Hydroxycarbamide

Mise à jour : 24 Juin 2013

Mécanisme d'action

Le mécanisme d'action de l’hydroxycarbamide n'est pas parfaitement compris. 

Dans la drépanocytose, l'un des mécanismes d'action de l'hydroxycarbamide est l'augmentation des concentrations d'hémoglobine foetale (HbF) chez les patients atteints de drépanocytose. L'hémoglobine foetale (HbF) interfère avec la polymérisation de l'HbS et empêche ainsi la falciformation du globule rouge. Dans toutes les études cliniques, il existait, après traitement par hydroxycarbamide, une augmentation significative de l'HbF par rapport à la valeur initiale. Il a récemment été montré que l'hydroxycarbamide s'accompagnait de la formation d'oxyde nitrique. Ceci suggère que l'oxyde nitrique stimule la production de guanosine monophosphatase cyclique (GMPc) qui active alors une protéine kinase et augmente la production d'HbF. Parmi les autres effets pharmacologiques de l'hydroxycarbamide susceptibles de contribuer à ses effets bénéfiques dans la drépanocytose, on compte la diminution des neutrophiles, l'augmentation de la teneur en eau des hématies, l'augmentation de la déformabilité des drépanocytes et l'altération de l'adhésion des globules rouges à l'endothélium.

En outre, l'hydroxycarbamide entraîne une inhibition immédiate de la synthèse de l'ADN en agissant en tant qu'inhibiteur de la ribonucléotide réductase, sans interférer avec la synthèse de l'acide ribonucléique ou celle des protéines.

Comparativement à la corrélation inconstante entre la réduction de la fréquence des crises et l'augmentation de l'HbF, l'effet cytoréducteur de l'hydroxycarbamide, en particulier la diminution des neutrophiles, représentait le facteur ayant la plus forte corrélation avec la réduction de la fréquence des crises.

Dans les autres indications, le mécanisme d'action est l'inhibition de la synthèse de l'ADN (acide désoxyribonucléique) sans altérer la synthèse de l'ARN (acide ribonucléique) ni celle des protéines.

L'action de l’hydroxycarbamide est rapide et s'exerce essentiellement sur la moelle osseuse. Elle inhibe d'abord la granulopoïèse, puis la thrombocytopoïèse et, en dernier lieu, l'érythropoïèse.

Ces effets sont rapidement réversibles après l'interruption du traitement, ce qui impose dans la plupart des cas un traitement d'entretien continu à des doses déterminées par l'évolution de l'hémogramme.

L’hydroxycarbamide exerce aussi une action radiosensibilisante.


Cas d'usage

L’hydroxycarbamide est utilisée dans la prise en charge de :
  • crises vaso-occlusives douloureuses récurrentes de la drépanocytose,
  • leucémies myéloïdes chroniques,
  • myélofibroses,
  • polyglobulies primitives,
  • splénomégalies myéloïdes,
  • thrombocytémies essentielles.


Médicaments contenant la substance active en association (0)