eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Cyclotourisme
Prévention secondaire et tertiaire

Mise à jour : 14 Novembre 2018
Quel sport pour votre
patient ?

Prévention secondaire et tertiaire

La prévention secondaire vise à agir au tout début de la maladie afin d’en limiter l’évolution ou d’en faire disparaître les facteurs de risque. La prévention tertiaire consiste, lorsque la maladie est installée, à réduire l’aggravation, les complications, invalidités ou rechutes. Pour chacune des pathologies ciblées, la pratique de la discipline sportive concernée permet de répondre à plusieurs objectifs thérapeutiques décrits ci-dessous.

Cardiologie et angiologie

Artériopathies oblitérantes des membres inférieurs (AOMI)

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

L’activité de pédalage s’effectue à une intensité déclenchant une douleur en trois à cinq minutes, elle sera maintenue jusqu’à ce que la symptomatologie soit ressentie comme modérée à moyenne.L’activité sera recommencée après quelques instants de repos, le temps que la douleur disparaisse.Dans un délai de 3 à 6 mois on constate un allongement de la sortie à bicyclette et de la tolérance à l’exercice. Afin de ne pas perdre le bénéfice de cette amélioration, il est important d’encourager le patient à pratiquer très régulièrement.

Pratique

Rythme : 3 séances minimum par semaine

Durée : Progressivement portée à 60 mn

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Augmentation du périmètre de marche (AOMI)
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Maintien de l'élasticité vasculaire

Hypertension artérielle

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

Intensité modérée en aérobie, puis intense si on recherche une amélioration des capacités physiques

Pratique

Rythme : 3 à 5 fois par semaine (régulièrement)

Durée : Suffisamment longue (75 minutes), à atteindre progressivement

Intensités : 2, 3

Objectifs thérapeutiques
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Diminution de la pression artérielle de repos
  • Maintien de l'élasticité vasculaire

Pathologies cardiovasculaires

Le cyclotourisme est une activité physique de choix pour les pathologies cardiovasculaires car elle peut être pratiquée à intensité modérée de manière prolongée, avec augmentation progressive de la fréquence cardiaque, du débit cardiaque, de la consommation d’oxygène et de la pression artérielle. L’intensité de sa pratique est de niveau faible.

Pratique

Adaptation : Le port d’un cardiofréquencemètre n’est pas indispensable si le patient est bien éduqué sur son ressenti ventilatoire.

Objectifs thérapeutiques
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Amélioration de la récupération cardiaque à l'exercice
  • Diminution de la fréquence cardiaque de repos
  • Maintien de l'élasticité vasculaire
  • Maintien de la fonction cardiaque (ou du volume d'éjection)
Pathologies pneumologiques
  • Diminution de la dyspnée à l'exercice

Gériatrie

Effets de l'avancée en âge

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées, 2Public pouvant bénéficier de programmes d’APS de type ‘Sport Santé pour public spécifique’ nécessitant certaines précautions particulières Info +

Public de prédilection pour la fédération de cyclotourisme. Des programmes à durée limitée sont possibles (stages sport santé d’une durée de 8 jours avec alternance théorie incluant nutrition, bienfaits et risques des APS et entraînement). Certains clubs (repérés sur le site internet de la fédération) offrent 10 sorties (convention pré-accueil) consécutives (initiation, avec apprentissages techniques et progression de la vitesse).

Pratique

Rythme : 2 à 4 séances par semaine

Durée : 2 à 3 heures (durée possible de 1 à 5 heures)

Adaptation : Groupes de niveaux différents et adaptés. L’activité d’intensité modérée est privilégiée (pratique exclusivement en aérobie : entre 50 % et 75 % de la FC max en sport santé en conservant une bonne aisance de la parole).

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de l'autonomie
  • Maintien de l'autonomie
  • Maintien et récupération de la masse musculaire
Pathologies métaboliques
  • Maintien de l'équilibre pondéral
Pathologies neurologiques
  • Maintien de l'équilibre
  • Maintien de la concentration

Métabolique

Diabète de type 1

Prévention et gestion des hypoglycémies (diabète traité par médicaments hypoglycémiants)- auto-mesure de la glycémie (avant, toutes les heures au début ou en cas de pratique inhabituelle, à la fin et à distance)- surveillance des pieds systématique à la fin de chaque séance- l’éducateur recommandera à la personne diabétique d’apporter avec elle son appareil de mesure et des aliments de resucrageLa formation des moniteurs et l’éducation des jeunes sont des préalables indispensables à la pratique du cyclotourisme.

Pratique

Adaptation : Il faut privilégier les efforts d’endurance non épuisants et déconseiller les sorties solitaires en raison du risque d’hypoglycémie.

Diabète de type 2

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

Prévention et gestion des hypoglycémies (diabète traité par médicaments hypoglycémiants)- auto-mesure de la glycémie (avant, toutes les heures au début ou en cas de pratique inhabituelle, à la fin et à distance)- surveillance des pieds systématique à la fin de chaque séance- l’éducateur recommandera à la personne diabétique d’apporter avec elle son appareil de mesure et des aliments de resucrage

Objectifs thérapeutiques
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de l'équilibre glycémique (DT2)
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Réduction des complications micro-vasculaires et neuropathiques
  • Réduction du tour de taille

Surpoids de l'adulte

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

Il est indispensable de prendre en compte les complications ostéo-articulaires, métaboliques, endocriniennes, cardiovasculaires.L’effort s’effectuera à une fréquence cardiaque cible qui correspondra à la fréquence cardiaque de réserve (30 % à 60 % de la Puissance Maximale Aérobie (PMA)).

Objectifs thérapeutiques
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Réduction du tour de taille

Surpoids de l'enfant

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

Il est indispensable de prendre en compte les complications ostéo-articulaires, métaboliques, endocriniennes, cardiovasculaires.Chez l’enfant obèse ou en surpoids, le cyclotourisme est une activité physique qui sur des routes plates ne pose pas de problème (sport d’endurance en décharge), mais il faut aborder progressivement les reliefs et éviter les efforts épuisants (qui entraînent une démotivation).L’effort s’effectuera à une fréquence cardiaque cible qui correspondra à 50 à 60 % de la fréquence cardiaque de réserve.

Neurologie

Épilepsie

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

Le cyclotourisme est autorisé chez des patients bien contrôlés par le traitement, avec des précautions (en évitant épuisement, déshydratation et hypoglycémie). Le port du casque est obligatoire. Il est conseillé d’éviter les routes passagères, recommandé d’être accompagné (voire de pratiquer en tandem).Les moniteurs doivent connaître les gestes à effectuer en cas de crise.

Oncologie et hématologie

La pratique d'une activité physique et sportive (APS) porte sur des patients stabilisés dont les effets iatrogènes des soins ne sont plus évolutifs et susceptibles de survenir en mettant le pratiquant en danger.Elle s’applique donc à des patients qui ont achevés leur chirurgie, irradiation et chimiothérapie depuis au moins 3 à 6 mois. Durant les soins et le post traitement précoce, la prise en charge ne peut se faire qu’en collaboration étroite avec les médecins en charge des soins anticancéreux dans des centres dédiés.La poursuite d’une hormonothérapie n’est pas un frein à la pratique de l’APS car tous effets iatrogènes sont influencés favorablement par l’APS.

Cancers

En rémission. L’activité devra être régulière, adaptée individuellement en fonction de la situation clinique, physique et psychologique du patient, dans le respect des contre-indications médicales.Si un lymphœdème et le port d’un manchon de compression ne sont pas des contre-indications, il faudra porter une attention toute particulière en cas de blessure, en particulier du membre supérieur en cas de cancer du sein traité avec curage ganglionnaire, et d’exposition au soleil.

Pratique

Rythme : 2 à 3 séances par semaine

Intensité : 3

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Réduction de la fatigue
Pathologies oncologiques et hématologiques
  • Réduction du risque de récidive de cancer traité
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration de l'humeur

Toutes pathologies

Pathologies respiratoires

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées Info +

L’asthme permet la pratique du cyclotourisme (avec l’accord et sous contrôle médical) sous couvert de mesures d’hygiène (éviter les périodes de pollution de l’air et les conditions atmosphériques extrêmes) et d’un traitement par bêta-2 agonistes.L'asthmatique apprendra rapidement à réguler son effort et surtout à le préparer en s’échauffant longuement, en tenant compte des conditions climatiques et en apprenant à moduler son effort en fonction de son état respiratoire. Chez l’adulte, l’intensité d’exercice correspond au 1er seuil ventilatoire.

Pratique

Adaptation : Le port d’un cardiofréquencemètre n’est pas indispensable si le patient est bien éduqué sur son ressenti ventilatoire.

Objectifs thérapeutiques
Pathologies pneumologiques
  • Amélioration de la ventilation et de la diffusion de l'oxygène
  • Diminution de la dyspnée à l'exercice
  • Diminution de la fréquence des exacerbations
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Contact webmaster