Acide cromoglicique

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Le cromoglicate de sodium exerce une action locale directe au niveau des muqueuses (bronchique, pituitaire, conjonctivale, digestive). Il prévient la libération des médiateurs chimiques de l'anaphylaxie par stabilisation de la membrane du mastocyte, au niveau de laquelle il inhibe la pénétration intracellulaire de Ca++, cet ion étant indispensable à la dégranulation mastocytaire. Cette propriété représente un modèle d'effet antiallergique (allergie réaginique en particulier) et explique directement l'effet protecteur vis-à-vis d'une provocation allergénique.

Par voie systémique, l’acide cromoglicique limite l'absorption anormale d'allergènes (et/ou d'immun-complexes) par la muqueuse digestive présentant une inflammation locale due à la libération des médiateurs mastocytaires.

Le cromoglicate de sodium n'a pas d'effet compétitif au niveau des récepteurs périphériques.

Sa toxicité générale est pratiquement nulle et il ne développe par ailleurs aucune altération du fœtus ou de l'embryon dans les conditions expérimentales quelles que soient les doses, l'espèce ou les voies d'administration, y compris la voie intraveineuse.

L’acide cromoglicique n’est pas un bronchodilatateur.


Cas d'usage

L’acide cromoglicique est utilisé dans la prise en charge de :

  • allergies alimentaires,
  • asthmes,
  • affections ophtalmiques d'origine allergique,
  • rhinites allergiques.


Médicaments contenant la substance active en association (0)