Ciprofloxacine

Mise à jour : 02 Juin 2014

Mécanisme d'action

La ciprofloxacine est un antibiotique appartenant au groupe des fluoroquinolones. Son activité bactéricide résulte de l'inhibition de la topo-isomérase de type II (ADN-gyrase) et de la topo-isomérase IV, nécessaires à la réplication, la transcription, la réparation et la recombinaison de l'ADN (acide désoxyribonucléique) bactérien.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire, et ces dernières, des résistantes :

  • entérobactéries : S <= 0,5 mg/l et R > 1 mg/l,
  • Pseudomonas : S <= 0,5 mg/l et R > 1 mg/l,
  • Acinetobacter : S <= 1 mg/l et R > 1 mg/l,
  • Staphylococcus spp. : S <= 1 mg/l et R > 1 mg/l,
  • Hæmophilus influenzæ et Moraxella catarrhalis : S <= 0,5 mg/l et R > 0,5 mg/l,
  • Neisseria gonorrhoeæ : S <= 0,03 mg/l et R > 0,06 mg/l,
  • Neisseria meningitidis : S <= 0,03 mg/l et R > 0,06 mg/l,
  • concentrations critiques non liées aux espèces : S <= 0,5 mg/l et R > 1 mg/l.

Espèces habituellement sensibles :

  • aérobies à Gram + : Bacillus anthracis ;
  • aérobies à Gram - : aeromonas spp., brucella spp, Citrobacter koseri, Francisella tularensis, Haemophilus ducreyi, Haemophilus influenzae, legionella spp., Moraxella catarrhalis, Neisseria meningitidis, pasteurella spp., salmonella spp., shigella spp., vibrio spp., Yersinia pestis ;
  • anaérobies : mobiluncus ;
  • autres : Chlamydia trachomatis, Chlamydia pneumoniae, Mycoplasma hominis, Mycoplasma pneumoniae.

Espèces inconstamment sensibles (résistance acquise > 10 %) :

  • aérobies à Gram + : Enterococcus faecalis, Staphylococcus spp. ;
  • aérobies à Gram - : Acinetobacter baumannii, Burkholderia cepacia, campylobacter spp., Citrobacter freundii, Enterobacter aerogenes, Enterobacter cloacæ, Escherichia coli, Klebsiella oxytoca, Klebsiella pneumoniæ, Morganella morganii, Neisseria gonorrhoeæ, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, providencia spp., Pseudomonas aeruginosa, Pseudomonas fluorescens, Serratia marcescens ;
  • anaérobies : Peptostreptococcus spp., Propionibacterium acnes.

Espèces naturellement résistantes :

  • aérobies à Gram + : actinomyces, Enterococcus faecium, Listeria monocytogenes ;
  • aérobies à Gram - : Stenotrophomonas maltophilia ;
  • anaérobies : à l'exception de celles listées ci-dessus ;
  • autres : Mycoplasma genitalium, Ureaplasma urealyticum.

Cas d'usage

La ciprofloxacine est utilisée dans la prise en charge de :

  • BPCO,
  • cervites gonococciques,
  • infections bronchopulmonaires,
  • infections en cas de neutropénie,
  • infections de la peau et des tissus mous,
  • infections gastro-intestinale,
  • infections gynécologiques,
  • infections intra-abdominales,
  • infections ostéoarticulaires,
  • infections urinaires,
  • maladies du charbon,
  • méningites à Neisseria meningitidis,
  • orchi-épididymites,
  • otites malignes externes,
  • otites moyennes,
  • pneumonies,
  • pyélonéphrites,
  • sinusites,
  • urétrites gonococciques.

Par voie oculaire, la ciprofloxacine est utilisée dans la prise en charge de :

  • abcès cornéens,
  • conjonctivites,
  • kératites,
  • ulcères cornéens.