eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Karaté, Krav Maga, Wushu, Karaté Jutsu et disciplines associées
Informations générales

Mise à jour : 14 Novembre 2018
Quel sport pour votre
patient ?

Informations générales

Fédération française de karaté et disciplines associées

Fédération unisport non olympique comportant 9  disciplines (Karaté, Karaté Jutsu, Arts Martiaux Vietnamiens, Krav Maga, Wushu / Arts Martiaux Chinois, Yoseikan Budo, Arts Martiaux du Sud Est Asiatiques, Penchak Silat et autres disciplines associées).

Siège : Porte d’Orléans, 39 rue Barbès, 92120 Montrouge (Tél : 01 41 17 44 40)

Quelques chiffres

  • 251.300 licenciés (dont X)
  • 4.923 clubs
  • 11.969 éducateurs (3.532 diplômés professionnels (CQP à DESJEPS), 8.437 diplômés fédéraux (DAF-DIF et 161 certificats Body karaté) (dont 15 éducateurs ayant une formation santé)

Site internet : http://www.ffkarate.fr

Description du sport : Karaté, Krav Maga, Wushu, Karaté Jutsu et disciplines associées

Notre discipline sportive fait partie des sports poings-pieds qui ont en commun de développer  l’efficacité d’un coup porté à l’adversaire.

Elle implique l’apprentissage de gestes techniques souvent complexes mettant en mouvement plusieurs articulations. Cet apprentissage fait, pour l’essentiel, appel à la répétition des mouvements.

Les gestes sont enchainés en privilégiant équilibre et coordination, fluidité dans le geste et lors du déplacement. L’entrainement permet de développer ces qualités, conférant de la puissance au mouvement, puissance qui sera restituée à l’impact du poing ou du pied.  Cet apprentissage se fait en tenant compte de l’objectif que le pratiquant se fixe et donc de son âge de ses qualités physiques et mentales.

Dans une pratique de compétition à haut niveau, la puissance développée peut être considérable. Ainsi, lors d’un coup de pied exécuté par un de nos champions, l’impact été mesuré à 1250 kg/cm2 (INSEP 1975-76), ce qui est exceptionnel. La consécration du champion est l’obtention d’un titre de champion national et mieux encore, international.

Dans une pratique de sport de loisir, qui est celle de près de près de 90 % de nos licenciés, l’objectif de chacun est d’atteindre un bon niveau dans la réalisation technique du geste qui en résultera d’autant plus efficace. Cette progression est graduelle ; en témoigne, la couleur de la ceinture qui va de blanche pour les débutants à noire pour les confirmés. Une fois la ceinture noire obtenue, la progression dans la pratique est reconnue au nombre de « dan » ; nos plus haut-gradés ont le niveau ceinture noire 9ème dan.

Dans l’optique d’une pratique de sport santé, la fédération propose pour l’instant la pratique de la seule discipline « karaté », qui va apporter à la personne le bénéfice qu’elle peut attendre de la reprise d’une activité physique mais aussi celui, plus spécifique, d’un travail de l’équilibre et de la coordination. S’y ajoute la dynamique d’un travail en groupe où chacun effectue simultanément les mêmes exercices en pouvant à tout moment se référer à l’autre; s’ensuit un travail avec un partenaire. Cette pratique implique le partage d’expérience et contribue à  dynamiser le lien social.

Le Karaté Santé

Le karaté santé est un karaté adapté, sans chute ni « balayage », qui prend en compte la distance entre chaque pratiquant (une distance pour n’avoir aucun choc, ni contact). Il est basé sur le mouvement, le déplacement.

C’est tout d’abord dans la prise en charge de patientes atteintes de cancer du sein qu’une pratique adaptée de notre discipline s’est révélée bénéfique, améliorant la survie des patientes et réduisant notablement le taux de récidive. Un bénéfice équivalent a été mis en évidence dans d’autres pathologies cancéreuses.

Le Karaté santé a également sa place dans les pathologies qui viennent réduire la possibilité de la personne à se déplacer et à effectuer les tâches de vie quotidienne. Il en va ainsi dans les pathologies neurologiques ou neuro-orthopédiques. Le Karaté santé a pu notamment être proposé (en centre de rééducation) aux patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux (par exemple, patients hémiplégiques), en complément de la rééducation classique lorsque le degré de récupération en permettait la pratique. Ici, les muscles sont sains et c’est la commande des muscles par le cerveau qui est atteinte. L’objectif est d’éveiller et de renforcer la commande et l’utilisation des membres paralysés. On parle de reprogrammation neuromotrice à visée fonctionnelle.

Quand la récupération obtenue par la rééducation classique le permet, le travail de coordination dans les gestes et d’équilibre dans les déplacements peut être poursuivi dans une pratique adaptée de notre discipline. Le karaté santé peut s’inscrire comme une pratique qui va au delà d’une simple reprise d’activité sportive.

Dans les pathologies ostéo-articulaires, la pratique du karaté santé peut aider à entretenir trophicité musculaire et liberté articulaire si sa pratique se fait avec discernement.

Enfin lorsque le vieillissement, l’oisiveté, la maladie viennent diminuer motivation, équilibre, coordination, adaptation à l’effort, la pratique d’un karaté adapté peut inverser la tendance.

Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster