eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Tennis
Prévention secondaire et tertiaire

Mise à jour : 22 Avril 2020
Quel sport pour votre
patient ?

Prévention secondaire et tertiaire

La prévention secondaire vise à agir au tout début de la maladie afin d’en limiter l’évolution ou d’en faire disparaître les facteurs de risque. La prévention tertiaire consiste, lorsque la maladie est installée, à réduire l’aggravation, les complications, invalidités ou rechutes. Pour chacune des pathologies ciblées, la pratique de la discipline sportive concernée permet de répondre à plusieurs objectifs thérapeutiques décrits ci-dessous.

Cardiologie et angiologie

Artériopathies oblitérantes des membres inférieurs (AOMI)

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées, 2Public pouvant bénéficier de programmes d’APS de type ‘Sport Santé pour public spécifique’ nécessitant certaines précautions particulières Info +

Pratique

Durée : 1 heure

Adaptation : - Evaluation du seuil d’apparition de la douleur - L’intensité de la douleur règle la durée de l’activité (progression individuelle, < 11/20 sur l’échelle d’effort perçu) ; - Pour progresser augmenter la durée avant l’intensité ; - Toute sensation inhabituelle est une alerte ; - Favoriser l’hydratation avant, pendant et après l’effort (risque de déshydratation et d’hypotension après l’effort avec certains traitements). - Activité d’endurance plutôt continue, d’intensité modérée, privilégier les séries d’exercices courtes et répétées, renforcement musculaire après échauffement aérobie pour favoriser la vasodilatation

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Augmentation du périmètre de marche (AOMI)
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Diminution de la fréquence cardiaque de repos
  • Diminution des dépôts d'athérome dans les parois des vaisseaux
  • Diminution du risque cardiovasculaire et prévention des risques cardiovasculaires
  • Maintien de l'élasticité vasculaire
  • Réduction de la fatigue à l'effort

Coronaropathies

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Amélioration de la récupération cardiaque à l'exercice
  • Diminution de la fréquence cardiaque de repos
  • Diminution de la pression artérielle de repos
  • Diminution du risque cardiovasculaire et prévention des risques cardiovasculaires
  • Réduction de la fatigue à l'effort
  • Réduction des facteurs de risques cardiovasculaires
Pathologies pneumologiques
  • Diminution de la dyspnée à l'exercice

Hypertension artérielle

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées, 2Public pouvant bénéficier de programmes d’APS de type ‘Sport Santé pour public spécifique’ nécessitant certaines précautions particulières Info +

HTA traitée et bien équilibrée, sans complication associée (niveau 1 – grade 1 ou grade 2 équilibré)

Pratique

Adaptation : - Evaluation initiale des capacités d’adaptation à l’effort - Prise de la TA et de la fréquence cardiaque (avant, à la fin de l’échauffement, à la fin de la séance) ; - Etre vigilant et insister sur le travail de la respiration (pas d’apnée) ; - Favoriser l’hydratation avant, pendant et après l’effort, surtout si prise de médicaments (risque de déshydratation et d’hypotension après l’effort) ; - Toute sensation inhabituelle est une alerte. - GRADE 2 : endurance avec efforts modérés et continus : terrains de taille réduite (simples sur ½ terrain, balles lentes) - insister sur la respiration, éviter l’apnée - éviter le travail statique - contrôle de l’intensité par évaluation de l’essoufflement et de l’effort perçu (ne pas utiliser la fréquence cardiaque comme mesure si traitement bétabloquant)

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Amélioration de la perfusion myocardique
  • Diminution de la fréquence cardiaque de repos
  • Diminution de la pression artérielle de repos
  • Diminution du risque cardiovasculaire et prévention des risques cardiovasculaires
  • Maintien de l'élasticité vasculaire
  • Réduction de la fatigue à l'effort
Pathologies pneumologiques
  • Diminution de la dyspnée à l'exercice

Insuffisance veineuse

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies cardiologiques et angiologiques
  • Amélioration du retour veineux
  • Diminution du risque cardiovasculaire et prévention des risques cardiovasculaires
  • Réduction de la fatigue à l'effort

Métabolique

Diabète de type 2

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées, 2Public pouvant bénéficier de programmes d’APS de type ‘Sport Santé pour public spécifique’ nécessitant certaines précautions particulières Info +

SANS mal perforant plantaire et sans complications non stabilisées (cardio-vasculaire, rénale et oculaire) Prévention et gestion des hypoglycémies (diabète traité par médicaments hypoglycémiants)- auto-mesure de la glycémie (avant, toutes les heures au début ou en cas de pratique inhabituelle, à la fin et à distance)- surveillance des pieds systématique à la fin de chaque séance- l’éducateur recommandera à la personne diabétique d’apporter avec elle son appareil de mesure et des aliments de resucrage

Pratique

Rythme : Idéalement 3 séances par semaine

Durée : Au moins 90' par semaine (plus le volume hebdomadaire est important, meilleur est l'effet)

Adaptation : - Mesure de la glycémie avant, après échauffement, après le jeu (> 3 g : ne fait que l’échauffement, < 1 g : recommander une collation) - Adapter la formule de jeu en fonction des recommandations du médecin, des souhaits des patients et de leurs capacités physiques - Progression : augmenter d’abord la durée de jeu avant l’intensité - Toutes les activités peuvent être bénéfiques (endurance qui consomme l’excès d’acides gras des muscles, activités plus soutenues qui augmentent la captation de glucose dans le sang)

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Augmentation du seuil de la douleur
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de l'équilibre glycémique (DT2)
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Amélioration du profil lipidique
  • Amélioration du profil tensionnel
  • Augmentation de l'endurance
  • Augmentation de la force musculaire
  • Diminution du risque de complications macroangiopathiques
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Réduction des complications micro-vasculaires et neuropathiques
  • Réduction du tour de taille

Obésité de l'adulte

Niveau de sévérité : 1Public pouvant bénéficier d’une pratique d’APS de type ‘loisir’, ‘Sport Santé pour tous’, sans précaution particulière ou précautions limitées, 2Public pouvant bénéficier de programmes d’APS de type ‘Sport Santé pour public spécifique’ nécessitant certaines précautions particulières Info +

Pratique

Durée : 1 heure

Adaptation : - Evaluation initiale pour juger si le sujet est capable d’intégrer un groupe (a priori ne pas les mélanger à d’autres groupes) ; - Rechercher à les valoriser sur leurs points forts (force et puissance) ; - Privilégier le travail aérobie avec peu de déplacement et les exercices statiques ; - Favoriser l’hydratation avant, pendant et après l’effort.

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Augmentation de l'endurance
  • Augmentation de la force musculaire
  • Augmentation de la masse musculaire
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Prévention des complications cardio-métaboliques
  • Réduction du tour de taille
Pathologies pneumologiques
  • Amélioration de la capacité ventilatoire

Obésité de l'enfant

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Augmentation de l'endurance
  • Augmentation de la force musculaire
  • Augmentation de la masse musculaire
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Prévention des complications cardio-métaboliques
  • Réduction du tour de taille
Pathologies pneumologiques
  • Amélioration de la capacité ventilatoire

Surpoids de l'adulte

Pratique

Durée : 1 heure

Adaptation : - Evaluation initiale pour juger si le sujet est capable d’intégrer un groupe (a priori ne pas les mélanger à d’autres groupes) ; - Rechercher à les valoriser sur leurs points forts (force et puissance) ; - Privilégier le travail aérobie avec peu de déplacement et les exercices statiques ; - Favoriser l’hydratation avant, pendant et après l’effort.

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Augmentation de l'endurance
  • Augmentation de la force musculaire
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Prévention des complications cardio-métaboliques
  • Réduction du tour de taille

Surpoids de l'enfant

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
Pathologies métaboliques
  • Amélioration de la composition corporelle
  • Augmentation de l'endurance
  • Augmentation de la force musculaire
  • Maintien de l'équilibre pondéral
  • Prévention de la reprise de poids
  • Prévention des complications cardio-métaboliques
  • Réduction du tour de taille

Neurologie

Maladie D'Alzheimer

Objectifs thérapeutiques
Pathologies neurologiques
  • Maintien de l'autonomie
  • Maintien des capacités cognitives
  • Maintien et amélioration de l'aptitude physique (force musculaire, capacité aérobie)
  • Maintien et amélioration des troubles de l'équilibre

Oncologie et hématologie

La pratique d'une activité physique et sportive (APS) porte sur des patients stabilisés dont les effets iatrogènes des soins ne sont plus évolutifs et susceptibles de survenir en mettant le pratiquant en danger.Elle s’applique donc à des patients qui ont achevés leur chirurgie, irradiation et chimiothérapie depuis au moins 3 à 6 mois. Durant les soins et le post traitement précoce, la prise en charge ne peut se faire qu’en collaboration étroite avec les médecins en charge des soins anticancéreux dans des centres dédiés.La poursuite d’une hormonothérapie n’est pas un frein à la pratique de l’APS car tous effets iatrogènes sont influencés favorablement par l’APS.

Cancer colorectal

Cancer sans métastase osseuse

Pratique

Adaptation : - Etre à l’écoute des limites physiques et psychologiques de la personne, accueil chaleureux, dans un groupe sympathique « tout public », temps convivial après la séance ; - Accompagner l’émotion et les attentes et motivations (amélioration des capacités physiques, lien social, agir sur sa santé), identifier et anticiper les difficultés de communication ; - Tenir compte des blocages et freins : maladie (fatigue, effets subsistants du traitement), vie personnelle, défauts d’informations soignants / malades, peur de la douleur lors de la mobilisation,… - Savoir reposer et maintenir le cadre ; - L’éducateur connaît les effets secondaires possibles : fatigue, état psychologique (angoisse de la rechute, sens de la vie) ; colostomie définitive (côlon).

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Réduction de la fatigue
Pathologies oncologiques et hématologiques
  • Amélioration du fonctionnement ostéo-musculaire
  • Limitation de la prise de poids
  • Réduction des douleurs iatrogènes
  • Réduction du risque de récidive de cancer traité
  • Réduction du risque de second cancer et de comorbidités
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration de l'humeur

Cancer de la prostate

Cancer sans métastase osseuse

Pratique

Adaptation : - Etre à l’écoute des limites physiques et psychologiques de la personne, accueil chaleureux, dans un groupe sympathique « tout public », temps convivial après la séance ; - Accompagner l’émotion et les attentes et motivations (amélioration des capacités physiques, lien social, agir sur sa santé), identifier et anticiper les difficultés de communication ; - Tenir compte des blocages et freins : maladie (fatigue, effets subsistants du traitement), vie personnelle, défauts d’informations soignants / malades, peur de la douleur lors de la mobilisation,… - Savoir reposer et maintenir le cadre ; - L’éducateur connaît les effets secondaires possibles : fatigue, état psychologique (angoisse de la rechute, sens de la vie), incontinence urinaire majorée à l’effort.

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Réduction de la fatigue
Pathologies oncologiques et hématologiques
  • Amélioration du fonctionnement ostéo-musculaire
  • Limitation de la prise de poids
  • Réduction des douleurs iatrogènes
  • Réduction du risque de récidive de cancer traité
  • Réduction du risque de second cancer et de comorbidités
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration de l'humeur

Cancer du poumon

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Réduction de la fatigue
Pathologies oncologiques et hématologiques
  • Amélioration du fonctionnement ostéo-musculaire
  • Limitation de la prise de poids
  • Réduction des douleurs iatrogènes
  • Réduction du risque de récidive de cancer traité
  • Réduction du risque de second cancer et de comorbidités
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration de l'humeur

Cancer du sein

Cancer localisé (non métastatique), en rémission, 6 mois à 1 an après traitement,

Pratique

Adaptation : - Etre à l’écoute des limites physiques et psychologiques de la personne, accueil chaleureux, dans un groupe sympathique « tout public », temps convivial après la séance ; - Accompagner l’émotion et les attentes et motivations (amélioration des capacités physiques, lien social, agir sur sa santé), identifier et anticiper les difficultés de communication ; - Tenir compte des blocages et freins : maladie (fatigue, effets subsistants du traitement), vie personnelle, défauts d’informations soignants / malades, peur de la douleur lors de la mobilisation,… - Savoir reposer et maintenir le cadre ; - L’éducateur connaît les effets secondaires possibles : fatigue, état psychologique (angoisse de la rechute, sens de la vie), lymphoedème qui n’est pas une contre-indication à la pratique, épaule douloureuse ou limitée, et majoration du risque de sarcopénie, d’ostéoporose et de prise de poids (en cas d’hormonothérapie)..

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Réduction de la fatigue
Pathologies oncologiques et hématologiques
  • Amélioration du fonctionnement ostéo-musculaire
  • Limitation de la prise de poids
  • Réduction des douleurs iatrogènes
  • Réduction du risque de récidive de cancer traité
  • Réduction du risque de second cancer et de comorbidités
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration de l'humeur

Cancers hématologiques

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de la qualité de vie
  • Réduction de la fatigue
Pathologies oncologiques et hématologiques
  • Amélioration du fonctionnement ostéo-musculaire
  • Limitation de la prise de poids
  • Réduction des douleurs iatrogènes
  • Réduction du risque de récidive de cancer traité
  • Réduction du risque de second cancer et de comorbidités
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration de l'humeur

Psychiatrie

Dépression

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Lutte contre l'isolement social
Pathologies psychiatriques
  • Amélioration des cognitions
  • Prévention des troubles anxieux et dépréssifs
  • Réduction des troubles de l'humeur et anxieux associés

Rhumatologie

Lombalgie chronique

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Amélioration de l'autonomie
  • Maintien et récupération de la masse musculaire
Pathologies rhumatologiques
  • Amélioration de la mobilité articulaire
  • Amélioration de la stabilité articulaire
  • Antalgie
  • Prévention des lombalgies
Pathologies neurologiques
  • Maintien de l'équilibre

Ostéoporose

Objectifs thérapeutiques
Toutes pathologies
  • Maintien et récupération de la masse musculaire
Pathologies rhumatologiques
    Pathologies psychiatriques
    • Prévention des rechutes
    Pathologies neurologiques
    • Maintien de l'autonomie
    • Maintien de l'équilibre
    Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Contact webmaster