eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Kick boxing, Muay thai et disciplines associées
Informations générales

Mise à jour : 10 Juin 2020
Quel sport pour votre
patient ?

Informations générales

Fédération française de kick boxing, muay thaï et disciplines associées

Fédération unisport non olympique délégataire

Siège : 38 rue Malmaison, 93170 Bagnolet

Quelques chiffres 

  • Environ 59000 licenciés (2018)

La FFKMDA affiche une progression des licences d’environ 15% par an, depuis trois an.

Cette forte évolution des licences est portée par une forte augmentation des licences loisir, et des licences féminines. Les licences loisir atteignent en 2018 un peu plus de 71% des licences de la FFKMDA, les licences féminines atteignent quant à elles environ 30% des licences fédérales.

  • 1300 clubs affiliés en 2018

L’ensemble de ces données confirme l’intérêt croissant observé pour la pratique de loisir, féminine et intergénérationnelle du kick boxing et du Muaythaï, qui justifie la démarche fédérale en direction du sport-santé.

Organisation sport santé 

Le sport santé est développé par la commission médicale avec la contribution de la commission et du service formation.

Formation des éducateurs 

Les éducateurs bénévoles de la FFKMDA sont diplômés de brevets de moniteurs fédéraux, BMF1 à BMF3.

La fédération se dotera des formations de ses éducateurs dans le respect des textes en vigueur et reconnaitra ses associations en capacité d’accueillir les publics concernés.

Site internet : https://www.ffkmda.fr/

Description du sport : Kick boxing, Muay thai et disciplines associées

La FFKMDA est une « jeune » fédération, créée en 2008, dans le but de structurer le champ des boxes dites « pieds-poings » d’origine étrangère. Ces disciplines sont apparues en France depuis un peu plus de 40 ans, venant le plus souvent d’Asie après un éventuel passage par les pays anglo-saxons, et se sont développées sur le territoire national dans un mode concurrentiel, essentiellement centré sur la compétition et générant souvent une image de violence encore présente dans les esprits.

La FFKMDA est délégataire depuis sa création, le dernier arrêté de délégation du 31 décembre 2016 liste les disciplines suivantes : kick boxing (K1 rules, full contact, low kick, K1 rules light, light contact, kick light, point fighting, musical forms), muay thaï, pancrace. La fédération développe aussi un certain nombre de disciplines associées étroitement liées au champ des boxes pieds-poings : contact défense, aérokick, boxe chinoise, chauss’fight, lutte contact.

L’ensemble de ces disciplines, dont la fédération édicte les règles techniques de sécurité, peut être réparti entre :

  • celles qui se pratiquent à plein contact, sur ring, et autorisent la mise hors combat de l’adversaire : Kick boxing-low kick, kick boxing-full contact, kick boxing-K1 rules, Muaythaï combat, Pancrace,
  • celles qui se pratiquent au contact mais sans transfert d’énergie, sur tatami, et interdisent la mise hors combat de l’adversaire : Kick light, light contact, K1 rules light, Muaythaï éducatif, Pancrace light, Pancrace Submission (aucune frappe),
  • celles qui se pratiquent sans contact, sur tatami, chorégraphiées en, musique ou non, dans un objectif de maîtrise technique et d’amélioration de la condition physique : Aérokick (anciennement énergie full), musical forms, mais aussi toutes les disciplines précédemment citées en mode « shadow », 

L’Aérokick est au programme de la fédération internationale de référence pour le kick boxing (WAKO) et est développée par nos clubs depuis plusieurs décennies. Elle est de fait bien antérieure à l’Aéroboxe. Cette pratique s’est également développée sur le territoire  national dans les salles de fitness, qui la proposent souvent, mais avec d’autres noms (body attack, body combat, aqua kick…), sans qualification particulière.

Les techniques utilisées dans les différentes boxes pieds poings sont :

  • l’ensemble des coups de poings, directs et circulaires, sur les différentes « cibles » autorisées : face, tronc,
  • l’ensemble des coups de pieds, directs et circulaires, sur les différentes cibles autorisées en fonction des disciplines (au-dessus du genou ou au-dessus de la taille)
  • les techniques de blocage, ou dans certaines disciplines de saisie,
  • les techniques de projection en Muaythaï,
  • le Pancrace autorise le combat au sol, sans aucune frappe,

Les pratiques de santé du kick boxing utilisent les formes éducatives sans contact « aéro-kick » et/ou « à la touche » : kick light, light contact.

L'aéro-kick est une pratique sportive qui consiste à exécuter des techniques de base du kick boxing (coups de pieds, coups de poings, parades, déplacements, par des enchaînements de complexité variable), dans le vide, suivant un déroulement chorégraphié qui peut se faire en musique. Le plus souvent cette discipline du kick boxing se pratique collectivement, mais pas obligatoirement.

Le kick light et le  light contact sont deux disciplines d’opposition du kick boxing qui se pratiquent « à la touche », sur un tatami. Les zones de touche sont au-dessus du genou en kick light, au-dessus de la taille en light contact. Le « jeu » consiste à essayer de toucher son adversaire sans être touché. La transmission de puissance est interdite lors des touches, afin d’exclure tout risque de lésion.

Dans la pédagogie, nous employons deux méthodes lors du travail à deux :

  • Le travail en opposition ou chacun va devoir tirer le meilleur parti de la situation, tout en générant de l’incertitude pour son opposant
  • Le travail en coopération, ou chacun des deux apprenants travaillera dans l’idée d’apporter un bénéfice à son partenaire.

Dans le sport-santé, nous n’utilisons que le travail en coopération sans impact mais simplement à la touche.

Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster