Immunoglobulines humaines

Mise à jour : 22 Mars 2016

Mécanisme d'action

L'immunoglobuline humaine normale contient principalement des immunoglobulines G (IgG) qui présentent un large spectre d'anticorps dirigés contre les agents infectieux.

L'immunoglobuline humaine normale contient les anticorps anti-IgG présents chez la population normale. En général, ce produit est préparé à partir de pools de plasma provenant d'un minimum de 1000 dons. La distribution des sous-classes d'immunoglobuline G est proportionnellement très proche de celle du plasma humain natif. Des doses appropriées de ce médicament sont susceptibles de ramener à une valeur normale des taux anormalement bas d'immunoglobuline G.

Le mécanisme d'action pour les indications autres que le traitement de substitution n'est pas totalement élucidé, il comprend toutefois des effets immunomodulateurs.

Le mécanisme d'action des immunoglobulines, lorsqu'elles sont prescrites en traitement immunomodulateur, est multifactoriel, impliquant l'immunité humorale et cellulaire. 


Cas d'usage

L'immunoglobuline humaine normale est utilisée dans la prise en charge de :

  • allogreffes de cellules souches,
  • déficits de l’immunité humorale,
  • infections bactériennes récidivantes chez l’enfant en cas de VIH,
  • maladies de Kawasaki,
  • myélomes ou leucémies lymphoïdes chroniques avec hypogammaglobulinémie secondaire sévère et infections récurrentes,
  • neuropathies motrices multifocales (NMM),
  • polyradiculonévrites inflammatoires démyélinisantes chroniques (PIDC),
  • purpuras thrombopéniques idiopathiques (PTI),
  • rétinochoroïdites de Birdshot,
  • syndromes de Guillain et Barré.
  • myasthénie aiguë, phase de poussée


Médicaments contenant la substance active en association (0)