métabolisé par le CYP3A4/5.

La concentration plasmatique d'axitinib peut augmenter en cas d'administration concomitante avec un inhibiteur puissant du CYP3A4/5 tel que le kétoconazole, l'itraconazole, la clarithromycine, l'érythromycine, l'atazanavir, l'indinavir, le néfazodone, le nelfinavir, le ritonavir, le saquinavir et la télithromycine).
Le pamplemousse peut également augmenter la concentration plasmatique d'axitinib.
Le risque d'augmentation de la concentration plasmatique d'axitinib chez les patients prenant des inhibiteurs puissants d'isoenzymes doit également être pris en compte.
 
A l'inverse, la concentration plasmatique d'axitinib peut diminuer en cas d'administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4/5 dont la rifampicine, la dexaméthasone, la phénytoïne, le carbamazépine, la rifabutine, la rifapentine, le phénobarbital et le millepertuis.
Un risque de diminution de la concentration plasmatique d'axitinib doit également être pris en compte en cas d'administration à un patient fumeur.
 
Identité administrative
  • Liste I
  • Prescription hospitalière réservée aux spécialistes en oncologie ou aux médecins compétents en cancérologie
  • Surveillance particulière pendant le traitement
  • Remboursable à 100 %
    • INLYTA 1 mg, boîte de 56, CIP 3400926648046, prix public TTC = 786,58 euros
    • INLYTA 5 mg, boîte de 56, CIP 3400926648275, prix public TTC = 3 768,43 euros
  • Agrément aux collectivités
  • Laboratoire Pfizer

Sources et ressources complémentaires
Se reporter à la monographie VIDAL d'INLYTA (mise à jour du 13 janvier 2014)
Synthèse d'avis de la Commission de la transparence (HAS, janvier 2013)
Résumé EPAR à l'intention du public (EMA, juillet 2013)

Sources : EMA (European Medicines Agency) , ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster