Escalade
Adaptations et précautions

Mise à jour : 14 Novembre 2018
Quel sport pour votre
patient ?

Adaptations et précautions

L’activité sport-santé peut impliquer une adaptation de la pratique afin de prendre en compte l’état de santé de chaque individu. Certaines disciplines nécessitent également des précautions particulières décrites ci-dessous.

Suite à une évaluation de départ, les adaptations nécessaires peuvent concerner :

  • la hauteur des passages en bloc ou la longueur des voies ;
  • la technicité des passages proposés (pour favoriser la réussite ou induire des progrès) ;
  • l’intensité des passages et de leur longueur (pour doser les stimulations) ;
  • les consignes de réalisation pour favoriser (ou éviter) un type de motricité délétère.

Aménagements des structures d’escalade :

  • les SAE (structures artificielles d'escalade) de bloc semblent plus adaptées pour se familiariser à l’activité (pas d’obstacles émotion ou peur du vide, pas d’apprentissages contraignants : le temps de la séance est dévolu à la pratique). Mais pour la 1ère initiation, elles doivent présenter des secteurs à inclinaison favorable, proches de 70° (inclinaison à partir de laquelle on peut progresser sans les mains). Les dièdres sont aussi favorables à l’aménagement de passages peu intenses. Les parcours proposés doivent être limités en hauteur.
  • après la 1ère initiation, les profils verticaux peuvent être utilisés. Mais ces profils doivent comporter des passages de difficulté adaptée et présenter des voies de descente très faciles. Les SAE à corde proposent rarement des pans positifs, ce qui en limite l’accessibilité en initiation avec les publics sport-santé. Par contre, elles peuvent permettre de renouveler la motivation quand ces publics ont acquis une certaine aisance en bloc.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster