eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Sports sous-marins - Apnée
Risques et avis médical

Mise à jour : 10 Juin 2020
Quel sport pour votre
patient ?

Risques et avis médical

Prévention des risques

  • RIsques de noyade

Précautions liées à l'environnement :

  • matériel de sécurité obligatoire et adapté notamment à la température de l’eau ;
  • apnée : ne jamais nager seul, obligatoirement avec des cadres formés à l’apnée ;
  • accompagner les personnes à risque, matériel pour faciliter l’entrée / sortie de l’eau en cas de handicap ;
  • problèmes liés à la qualité de l’eau des piscines.

Identification et respect des signes d’alerte obligeant l’arrêt de l’effort :

  • douleurs thoraciques ;
  • palpitations ;
  • malaise ;
  • hypoglycémie ;
  • fatigue inhabituelle ;
  • dyspnée inhabituelle ;
  • céphalées brutales ;
  • douleurs rachidiennes ;
  • choc délivré par le défibrillateur.

Avis médical Spécialisé préalable : OUI

Certificat médical d’absence de contre-indication (CACI) obligatoire, spécifique, fréquence de renouvellement conforme à la réglementation, délivré par le médecin traitant (celui-ci sollicitera, si nécessaire, l’avis du médecin spécialiste).

Un certificat est exigible toutes les 3 saisons pour la nage avec palmes, la nage en eau vive, le tir subaquatique, le hockey subaquatique et l’apnée jusqu’à 6 mètres.

Un certificat est exigible tous les ans pour la pratique de la plongée subaquatique aussi bien pour la plongée en scaphandre en tout lieu que pour l’apnée au-delà de 6 mètres de profondeur en milieu naturel ou en fosse.

Avis spécialisé si pathologie cardiovasculaire, ORL, neurologique, rachis cervical ou diabète.

Pour les cas suivants :

  • Plongeurs En Situation de Handicap (PESH)
  • Pratique de la plongée en trimix, avec mélange hypoxique,
  • Pratique de la compétition d’apnée au-delà de 6 mètres de profondeur

Le CACI doit être établi par :

  • un médecin qualifié en médecine du sport ou
  • un médecin qualifié en médecine subaquatique (DIU de médecine subaquatique et hyperbare, DU de médecine subaquatique, DU de médecine de plongée professionnelle et DU de médecine de plongée)
  • un médecin fédéral

Pour la pratique de la plongée subaquatique, le médecin examinateur peut, s’il le juge utile, en fonction des circonstances et de l’état de santé du plongeur, imposer des limitations relatives aux activités fédérales, à la durée, fréquence, profondeur et autres conditions de plongée.

Le contenu et la rigueur de l’examen doivent tenir compte de l’âge, de l’activité subaquatique pratiquée, son intensité et du niveau du pratiquant.

Cet examen doit être complet suivant les recommandations de la Société Française de Médecine de l’Exercice et du Sport avec en outre une attention particulière sur l’examen ORL (tympans, équilibration / perméabilité tubaire, évaluation vestibulaire, acuité auditive) et l’examen dentaire.

Un questionnaire d’aide à la visite médicale et une fiche d’examen médical établi par la Commission Médicale et de Prévention Nationale est à la disposition des médecins examinateurs.

Formulaire spécifique CACI : OUI

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster