Les médicaments à l'origine de troubles locomoteurs

Mis à jour : Mercredi 07 février 2018

SOMMAIRE Patient

Les médicaments à l'origine de douleurs des mains et des pieds

Certains médicaments ont des effets indésirables sur les terminaisons nerveuses situées dans les pieds et les mains. Ces substances provoquent des douleurs locales de type brûlure, picotement, décharge électrique, impression d’écrasement, etc. Les produits les plus souvent incriminés sont :

  • la chloroquine, une substance qui prévient et traite le paludisme (NIVAQUINE, SAVARINE) ;
  • des substances contre certaines infections : métronidazole et tinidazole ;
  • certains médicaments contre le cancer et contre l’infection par le VIH/sida ;
  • le disulfirame qui est utilisé dans le sevrage alcoolique ;
  • l’amiodarone, une substance utilisée contre les troubles du rythme cardiaque ;
  • l’isoniazide utilisé pour traiter la tuberculose ;
  • la nitrofurantoïne utilisée contre les infections urinaires.

Les médicaments à l'origine de problèmes de muscles et de tendons

Certains médicaments peuvent être à l'origine d'effets indésirables au niveau des muscles et des tendons.

Les médicaments à l'origine de crampes

Plusieurs familles de médicaments peuvent être à l’origine de douleurs des muscles :

  • les antibiotiques de la famille des quinolones ;
  • certains médicaments destinés à lutter contre l’excès de cholestérol : les personnes qui prennent ces médicaments doivent prévenir leur médecin en cas de douleurs musculaires ;
  • les médicaments diurétiques qui peuvent être à l’origine de crampes car ils favorisent l’élimination du calcium dans les urines (le calcium est nécessaire au bon fonctionnement des muscles), les diurétiques font partie des médicaments dopants interdits pendant et en dehors des compétitions ;
  • les glucocorticoïdes ; ces produits font partie des médicaments dopants interdits pendant et en dehors des compétitions ;
  • les médicaments contre l’acné, notamment l’isotrétinoïne ;
  • les médicaments qui préviennent et traitent le paludisme (malaria) ;
  • certains traitements contre le cancer et contre l’infection par le VIH/sida.

Les médicaments à l'origine de tendinites

Les antibiotiques de la famille des quinolones sont parfois responsables de tendinites, mais aussi de douleurs des muscles ou des articulations. Toute douleur évoquant une tendinite lorsqu’on prend un de ces antibiotiques doit conduire à consulter rapidement un médecin. Si cela est possible, il est préférable de prescrire un antibiotique d’une autre famille chez les personnes qui pratiquent la course à pied régulièrement.

Les médicaments à l'origine de fatigue musculaire

Les somnifères et les anxiolytiques (tranquillisants) de la famille des benzodiazépines peuvent être responsables d’une baisse du tonus musculaire.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster