eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Randonnée pédestre (Rando Santé®)
Adaptations et précautions

Mise à jour : 21 Janvier 2020
Quel sport pour votre
patient ?

Adaptations et précautions

L’activité sport-santé peut impliquer une adaptation de la pratique afin de prendre en compte l’état de santé de chaque individu. Certaines disciplines nécessitent également des précautions particulières décrites ci-dessous.

La randonnée et son animateur s’adaptent aux randonneurs et non l’inverse. Ce principe de la FFRandonnée est particulièrement strict en Rando Santé®. L’adaptation de l’allure peut aller jusqu’à ne marcher qu’à 1 km/h, ce qui nécessite la connaissance des capacités éminemment variables des pratiquants.

L’animateur adapte la pratique en se basant sur le cahier des charges de la labellisation Rando Santé®. Le certificat médical fixe des limites à l’effort que peut fournir le pratiquant. Ces indications permettent aussi de personnaliser l’attention portée aux marcheurs, dans des groupes volontairement restreints pour assurer une surveillance optimale.

Seniors : l’accueil n’est pas différent de celui des autres pratiquants diminués, à la restriction que les atteintes sensorielles sont plus marquées (audition et vision) : incitation par l’animateur à porter les prothèses nécessaires à la vie quotidienne normale (bénéfice neuropsychique et physique).

Pathologies : l’animateur ne propose pas d’adaptations spécifiques puisqu’il ne connaît pas les pathologies (secret médical). En revanche il est formé aux incidents et accidents courants et à l’alerte pertinente des secours.

Exemple de déroulement d’une séance Rando Santé® (prévention primaire, secondaire et tertiaire)
La Rando Santé® (offre exclusive proposée par les clubs labellisés Rando Santé® qui remplissent un cahier des charges précis) comble le vide d’activité après la sortie d’hôpital, les soins de suite, la rééducation ou la vie sédentaire à domicile, voire l’exclusion sociale (grand âge, obésité). Elle remet en mouvement un public réticent, dolent et/ou replié sur lui-même grâce à une offre et une animation conviviales, élaborées pour distraire les marcheurs de leurs ruminations et les inciter à jouir de leur corps en amorçant l’activité physique minimale recommandée. Puis l’animateur incite les pratiquants à ne pas se satisfaire des seules randonnées proposées par le club puisqu’ils peuvent marcher bien plus qu’ils ne le soupçonnaient au départ.
Les sorties se font en groupe (de 12 à 20 personnes) et l’intensité reste minime, en conditions climatiques recommandées (vent faible, températures moyennes). L’allure et la durée déjà restreintes sont encore adaptables par l’animateur à tous de pratiquants diminués (insuffisants respiratoires, cardiaques,…).
Le pratiquant peut bénéficier d'un carnet de progression (lien entre les professionnels de santé et l’activité physique). Une pratique régulière permet, lorsque les circonstances sont réunies (absence de progression de la maladie par exemple), d’élever le niveau de performance jusqu’à rejoindre une section de randonnée « classique » au sein du club.

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Contact webmaster