Oméprazole

Mise à jour : 06 Mai 2014

Mécanisme d'action

L'oméprazole est un mélange racémique de deux énantiomères réduisant la sécrétion acide gastrique par un mécanisme d'action spécifiquement ciblé. C'est un inhibiteur spécifique de la pompe à protons dans la cellule pariétale. Il agit rapidement et entraîne un contrôle de la sécrétion acide gastrique par une inhibition réversible, avec une prise journalière.

L'oméprazole est une base faible. Il est concentré et converti en forme active dans l'environnement hautement acide des canalicules intracellulaires des cellules pariétales, où il inhibe l'enzyme H+K+- ATPase (la pompe à protons). Cette étape finale du processus de formation de l'acidité gastrique est dépendante de la dose et entraîne une inhibition importante à la fois de la sécrétion acide basale et de la sécrétion acide stimulée, quel que soit le stimulus.

Une prise orale d'oméprazole une fois par jour entraîne une inhibition rapide et efficace de la sécrétion acide gastrique sur 24 heures avec un maximum d'effet obtenu après 4 jours de traitement. Avec l'oméprazole 20 mg, une diminution moyenne d'au moins 80 % de l'acidité intragastrique sur 24 heures est alors maintenue chez les patients ayant un ulcère duodénal, avec une diminution moyenne de 70 % environ du pic de débit acide après stimulation par la pentagastrine 24 heures après la prise. Une prise orale d'oméprazole 20 mg maintient un pH intragastrique >= 3 pendant en moyenne 17 heures sur une période de 24 heures chez les patients ayant un ulcère duodénal.

La réduction de la sécrétion acide et de l'acidité intragastrique a pour conséquence la réduction/la normalisation de manière dose-dépendante de l'exposition acide de l'oesophage chez les patients ayant du reflux gastro-oesophagien. L'inhibition de la sécrétion acide est liée à l'aire sous la courbe des concentrations plasmatiques en fonction de l'oméprazole (ASC) et non à la concentration plasmatique à un temps donné.

Il n'a pas été observé de tachyphylaxie lors du traitement par oméprazole.

H. pylori est associé à la maladie ulcéreuse gastro-duodénale incluant l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal. H. pylori est un facteur important dans le développement de la gastrite. H. pylori et l'acide gastrique sont des facteurs importants dans le développement de la maladie ulcéreuse gastroduodénale. H. pylori est un facteur important dans le développement de la gastrite atrophique, associée à une augmentation du risque de développer un cancer gastrique.

L'éradication de H. pylori par l'oméprazole associé à des antibiotiques est associée à des taux élevés de cicatrisation et de rémission à long terme des ulcères gastro-duodénaux. 


Cas d'usage

L'oméprazole est utilisé dans la prise en charge de :
  • éradication de Helicobacter pylori,
  • lésions gastroduodénales induites par les AINS,
  • œsophagites dues à un reflux gastro-oesophagiens,
  • reflux gastro-œsophagiens,
  • syndrome de Zollinger-Ellison,
  • ulcères duodénaux et gastriques.

Effets indésirables

Code couleur des fréquences des effets indésirables :
Fréquence de moyenne à élevée (≥ 1/1 000)
Fréquence basse (< 1/1 000)
Pas de Fréquence (indéterminée)
Effets indésirables
Orale Anomalie des examens de laboratoire Enzymes hépatiques (augmentation)
Leucopénie, Hyponatrémie, Hypomagnésémie, Pancytopénie, Créatininémie (augmentation)
Neutropénie, Transaminases (augmentation)
Dermatologie Urticaire, Dermatite, Eruption cutanée
Photosensibilisation, Hypersudation, Syndrome de Lyell, Syndrome de Stevens-Johnson, Alopécie, Erythème polymorphe
Prurit
Divers Oedème périphérique
Fièvre
Endocrinologie Gynécomastie
Hématologie Thrombopénie, Agranulocytose
Anémie hémolytique
Hépatologie Ictère, Insuffisance hépatique, Hépatite, Hépatopathie
Immuno-allergologie Oedème de Quincke, Réaction anaphylactique, Hypersensibilité
Infectiologie d'origine fongique Candidose digestive, Candidose intestinale
Ophtalmologie Vision floue
Orl, stomatologie Sensation de vertige
Hyposialie, Stomatite, Dysgueusie
Psychiatrie Insomnie
Confusion mentale, Agressivité, Agitation, Dépression, Hallucination
Système cardiovasculaire Malaise
Choc anaphylactique
Système digestif Nausée, Vomissement, Constipation, Douleur abdominale, Flatulence, Diarrhée
Colite microscopique
Système musculo-squelettique Fracture
Faiblesse musculaire, Douleur musculaire, Douleur articulaire
Système nerveux Vertige, Paresthésie, Somnolence, Céphalée
Encéphalopathie
Système respiratoire Bronchospasme
Urologie, néphrologie Néphropathie interstitielle, Insuffisance rénale
Parentérale Anomalie des examens de laboratoire Enzymes hépatiques (augmentation)
Leucopénie, Hyponatrémie, Hypomagnésémie, Pancytopénie
Dermatologie Urticaire, Dermatite, Eruption cutanée
Photosensibilisation, Hypersudation, Syndrome de Lyell, Syndrome de Stevens-Johnson, Alopécie, Erythème polymorphe
Prurit
Divers Oedème périphérique
Fièvre
Endocrinologie Gynécomastie
Hématologie Thrombopénie, Agranulocytose
Hépatologie Ictère, Insuffisance hépatique, Hépatite
Immuno-allergologie Oedème de Quincke, Réaction anaphylactique, Hypersensibilité
Infectiologie d'origine fongique Candidose digestive
Ophtalmologie Vision floue
Vision (modification)
Orl, stomatologie Sensation de vertige
Hyposialie, Stomatite, Dysgueusie
Psychiatrie Insomnie
Confusion mentale, Agressivité, Agitation, Dépression, Hallucination
Système cardiovasculaire Malaise
Choc anaphylactique
Système digestif Nausée, Vomissement, Constipation, Douleur abdominale, Flatulence, Diarrhée
Système musculo-squelettique Faiblesse musculaire, Douleur musculaire, Douleur articulaire
Système nerveux Vertige, Paresthésie, Somnolence, Céphalée
Encéphalopathie
Système respiratoire Bronchospasme
Urologie, néphrologie Néphropathie interstitielle



Médicaments contenant la substance active en association (0)